Info News :

30
January

L’Ambassadeur Burkina Faso en Côte d’Ivoire, Mahamadou ZONGO a salué ce mardi 30 Janvier 2018 l’initiative de l’Union des Patrons de Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (UPL-CI) de mutualiser leur force pour une efficacité dans l’action. «La meilleurs façon de réussir, c’est de fédérer vos actions pour être plus efficace », a déclaré le diplomate burkinabé qui recevait cette organisation professionnelle de la presse venue lui présenter ses vœux mais également lui soumettre un certain nombre de préoccupations relatives à l’organisation de la presse numérique dans la sous-région.

Bien avant, NANDO Dapa, le président de l’Union des Patrons de Presse en Ligne de Côte d’Ivoire après avoir présenté les vœux de bonne santé, de paix et de prospérité à Son Excellence Mahamadou ZONGO, avait présenté les ambitions qu’il nourrit pour le secteur au plan sous régional.

« Excellence, nous avons sollicité cette rencontre pour partager avec vous notre vision pour une presse numérique aujourd’hui très dynamique dans l’espace CEDEAO. Et parce qu’elle offre l’occasion de parcourir en un temps record l’actualité. Pour être alors efficace dans le traitement et le partage de l’information, nous voulons mettre en place une fédération des associations de la presse en ligne de la sous régional. L’UPl-CI voudrait alors compter sur votre soutien pour y arriver », a indiqué NANDO Dapa. 

Son Excellence Mahamadou Zongo a qualifié cette démarche des promoteurs de presse en ligne de salutaire parce qu’elle permettra non seulement de mettre en exergue les potentialités économiques et les possibilités qui s’offrent aux investisseurs mais surtout permettra de savoir ce que les dirigeants de la Côte d’Ivoire et du Burkina font pour leurs populations.

« Je reçois cela avec beaucoup de joie parce que vous nous donnez là l’occasion de promouvoir, dans l’intérêt de nos deux pays, le Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) qui est destiné à structurer les rapports en la Côte d’Ivoire et le Burkina », a soutenu le diplomate burkinabé encourageant les Patrons de Presse en Ligne à poursuivre leur effort d’innovation et de contribution à accompagner les gouvernants même si l’exercice de ce métier, aussi noble qu’il soit, n’a pas toujours la reconnaissance des décideurs devant permettre une amélioration de leur condition de vie.

Aussi, Son Excellence Mahamadou ZONGO, assisté de son attaché de presse, Youssouf ZABSORE, a-t-il invité l’UPL-CI à s’intéresser aux grands évènements qu’organise son pays. Il s’agit notamment du FESPACO, du SIAO et de la semaine de l’Agriculture.

Un appel que la délégation de l’UPL-CI composée de son Président NANDO Dapa, du Vice-Président Gervais Djidji, du Secrétaire Général Jules Eugène N’DA, du Secrétaire Général adjoint en charge des projet, Adama Bakayoko, du Trésorier Général Bénoit Kadjo et de Mme Tayé, a très vite saisi et promis de tout mettre en œuvre pour que le moment venu, elle ne manque pas ces différents rendez-vous.

UPL-CI      

29
January

Le 26 janvier 2018, le Directeur général de l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR), le Colonel Tandossama Adama et le président du  Conseil Régional  de San-Pedro, Donatien Beugré, ont signé dans la salle de l’Alliance Franco Ivoirienne une convention de partenariat en faveur du développement économique  des populations riveraines du parc national de TaÏ.

Cette convention vise à faire converger les stratégies de financement de l’espace de TaÏ. « Il faut noter que, le rôle de développement de nos régions est  dévolu aux conseils régionaux. Donc pour que, nous puissions travailler ensemble, il est normal d’établir une convention. Vous le savez, le conseil régional, au vu des besoins des populations de la région, dans la recherche des moyens financiers auprès des partenaires estime qu’il faut mutualiser les compétences pour mieux présenter et défendre les projets », a-expliqué, le DG de l’OIPR, rappelant que la région de San-Pedro est la boucle du cacao grâce à l’existence du parc national de TaÏ  qui crée un climat favorable avec 2000 millimètres cubes de pluie par an. Réalisant ainsi, 40% de la production nationale et 16%  de la production mondiale. 

« Le parc national de TaÏ, préserve effectivement l’environnement dans notre grande région », a reconnu, le président du conseil régional de San-Pedro, avant d’indiquer que son institution s’engagera à mettre tout en œuvre pour la réussite de ce partenariat.

 «Nous sommes désormais partenaires et associés à ces projets. C’est ainsi, que nous allons nous impliquer pour mettre nos forces financières ensemble pour faire face aux projets et aux programmes de développement pour les populations riveraines de ce parc », a-t-il promis. 

Zétia 

28
January

Le maire de Koumassi, N’Dohi Yapi Raymond et l’Union des Patrons de Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (UPL-CI) ont échangé ce samedi 27 Janvier les vœux du nouvel an. Ce moment a été l’occasion pour le maire N’Dohi, par ailleurs président de la coordination des maires PDCI, mais aussi pour l’UPL-CI de partager leur vision du développement des collectivités.

« Nous avons tenu à venir vous présenter nos vœux de paix et de bonne santé à vous-même, à votre famille, à tous votre personnel et à vos administrés à l’entame de cette nouvelle année 2018. Il était important pour l’UPL-CI qui a fait le choix de promouvoir les actions de développement, et qui suit tout ce qui se passe dans votre commune de venir vous souhaiter ces vœux mais en même temps vous dire qu’il est temps de faire le point de toutes vos actions à vos administrés », a expliqué le chef de la délégation de l’Union des patrons de Presse en Ligne de Côte d’Ivoire, NANDO Dapa qui avait à ses côtés son vice-Président Gervais Djidji, du Secrétaire Général, Jules Eugène N’DA, du trésorier général Benoît Kadjo, de la chargé des relations publiques et de la gestion du patrimoine, Mme Opportune Bath, de Adama Bakayoko, Secrétaire adjoint en charge des projets et de Sériba Koné.

« Merci pour vos vœux et je souhaite pour vous et pour vos différentes familles la prospérité dans tout ce que vous entreprendrez », a indiqué le premier magistrat de la commune de Koumassi qui ne pouvait pas laisser passer cette occasion d’avoir en face de lui des responsables de presse sans dire un seul mot sur ce qu’il qualifie de dénigrement dont il est bien souvent l’objet dans les médias.

Pour N’Dohi Raymond le problème des voiries et d’assainissement du district d’Abidjan ne relève pas des communes. Cela incombe aux structures comme l’ANASSUR, l’ONAD mis en place par le gouvernement. « En 2016, le Président de la République a dit que pour les problèmes de voiries de Yopougon, d’Abobo et de Koumassi, je m’en occupe. Je ne sais pas ce qui est fait pour ces deux autres communes en ce moment, mais à Koumassi ici, nous attendons toujours. Car n’oubliez pas que le KM du bitume dépasse les 200 millions de FCFA alors que nous n’avions qu’un budget de 1,5 Milliards FCFA. Et si l’on n’autorise qu’un investissement de 10% des budgets des mairies dans les voiries, combien pouvons-nous injecter à Koumassi qui attend de grands travaux ? Savez-vous qu’en tant que maire, je n’ai pas de véhicule de commandement ? », a dénoncé en avant-goût N’Dohi Raymond ce qui constitue les préoccupations de sa cité.

« Si je ne répondais pas à mes détracteurs, et bien parce que j’estime que c’est par les actions qu’il faut donner une réponse. Et je crois que le moment est venu de parler. C’est pourquoi je saisis votre proposition de me prêter à cet exercice de vérité pour permettre aux uns et aux autres de comprendre comment nous avons trouvé Koumassi, ce que nous avons fait et comptons toujours faire pour nos administrés », a-t-il promis.

Rendez-vous est donc pris dans quelques jours seulement pour en savoir plus sur cette commune très convoitée.

UPL-CI  

28
January

Le Président du Congrès Ivoirien Pour le développement de la Paix (CIDP) a qualifié le samedi 27 Janvier 2018 la Commission Electorale Indépendante d’institution dépassée qui exige une refonte totale prenant en compte tous les acteurs de la vie politique que civile. C’était à l’occasion de la première activité d’une organisation professionnelle de la presse.

« La CEI divise les ivoiriens. Elle n’est pas indépendante. Elle doit être reformé avec toutes les tendances politiques de la société civile », a soutenu Babily Dembélé rappelant que si ‘‘le pouvoir a échoué dans sa démarche de réconciliation des ivoiriens, c’est parce qu’il ne respecte pas la constitution et n’écoute pas son opposition’’. « Pour nous, il tout d’abord libérer les prisonniers politiques. Notre constitution nous interdit l’exil et les ivoiriens doivent accepter le mot pardon », a-t-il insisté.

Pour Babily Dembélé, comment devenir un ivoirien nouveau, thème sur lequel, il était invité à se prononcer, si la valeur de la République son foulées au pied par les dirigeants eux-mêmes ? En effet, estime le Président du CIDP, l’ivoirien que prônent le Chef de l’Etat doit promouvoir le respecter soi-même, la rigueur dans la gestion de la chose publique, le respect du contrat social, l’intégrité et l’honnête, avoir amour du travail, la culture du mérite, l’attachement à la dignité humaine et éviter la pratique de la corruption.

Pour son idéologie politique le président du CIDP souligne qu’il est ‘‘un opposant qui ne saurait prendre les armes comme moyen d’action’’. Et c’est pourquoi, estime-t-il que sa candidature à une quelconque présidentielle ne saurait être à l’ordre du jour si la Côte d’Ivoire n’est pas réconciliée avec elle-même.

Engagé dans un conflit de propriété immobilière, sur le programme CIAD-PRIMO, M. Babily, affirme que son adversaire n’est qu’un employé beaucoup trop prétentieux qui veut lui ravir ses biens. « J’ai recruté K.K.F comme mon gérant et c’est de mon absence pour cause d’exil que ce dernier a tripatouillé tous les documents dont il s’en sert aujourd’hui contre moi», a indiqué le promoteur de CIAD-PRIMO.

K.B

28
January

Il n’y aura certainement pas d’investissement dans la région balnéaire du Sud-Ouest de la Côte d’Ivoire. Le  budget primitif de l'exercice en cours du conseil régional de San-Pedro s’évalue à 6 milliards  706 millions 971 mille F.  Il a été adopté le vendredi 26 janvier 2018 par 30 conseillers régionaux sur 45 à l'issue d'une session ordinaire  présidée par  le président Beugré Donatien. Ce montant connait une baisse de 1.050 964 000, soit  13,55%, par apport à celui  de 2017, qui était de7.757 935 000 FCFA. Et 5 Milliards FCFA sont consacrés à l’apurement du stock d’arriéré.  

Le président du conseil région, profitant de cette occasion a indiqué que ‘’l’élaboration du budget de l’exercice 2018, répond aux mêmes conditions que celui de 2017’’.

Selon lui, 60 % de ce budget, soit  5 milliards de FCFA fait la part-belle à des arriérées de stocks  contre 1,7 milliards  prévu pour le fonctionnement. « Dans les six milliards, on peut considérer à peu près cinq milliards  d’arriérée ! 40   opérateurs ont été mis en demeure et ces 40 entreprises se retrouvent dans les cinq milliards. C’est au fur et à mesure que ces ouvrages  seront terminés, qu’ils vont se retirer de ces cinq milliards », a-t-il expliqué avant d’ajouter qu’ ’’il ne faudrait pas que, les gens pensent que le conseil régional s’enrichit à nouveau de six milliards.’’ « Ce budget comporte près de 5 milliards d’arriérés de stocks des projets en cours de réalisations. En réalité, je dirais que le nouveau budget de l’année  2018, c’est, un milliard », a-t-il insisté.

Selon toujours le Président, les routes et l’électricité sont les priorités du conseil régional pour cette année d’exercice avec un accent sur la communication autours des nombreuses réalisations qui, selon lui,’’ restent méconnues du grand public’’.

Zétia

27
January

Le Front Populaire Ivoirien de Laurent Gbagbo, présidé par Pascal AFFI N’Guessan a annoncé ce samedi 27 Janvier, à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de présentation de vœu au chef du parti, la tenue de son 4è congrès au cours de cette année afin de battre le rappel des troupes avant la présidentielle de 2020.

« Si nous devons gagner les élections de 2020, il y a des défis à relever en commençant par la restructuration de la CEI (Commission Electorale Indépendante) qu’impose des élections libres, justes et transparentes. Mais pour le rayonnement du parti, que nous sachions prendre aujourd’hui la décision qui s’impose en allant au congrès cette année, car il est temps de nous réorganiser et de donner un souffle nouveau au parti », a plaidé la Secrétaire Général du FPI, Agnès Monnet lors de la présentation des vœux à AFFI N’Guessan.

« L’unité est nécessaire à la victoire », répond AFFI N’Guessan invitant sa dissidence à cesser de fragiliser le FPI si telle est que son intention n’est pas de rouler pour le chef de l’Etat. « Arrêtons de travailler à la cassure du FPI, à moins que cela ne soit justement la mission de la dissidence pour aider Alassane Ouattara à régner en maitre sur la Côte d’Ivoire et à perpétuer son régime », a-t-il indiqué, revenant sur ce que les boycotts ont créé comme dommage au parti et à la Côte d’Ivoire.

« L’inefficacité et les limites du boycott des élections sont aujourd’hui patentes ; ce n’est pas dans la dissidence et le boycott que se trouve la libération du Président Laurent Gbagbo. Ce n’est pas dans la dissidence et le boycott que se trouve le dégagement d’Alassane Ouattara de la Présidence de la République et l’accession du FPI au pouvoir. Ce n’est pas dans la dissidence et le boycott que se trouve la solution aux graves problèmes politiques, économiques et sociaux de la Côte d’Ivoire et des Ivoiriens », a dénoncé le chef de fil de l’opposition invitant ses militants sans distinction à réparer le tort fait au FPI aux élections locales à venir. « Les élections municipales et régionales nous offrent l’occasion, à tous les cadres et militants du FPI sans discrimination de rebondir, de réparer en partie le gâchis de cette lutte fratricide, de réaliser l’unité du parti », a-t-il plaidé. Et parce pour AFFI N’Guessan la reconquête du pouvoir d’Etat est possible.   

« 2020 est à notre portée car l’adversaire est déjà dans la confusion. Voyez l’agitation qui s’est emparée de ses troupes à cause d’une visite de courtoisie rendue à leur associé dont ils ne ratent aucune occasion pour le malmener et qu’ils s’apprêtent à trahir » a conclu.

JEN    

27
January

La Fondation Africaine pour l’Entrepreneuriat et le Développement Economique (FAFEDE), en collaboration avec la Direction régionale de l’Agence Emploi Jeune, a débuté le mercredi 24 janvier 2018, à la salle polyvalente ‘’George Sangaret’’ de San-Pedro, la formation de la jeunesse de cette ville sur l’Entrepreneuriat à Zéro Franc (EZF).

Informer, sensibiliser et former les jeunes ivoiriens, sur les politiques, les opportunités et les pratiques de création d’Entreprise. Tels sont les objectifs souhaités par le Ministère de la promotion de la  jeunesse, de l’emploi et du service civique, à travers la caravane intitulée : « transformer la jeunesse ivoirienne en une armée d’entrepreneuriat de classe mondiale » qu’il a initié.

Séances de sensibilisation et gestion des finances, du management, du montage de projet et de la construction d’un business plan (plan d’affaires) sont les modules soumis aux apprenants.

« Cette formation a pour but, de briser l’obsession  du financement extérieur au démarrage des activités et permettre de gérer durablement les affaires de plus de 13000 jeunes dans presque 30 localités du pays», a indiqué, Yobou Fabrice, consultant à la FAFEDE.

Adé Dogo Christian, coach-formateur dans cette même structure, a indiqué,  qu’entreprendre à zéro franc est possible, seulement que les jeunes se servent des opportunités de marchés pour réaliser leurs projets.

Saluant cette initiative en faveur de la jeunesse, Mme Bakayoko Mariam, Directrice Régional de l'emploi jeune, a profité de ce moment pour dire merci à sa hiérarchie d'avoir inscrit son département à ce programme qui permettra aux jeunes de San-Pédro dont elle à la charge de connaitre un avenir meilleurs.

Kouamé Djamala Armel, a  pour sa part, et au nom de la Directrice région de l’AEJ,  affirmé que le Ministère à travers cette initiative, s’inscrit dans la vision du gouvernement ‘’qui veut que chaque jeune ivoirien prenne des initiatives pour construire son avenir’’. C’est pourquoi, saisissant l’occasion, il a exhorté les participants à mettre à profit cette formation pour la réalisation de leurs projets.  

Cette initiative a été saluée par le délégué régional du CNJCI, San-Pedro pour l’opportunité que le Ministre Sidi Touré offre aux jeunes pour développer en eux une culture entrepreneuriale.

Zétia

26
January

Le responsable marketing, évènement et partenariat de air Côte d’Ivoire, Wilfried HOUENOU a eu une séance de travail ce vendredi 26 Janvier 2018 avec l’Union des Patrons de Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (UPL-CI) afin d’envisager avec cette organisation professionnelle de la presse un cadre de partenariat gagnant-gagnant devant optimiser de part et d’autre leurs activités.

Pour l’UPL-CI, avoir la compagnie aérienne nationale Air Côte d’Ivoire comme partenaire est un gage pour affronter tous les défis du développement. 

 « Nous voulons engager avec vous un partenariat afin de vous accompagner dans la promotion du plan de développement de la compagnie », a indiqué NANDO Dapa, l’objet de sa présence dans les locaux de la compagnie avant de présenter à Monsieur HOUENOU les projets de son organisation à réaliser pour 2018. 

«L’UPL-CI voudrait bien bénéficier de formations dispensées par des experts de votre institution à l’effet de comprendre les mécanismes de son fonctionnement pour mieux traiter les information sur la compagnie », a expliqué NANDO Dapa avant de présenter le programme d’activité que son organisation compte dérouler en cette année 2018 et dans lequel Air Côte d’Ivoire tient une place de choix.

« Au nom du Directeur Général, nous vous remercions pour cette démarche de grand intérêt pour notre compagnie. Nous ne sommes pas surpris d’ailleurs parce que nous avions déjà abordé le sujet lors de notre vol inaugural sur le Gabon. Air Côte d’Ivoire a déjà ce genre de partenariat avec des organes et nous comptons l’étendre à la presse numérique »,  indiqué Monsieur HOUENOU, pour qui cette année se présente comme un nouveau challenge pour Air Côte d’Ivoire. Challenge qu’il faut bien relever avec de telles initiatives. Il a, alors promis revenir à la délégation de l’UPL-CI, une fois le rapport de cette séance de travail transmis à sa hiérarchie.

La délégation de l’UPL-CI conduite par son Président NANDO Dapa était du vice-président, Gervais Djidji, du Secrétaire Général, Jules Eugène N’DA, du trésorier Bénoit Kadjo et d’Adama Bakayoko, secrétaire général adjoint en charge des projets.

UPL-CI

25
January

Le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a invité ce jeudi 25 Janvier 2018, à l’occasion de la traditionnelle présentation de vœu avec la Presse nationale et internationale, son ministre de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste à réexaminer le mode de gestion du fonds de soutien alloué à la presse.

« Il va falloir revoir le mode de gestion de ce fonds, monsieur le ministre. Il faut engager des discussions dans ce sens », a instruit le Président Alassane Ouattara après avoir entendu les plaidoiries des organisations professionnelles de la Presse qui de façon unanime, ont qualifié de sinistré le secteur et souhaité un appui du chef de l’Etat pour l’aider à mieux se porter. Aussi estime le Président Ouattara, la liberté d’expression et l’indépendance lui tenant à cœur, il entend œuvrer à les garantir afin de permettre un exercice plus professionnel du métier de journaliste en Côte d’Ivoire.

« La presse ivoirienne est malade, agonisante due à la mauvaise distribution, au coût élevé des impressions… », a expliqué le Président de l’Union National des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Moussa Traoré implorant un soutien fort du chef de l’Etat. « Monsieur le Président, vous avez injecté 10 Milliards FCFA dans Fraternité Matin pour sauver cette entreprise de presse publique. Donc nous voulons un soutien similaire pour sauver le secteur privé », avait plaidé le président de l’UNJCI rejoint par le président du Groupement des Editeurs de Presse de Côte d’Ivoire (GEPCI).

« Pour résoudre les difficultés de notre secteur, nous avons créé un portail et décidé de nous distribuer nous-mêmes », a indiqué Patrice Yao pour qui ce défi passe par un appui du gouvernement qui devrait réduire ses taxes sur les impressions.

JEN

      

 

24
January

Le Sous-Directeur de la communication de la mairie de Yopougon M. Doulaye et son Collaborateur Kouamé ont eu une séance de travail ce mercredi 24 Janvier 2018 avec l’Union des Patrons de Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (UPL-CI) qui sollicite un rendez-vous avec le Mairie à l’effet de lui présenter ses vœux de nouvel an mais aussi lui faire partager ses projets qui pourraient aider au renforcement de ses actions dans sa commune.  

Pour la délégation de l’UPL-CI conduite par son Président NANDO Dapa et composée du Vice-Président, Gervais Djidji, du Secrétaire Général, Jules Eugène N’DA, du trésorier Bénoit Kadjo et d’Adama Bakayoko, secrétaire général adjoint en charge des projets il est plus qu’important souhaiter la paix et la santé à tous ceux qu’on estime mais surtout pour ceux avec lesquels on envisage une collaboration durable, longue vie.

« Nous étions là en 2016 pour solliciter le soutien du maire lors du lancement de notre plate-forme et nous revoilà encore cette année dans les même locaux. Nous sommes donc là parce que l’UPL-CI souhaite accompagner Monsieur le Maire dans ses actions de développement. Et pour cela, elle souhaite lui présenter ses vœux de paix et de santé », a expliqué NANDO Dapa avant de présenter le programme d’activité que son organisation compte dérouler en cette année 2018 et dans lequel, il souhaite une participation active du maire de la plus grande commune.

« Nous apprécions votre démarche parce que le moment sied au regard des ambitions de Monsieur le maire. Nous apprécions surtout votre insistance parce que vous étiez ici en 2016 pour solliciter l’appui du maire et vous revoilà encore cette année. Nous lui transmettrons vos préoccupations car le numérique gagne du terrain et personne ne peut s’en passer », a indiqué Monsieur Doulaye promettant une consolidation des liens entre son institution et l’UPL-CI.

UPL-CI

24
January

Le Chef du département de la communication de la PETROCI, M. Méité a eu une séance de travail ce mercredi 24 Janvier 2018 avec l’Union des Patrons de Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (UPL-CI) qui sollicite un rendez-vous avec le Directeur Général de ladite société.

Il s’agissait pour la délégation de l’UPL-CI conduite par son Président NANDO Dapa et composée du Vice-Président, Gervais Djidji, du Secrétaire Général, Jules Eugène N’DA, du trésorier Bénoit Kadjo et d’Adama Bakayoko, secrétaire général adjoint en charge des projets de réaffirmer  sa volonté d’accompagner la PETROCI dans ses activités. Et avant de s’engager dans un partenariat, estime NANDO Dapa, il été tout à fait indiqué qu’en ce début d’année, l’UPL-CI vienne présenter ses vœux de paix et de bonne santé au premier responsable de cette entreprise et lui présenter également ses projets à réaliser pour 2018.  

« Nous sommes là parce que l’UPL-CI qui veut accompagner la PETROCI dans ses actions, souhaite, en ce début d’année 2018, présenter ses vœux de paix, de santé et de prospérité à Monsieur le Directeur Général de l’institution et à son personnel. Aussi voudrions-nous mettre à sa disposition dans ses actions de communication », a expliqué NANDO Dapa avant de présenter le programme d’activité que son organisation compte dérouler en cette année 2018 et dans lequel, il souhaite une participation active de la PETROCI.

« Au nom du Directeur Général, le Docteur Ibrahima DIABY, nous vous remercions pour cette démarche et de l’intérêt que vous accordez à notre structure. Etant que communicateur, nous ne pouvons rejeter une telle démarche, bien au contraire, la saisir et la consolider. Nous avons déjà un réseau de journaux papiers avec lesquels nous travail et nous pouvons faire autant avec votre structure mais dans le bon ton», a indiqué M. Méité invitant l’UPL-CI à adresser dans une correspondance avec les détails ses attentes pour la collaboration qu’elle souhaite avec la PETROCI.

Le chef du département de la communication était assisté de sa collaboratrice Mme BAMBA Binétou

UPL-CI

23
January

C’est au pas de course que l’Union des Patrons de Presse en Ligne de Côte d’Ivoire a passé sa journée de ce mardi 23 Janvier 2018. En effet, juste après une séance de travail avec le ministère de de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste, la délégation conduite par NANDO Dapa, a eu une autre séance de travail avec l’attaché de presse de l’Ambassade du Burkina Faso à Abidjan.

« Nous avons sollicité cette audience avec son Excellence Monsieur Mahamadou ZONGO   pour lui présenter, dans un premier temps, nos vœux de paix et de bonne santé 2018 pour lui-même, son personnel et surtout pour le Président Marc Christian Kaboré et au peuple burkinabé. Aussi, lui soumettre un certain nombre de projets panafricains dans le secteur de la presse numérique que nous comptons initier afin de bénéficier de ses conseils et soutien pour leur réalisation », a expliqué le Président de l’UPL-CI, NANDO Dapa qui avait à ses côtés son vice-Président Gervais Djidji, son Secrétaire Général, Jules Eugène N’DA et de Adama Bakayoko, Secrétaire adjoint en charge des projets.

« Merci pour cette démarche. Son Excellence étant empêché et vu l’intérêt qu’il accorde aux médias surtout la presse en ligne, m’a demandé de vous rencontrer afin d’échanger sur vos motivations », a indiqué Youssouf ZABSORE, attaché de presse à l’Ambassade du Burkina en Côte d’Ivoire. « Soyez rassurés, je vais transmettre fidèlement à Son Excellence vos préoccupation mais sachez que pour nous c’est une opportunité que nous pensons saisir afin de donner un sens à notre communication », a-t-il promis

UPL-CI    

Page 6 of 17

Calendrier évènement

April 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...