Info News :

Accueil Slider Publicite

12
July

Le confrère Bayo Lynx, free-lance et correspondant du Quotidien Soir Info dans la région du Bafing, a été violemment agressé le mardi 10 juillet 2018 aux environs de 21H dans un espace public. C'était au quartier Trobiaville de Touba. Son agresseur nommé Koné Mamadou dit "M" lui reprocherait une publication sur les réseaux sociaux.

Sérieusement atteint au poignet assorti de contorsion diverses, le confrère est, depuis lors, interné au CHR de la ville. L'agresseur "M" arrivé tout excité à bord d'une voiture, avait commis son forfait tout en exprimant sa ferme volonté d’en découdre avec sa victime.

Professeur de français au ‘‘lycée gouverneur Abdoulaye Fadiga’’ et président des journalistes de la région, il faisait déjà l'objet de menaces de mort depuis plusieurs semaines. Une plainte avait par ailleurs été déposée au parquet de Touba.

B.M

12
July

                       COMMUNIQUE DU PDCI-RDA

Le mercredi 04 Juillet 2018, Son Excellence, Monsieur Amadou GON COULIBALY, Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire, a rendu la démission de son Gouvernement et a été reconduit dans ses fonctions, le même jour, par Son Excellence, Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, à l’effet de former un nouveau gouvernement.

Le mardi 10 juillet 2018, la Présidence de la République de Côte d’Ivoire a rendu publique la liste des nouveaux membres du Gouvernement.

Au cours de la séance de travail, tenue le mercredi 11 juillet 2018 de 18 h 00 à 19 h 30mn, entre Son Excellence, Monsieur Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA et ses Vices -Présidents, il a été révélé que le Président du PDCI-RDA n’a été ni consulté ni informé pour la formation de ce nouveau Gouvernement.

En conséquence, le PDCI-RDA marque son étonnement que Son Excellence, Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, élu comme Candidat unique sous la bannière du RHDP, ait formé un Gouvernement sans consulter le Président du PDCI-RDA, de surcroît, Président de la Conférence des Présidents des Partis Politiques membres du RHDP.  

Fait à Abidjan le 11 juillet 2018

  1. le président du PDCI-RDA

P/O Le secrétaire Exécutif chargé des

Commissions Technique Nationales

Porte-Parole du PDCI-RDA

N’DRI KOUADIO NARCISSE

 

11
July

Ça s’est passé en douceur, du moins sans forcing, et ça, ça s’appelle un coup d’Etat, celui que vient d’opérer le vice-président du PDCI-RDA, Daniel Kablan Duncan contre le président de son parti, Henri Konan BEDIE lors de la formation du 2è Gouvernement GON Coulibaly.

De fait, également vice-président de la République, Daniel Kablan, selon Amadou GON Coulibaly, aurait, de par cette double casquettes, proposé les cadres du PDCI-RDA nommés pour faire partie du nouveau gouvernement dans lequel le président du PDCI Henri Konan Bédié n’entendait pas y participer. « Pour la formation de ce gouvernement, le Président de la République a eu des discussions avec le vice-président qui est aussi vice-président du PDCI », a déclaré ce mercredi 11 juillet 2018 le chef du gouvernement Amadou GON Coulibaly, interrogé sur le sujet, juste après son premier conseil des ministres avec toute son équipe au grand complet.

Une démarche qui a permis au Président Ouattara non seulement de contourner le chef du parti septuagénaire pour régler le refus de ce dernier de participer à ce gouvernement RHDP dont sa formation était conditionnée par l’adhésion de tous les partis politiques membres de cette coalition au projet de parti unifié voulu par Alassane Ouattara, mais surtout de piétiner une décision de parti.

Maintenant que c’est fait, DUNCAN devra prouver sa cote de popularité au sein de son parti au risque d’être vomi par les militants qui le 17 juin dernier, lors du bureau politique déjà, avaient manifesté une hostilité à son endroit.   

JEN   

11
July

Le samedi 08 juillet 2018, Seri Nestar Venance, Secrétaire général de l’Union Nationale des Journalistes et Correspondants de presse de Côte d’ivoire (UNAJCOP-CI), a rencontré les journalistes de différents organes de presse de la région de San-Pedro afin d’expliquer le bien-fondé de cette nouvelle organisation dans le monde de la presse.

Créée le 30 septembre 2017 à Bouaké, l’union vise, selon l’émissaire de Ladji Abou Sanogo, à lutter pour un traitement salarial décent des correspondants régionaux, à favoriser leur formation et à imposer le respect du journaliste correspondant dans les différentes rédactions à Abidjan.

« Le correspondant de presse constitue un maillon essentiel dans les différentes rédactions », souligne Séri Nestar Venance, parce que, poursuit-il, « c’est le correspondant de presse qui alimente l’information nationale dans les organes de presse ». 

Malheureusement, « Certains organes, arrivent quelques peu à s’occuper de leurs correspondants de presse, mais la majorité laisse les correspondants dans des conditions déplorable d’existence, et cela doit changer » a-t-il ajouté.

Vue la nécessité pour les correspondants de presse de se mettre en association enfin d’améliorer leur condition de vie, le SG de l’UNAJCOP-CI a invité ses confrères à prendre leur carte de membre.

Zétia

10
July

Les élections régionales dans le Gontougo s’annoncent âpres pour le ministre des Ressources animales et halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani, candidat à sa propre succession. Une coalition de cadres de la région appartenant à diverses formations politiques a mis en place une plateforme baptisée ‘‘Union pour le Développement du Gontougo (Udg) avec pour objectif ; affronter le ministre Adjoumani lors des élections régionales prochaines. 

Cette coalition a rencontré le président du Front populaire ivoirien (Fpi), Pascal Affi N’Guessan, ce mardi 10 juillet 2018, à la Riviera-M’Badon, dans le but de lui présenter cette plateforme et solliciter l’adhésion des cadres de son parti, fils de la région du Gontougo dont est issu le Vice-président du Fpi, N’Guettia Yao Kouma, par ailleurs député de Gouméré et Tabagne. « Nous sommes venus voir le président Affi pour lui demander de mettre ses hommes, fils de la région, à la disposition de cette plateforme pour qu’on aille ensemble lors des élections régionales prochaines », a expliqué Babacauh Koffi Dongo, inspecteur du Pdci. Pour lui, les cadres doivent considérer que la région est une entité de développement, et que ce développement ne peut pas se faire en étant dispersé. « Il faut que nous soyons rassemblés pour aller au développement, parce que, ce n’est pas les cadres qui doivent être développés, mais ce sont les populations qu’il faut aider à se développer », a-t-il indiqué.

Pour Vremen Serge Yvon, membre du bureau politique du PDCI qui faisait aussi partie de cette délégation, il faut l’unité pour aller au développement en faveur des populations. « Nous sommes satisfaits de cette rencontre avec le président Affi. Il est clair que dans quelques mois, on aura les élections locales. Au niveau de la région, nous avons tous les partis politiques qui sont présents, et aujourd’hui, on essaie d’avoir tout le monde autour de nous pour accompagner ce projet qui, avant tout, a pour principal objet de prendre la présidence du conseil régional du Gontougo et d’aider véritablement nos populations », a-t-il soutenu.

Les hôtes du président Affi jugeant les discussions conviviales et fraternelles se disent rassurés de l’adhésion du FPI à partager ce projet avec eux afin de partir en rang seré à ces élections locales dans le Gontougo.

A.E

10
July

Dissout le mardi 3 juillet 2018, le nouveau gouvernement vient d’être rendu public. Il passe désormais de 33 membres à 43, soit dix nouveaux portefeuilles de plus. Des ministères scindés ou bis pour récompenser des alliés politiques qui risquent de se marcher sur les plates-bandes.

Quelles missions pour un Ministère de la Ville lorsque l’on a déjà un en charge de l’Assainissement et de la Salubrité ou de la construction ? Il en est de même pour les Ministères de l’Equipement et de l’entretien routier et celui des Transports qui pouvaient bien être concentrés aux mains d’un seul homme. Les PME entre les mains de deux ministres notamment celui du Commerce, de l'Industrie et de la Promotion des Pme et celui de Petite et Moyenne Entreprise. Que doit-on retenir entre ministère de la promotion des Pme et Ministère tout simplement de Petite et Moyenne Entreprise ? Tout comme le Ministère de l’Economie numérique et de la Poste dont la séparation avec celui de la Communication et des médias rendrait à coup sûr l’exécution de certaines décisions difficiles, notamment celles relatives à la presse numérique. Voilà autant de difficultés qui risquent de mettre à mal le bon fonctionnement du 2è gouvernement Gon.

JEN  

Page 8 of 39

Calendrier évènement

September 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...