06
March

Le Marché des Arts du Spectacle Africain a ouvert ses portes à Abidjan samedi

Publié dans Showbiz

C’est parti pour la 9è édition du Marché des Arts du Spectacle Africain (Masa) qui a rouvert ses portes samedi 5 mars à Abidjan sous le thème ‘’réinventons les arts de la scène’’.

21
September

Côte d’Ivoire : Pour sa 4è édition de remise de Kits scolaire, l’ONG Nklo Bakan a soulagé plus de 1.500 enfants

Publié dans Sociétés

La journée du samedi 16 septembre 2017 a été une journée sans repos pour la fondatrice de l’ONG Nko bakan qui, au pas de course, a visité les enfants d’Abidjan et de Jacqueville avec les bras chargées de Kits scolaires. A sa 4è édition de remise de Kits scolaires, ce sont plus de 1.500 Kits qui ont été relis aux enfants du district d’Abidjan, de Jacqueville et de Bouaké.

Selon Mme Dagry Geneviève présidente fondatrice de cette Ong Nklo Bakan (J’aime l’enfant en langue Baoulé), cette action vise à soulager les familles les plus démunies, notamment les enfants des bas quartiers et de la communauté rasta de Côte d’Ivoire.

Son message livré à Abidjan où elle était matin et à Jacqueville dans la soirée n’a pas varié. « Avant tout propos, je voudrais dire merci à nos partenaires surtout au District Autonome d’Abidjan et son gouverneur sans lesquels, cette opération de remise de Kits n’aurait pas été possible », a souligné la présidente fondatrice de l’Ong Nklo Bakan avant d’inviter les parents à garder espoir en l’avenir mais surtout de croire en la capacité de leurs enfants à devenir plus tard des valeurs sures pour le pays.

A Abidjan, c’est en présence de Konan Richard, représentant de Madame la ministère de l’éducation nationale et de la responsable de la vente en ligne de la librairie de France, Francesca Camara que la cérémonie s’est déroulée à Treichville à l’espace Canal au Bois.

A Jacqueville, c’est en présence des élus, des autorités administratives et de l’éducation nationale que les plusieurs centaines d’enfants ont reçu leur kits scolaires. Des Kits également ont été remis aux directeurs de 4 établissements scolaires qui à leur tour se feront fort de les remettre aux enfants les plus démunies de leur école.

A Bouaké, c’est le représentant résidant de l’Ong Nklo Bakan qui a procédé à la remis des Kits aux enfants le même samedi 16 septembre 2017.

JEN  

06
September

Syngenta vend son programme de révolution de l’agriculture en Afrique à Abidjan

Publié dans Economie - Business

Le programme Syngenta des Nations Unies pour l’accès des petits exploitants à la technologie agricole, fait le point à mi-parcours de ses activités sur les 10 années que doit durer ce projet aux assises du Forum africain pour la révolution verte qui se tient à Abidjan du 4 au 8 septembre 2017

Dans un communiqué, l’entreprise Syngenta se félicite des performances réalisées à mi-chemin par le projet au Kenya, en Tanzanie, au Ghana, au Nigéria, au Cameroun et en Côte d’Ivoire dans les cultures du Riz, du cacao, la pomme de terre et de la tomate.

Au Kenya et en Tanzanie, 230.000 jeunes exploitants agricoles, renseignés par SMS (le eSHAMBA) sur les bonnes pratiques agronomiques pour ce programme Syngenta, ont réalisé une performance atteignant un rendement de 50% avec un retour sur investissement de plus 125%.

Ce même programme, cette fois visant à la conservation des productions a permis, sur quatre saisons, d’augmenté les rendements de 35 % pour les producteurs de pommes de terre et de 143 % pour les producteurs de tomates, tandis que les bénéfices nets progressaient respectivement de 73 % et 138 %. Cette performance, au-delà des espérances, est à l’initiative de Mavuno Zaidi dont le but est de trouver des solutions aux difficultés rencontrées par les producteurs.

Ce programme a aussi incité les petits exploitants à augmenter leurs investissements dans des intrants de haute qualité. Pour les pommes de terre et les tomates ils sont parvenus à des proportions allant respectivement de 40 % à 300 % et de 60 % à 180 %. Un véritable partenariat gagnant-gagnant.

Cacao

Au Ghana, Nigéria, Cameroun et en Côte d’Ivoire, Syngenta contribue activement à l’amélioration de la culture du cacao en fournissant un ensemble de produits et de services sur-mesure adaptés au niveau local pour les coopératives agricoles en plus de projets de soutien en collaboration avec des partenaires de la chaîne de valeur. Ces activités ont pour objectif d’améliorer les compétences agronomiques des producteurs, de contribuer à faire progresser les rendements de cacao et le retour sur investissement. Malgré une saison difficile, durement marquée par de mauvaises conditions météorologiques et par les tendances macroéconomiques, les producteurs qui ont suivi les protocoles de Syngenta ont pu constater d’énormes améliorations de leurs productions.

Ce programme de Syngenta permet d’améliorer les rendements de 30 % à 50 %. Pour un exploitant qui produit 400 kg/ha en moyenne, cela représente un supplément de 129 à 200 kg/ha qui équivaut à une valeur de 400 $/ha.

Riz

Dans un programme d’amélioration du rendement de la production du Riz en Afrique de l’Ouest, Syngenta fait équipe avec AfricaRice pour fournir aux producteurs des variétés de riz d’excellente qualité, adaptées aux caractéristiques locales et aux conditions extrêmes, qui peuvent potentiellement augmenter les rendements de plus de 20 % pour cette denrée très consommées dans cette partie de l’Afrique. Cette culture du riz plus productive, pourrait se faire en alternance avec des denrées de base actuelles comme le maïs et les céréales. Cette diversification des cultures, améliore la santé et la préservation des sols et offre aux exploitants davantage de débouchés économiques.

À propos de Syngenta

Syngenta est une entreprise leader dans le secteur de l’agriculture qui aide à améliorer la sécurité alimentaire dans le monde en permettant à des millions d’agriculteurs de faire un meilleur usage des ressources naturelles disponibles. Grace à nos capacités scientifiques de premier plan et nos solutions novatrices pour les cultures, nos 28 000 collaborateurs œuvrent dans plus de 90 pays pour transformer la manière de cultiver les plantes. Nous nous engageons à prévenir la dégradation des sols, améliorer la biodiversité et revitaliser les communautés rurales. Pour en savoir plus, consultez www.syngenta.com et www.goodgrowthplan.com. Suivez-nous sur Twitter® à l’adresse www.twitter.com/Syngenta.

JEN

05
December

Côte d’Ivoire : les pays du Golfe de Guinée réfléchissent à Abidjan sur une stratégie de lutte contre le terrorisme

Publié dans Politique

Un séminaire sous régional, organisé par l’Institut de Sécurité Maritime Interrégional (ISMI) sur le terrorisme dans le Golf de Guinée a ouvert ce mardi 05 décembre 2017 à Abidjan avec des Etats du Golfe de Guinée.

Il s’agit au cours de ce séminaire d’identifier les menaces et risques liés au terrorisme maritime spécifiques au golfe de Guinée; d’identifier les dispositifs de lutte contre le terrorisme maritime, le cadre juridique en place et les structures existantes en matière de partage d’information et de coordination de l’action des services dans la sous-région afin de dresser un lien avec le terrorisme qui sévit dans la bande sahélo-saharienne, notamment les connections entre piraterie – brigandage  maritime et groupes armés terroristes pour envisager une réponse appropriée en cas de situation.

« L’intérêt de cette formation est de favoriser le partage d’expérience et d’informations entre Etats de la sous-région afin d’anticiper par des réponses appropriées (moyens juridiques et généraux) aux menaces ou attaques terroristes », a déclaré Abroulaye Fofana, Secrétaire permanent du comité interministériel chargé de l’action de l’Etat en mer, représentant le premier ministre à ce séminaire. « Pour la Côte d’Ivoire, répondre efficacement à la menace terroriste, requiert d’une stratégie globale des pays de la sous-région », a-t-il ajouté.    

Pour LABARA Shuaibu Magaki du Nigéria, les pays africains paient aujourd’hui, le lourd tribut de leur négligence. « Avant qui aurait cru qu’un africain pouvait se faire exploser à la bombe pour donner la mort à plusieurs personnes ? », interroge M. LABARA sur l’importance de la menace de ce fléau sur le continent africain. « Nous (Nigéria) avons négligé l’aspect prévention, voilà pourquoi le Nigéria est aujourd’hui confronté au terrorisme auquel il éprouve des difficultés à donner une réponse efficace », a-t-il expliqué l’ampleur du phénomène dans son pays empêchant aujourd’hui toute activité champêtre et maritime.    

Prennent part à cette formation qui prend fin le 07 décembre 2017, cadres des administrations, militaires et cadres d’entreprises implantées en Afrique de l’Ouest et Centrale.

L’Institut de Sécurité Maritime Interrégional (ISMI) délivre des enseignements répondant aux besoins des Etats du golfe de Guinée dans le domaine de la sécurité et sûreté maritime et de l’action de l’Etat en mer. Son siège est situé en Côte d’Ivoire, au sein de l’Académie régionale des Sciences et Techniques de la Mer (ARSTM).

JEN

Calendrier évènement

December 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...