Info News :
23
May

Le Gouvernement ivoirien a adopté ce mercredi 23 mai 2018, un projet de loi modifiant la loi n° 98-750 du 23 décembre 1998 relative au domaine foncier rural, telle que modifiée par les lois n° 2004-412 du 14 août 2004 et n° 2013-655 du 13 septembre 2013.

Ce projet de loi modificatif, précise le porte-parole du Gouvernement, Bruno Nabagné KONE, ‘‘apporte des correctifs au dispositif existant sur le foncier rural de façon à sécuriser davantage les terres rurales et à moderniser leur gestion.

Il clarifie, poursuit M. Nabagné, la notion de certificat foncier et étend sa délivrance aux personnes physiques tout en interdisant la cession des terres rurales sur lesquelles les droits fonciers n’ont pas été régulièrement établis. Le nouveau texte, souligne le porte-parole du gouvernement, lève l’obligation de mettre la terre en valeur et renforce la préservation des aires protégées.

A l’origine des conflits récurrents entre communautés villageoises, causant parfois des pertes en vies humaines, ce dispositif qui sera soumis à l’adoption par le parlement ivoirien, devra certainement permettre de régler, cette fois, la question du droit des populations sur la propriété des terres.

JEN     

21
May

Les questions de sécurité sont des questions fondamentales auxquelles le Conseil Régional de San-Pedro veut apporter des réponses adéquates. Lors d’une cérémonie tenue le samedi 19 mai 2018 dans la cour de la 5ème légion de gendarmerie de San-Pedro, le président Donatien Beugré a remis un lot important  d’équipement à cette institution.

« La cérémonie de cet après-midi, en l’occurrence la remise de don, répond au souci d’apporter un appui aux efforts quotidiens que le Ministre d’Etat apporte aux forces de l’ordre pour assurer la sécurité des populations », a déclaré Donatien Beugré, Président du conseil régional de San-Pedro.

Ce don du conseil régional est composé de 05 ordinateurs, 04 véhicules pickups, 35 Talkiewalkies, du matériel de bureau pour trois brigades de Gendarmerie et un poste de surveillance. « Ces derniers temps, nous assistons à une recrudescence de l’insécurité avec le phénomène de coupeurs de route qui, comme vous le savez, Monsieur le Ministre prend de l’ampleur en période de traite cacaoyère dans cette zone de production de cacao qu’est San-Pedro avec bien souvent des pertes en vie humaine. C’est pourquoi, cette cérémonie révèle d’une importance particulière en ce sens que le matériel permettra à la 5ème légion d’être plus efficace dans leur mission de défense des biens et des personnes. Mais aussi, et surtout de renforcer leur capacité d’intervention », a expliqué Donatien Beugré.

A cette cérémonie le Ministre d’Etat, Ministre de la défense, Hamed Bakayoko était accompagné du commandant supérieur de la gendarmerie nationale, le Général de Brigade Kouakou Nicolas.

« J’ai tenu, je peux le dire, malgré un agenda très ponctuel en cette période, à venir moi-même présider cette cérémonie avec le commandant supérieur de la gendarmerie pour vous marquer notre reconnaissance. Vous dire bravo ! Vous dire que vous êtes un modèle afin de montrer ce modèle au pays », a souligné le Ministre ivoirien de la défense. Qui a promis de faire bon usage en rassurant le donateur. « Avec ces véhicules, la gendarmerie aura plus de capacités pour réagir, plus de capacités d’intervention.()…Traquer plus de bandits, endiguer des crimes et rassurer les populations afin de leur offrir des conditions paisibles pour une vie meilleure », a soutenu Hamed Bakayoko.

Zétia

16
May

Ce genre de divertissement, les séniors de la commune du plateau, en ont, tout le temps, rêvé. Mais, comment s’en offrir lorsque les moyens qui permettaient de le réaliser n’existent plus parce que n’étant plus en activité ? Eh bien, ce mardi 15 mai 2018, le lien fort qui lie désormais Fabrice Sawégnon, ‘‘le fils du plateau’’ à cette commune qui l’a vu grandir et ses habitants, s’est matérialisé par le début de réalisation d’une sortie détente.

En effet, les personnes du troisième âge du plateau ont eu droit à une journée récréative à la baie des milliardaires en compagnie du Président Directeur Général de Voodoo Group, initiateur de ce moment de divertissement pour les séniors.

Après une visite guidée du siège de son entreprise, sis à la Riviera 2, qui selon lui, a été réalisée grâce aux prières des uns et des autres, plus de 150 séniors ont embarqué dans un bateau de tourisme en direction de cette île. « Il en sera désormais ainsi », a promis M. Sawégnon qui a décidé de placer l’homme, c’est-à-dire, le social au cœur de ses actions. Car pour lui, il est plus qu’important de partager avec les autres, le peu reçu de Dieu dans la vie.  

« Si demain je suis à la mairie, la vie de nos jeunes changera afin de pouvoir, à leur tour, aider leurs parents », a promis le futur maire du plateau, prenant également l’engagement d’apporter une assistance spéciale aux personnes du troisième âge. « Je pense que nos séniors devraient, à mon sens, bénéficier d’une assurance maladie offerte par la mairie. Nous nous y attèlerons à sa mise en place dès notre élection », a-t-il rassuré ses administrés, annonçant plusieurs autres dîners de ce genre chaque mois mais aussi du sport chaque semaine pour sénior à compter de maintenant.

Moments forts à la baie des milliardaires  

Repas, échanges, témoignages et remerciements ont été le menu de cette première rencontre entre M. Sawegnon et ses hôtes du jour.

Juste après le repas offert à ses convives, s’en est suivi le moment de remerciement ensuite celui des témoignages dont la plus part a porté sur la rencontre des témoins avec le candidat déclaré à l’élection municipale au plateau.

« Merci de nous faire profiter de la vie en nous offrant cette balade lagunaire sur la baie des milliardaires que bon nombres d’entre nous découvrent pour la première fois », a déclaré M. SEROU Joseph, président de l’initiative sénior du plateau, une organisation des personnes du troisième âge qui soutient les actions de M. Sawégnon en faveur des habitants de la commune du plateau.

« Le geste que M. Sawégnon a posé à notre endroit le samedi dernier (samedi 12 mai, NDLR) alors qu’en ce qui me concerne, je n’avais pas eu de rencontre auparavant avec lui, m’a tellement touché au point où je ne pouvais pas m’empêcher de le souligner à cette importante rencontre de partage. Nous avions été expulsés de nos baux en pleine année scolaire sans tenir compte de nos enfants inscrits dans les établissements proches de nos résidences. Ce que M. sawégnon a fait pour moi, la police que j’ai servi pendant 33 années, ne l’a jamais fait pour moi », a témoigné l’Adjudant ZAHA George le sens de générosité de l’homme qui sollicite le suffrage des populations du plateau pour conduire la destinée de cette commune, centre des affaires du District d’Abidjan.

JEN

14
May

Le Syndicat des Agents des Etablissements Sanitaires à Base Communautaire de Côte d’Ivoire (SYNAESCOM) a observé, lundi 7 mai 2018, un arrêt de travail de 72 heures à l’effet d’obtenir l’apurement de quatre (4) mois d’arriéré de salaire, la régularité dans le paiement du salaire mensuel devenu difficile depuis 2011 quand l’Etat a décidé de prendre le contrôle des salaire. Il revendique également des primes d’ancienneté depuis 2011.

Cet arrêté de travail est diversement apprécié aussi bien par les meneurs que par des conseils d’administration et l’autorité de tutelle.

Selon le Syndicat, cet arrêt de travail qui n’est qu’un avertissement, a été d’un grand succès. Puisqu’il a permis de faire entendre leur voix. « Si des gens qui affirment qu’ils ne pas concernés par le mot d’ordre s’empressent pour faire le bilan de la première journée et appeler à une reprise des activités, cela voudrait bien dire, qu’au-delà de ce qu’ils voulaient faire croire à l’opinion de ce que notre action n’a pas porté, c’est bien au contraire leur appel qui n’a pas été entendu », a contre-attaqué Marc Kouassi, gestionnaire de la formation sanitaire d’AZITO dans la commune de Yopougon. Aussi, l’homme se dit peiné du fait que certains de ses collègues ne soient pas sensibles aux souffrances des agents qui, depuis 4 mois, sont sans ressources. « Comment peut-on être aussi cruel en ramant à contre-courant de la barque de son prochain qui se débat pour se tirer de la tempête dans laquelle il est pris ? », s’est-il interrogé.

Divergences de vue

Pour le bureau national de la confédération des formations sanitaires urbaines communautaires de Côte d’Ivoire de Ouattara Clément qui avait appelé, dimanche 6 mai,  le Synaescom-ci à ‘‘surseoir à sa grève’’, la journée du lundi a été un fiasco. Sur 37 établissements sanitaires à base communautaire, sept n’ont pas observé la grève et ont travaillé à plein régime ; 29 ont travaillé en respectant le service minimum par service et un seul a violé la règle. Voilà le point fait aux environs de 20 heures par Ouattara Clément à la formation sanitaire urbaine communautaire de Yopougon-Ouassakara-Attié dont il le PCA. « Nous saluons et remercions tous les employés qui ont dit non à la grève pour donner le sourire et la vie à des patients ce jour. Ils ont posé un acte salutaire et seul le Seigneur saura les remercier », s’est-il félicité passant sous silence la souffrance de ses collaborateurs qui eux aussi ont besoin d’être secourus afin de continuer à sauver davantage de vie.

Afin de savoir si la promesse faite du règlement de la situation dans les 48 heures est respectée, Ouattara clément, joint ce lundi 14 mai 2018 plusieurs fois avant de mettre sous presse cet article, n’a pas décroché son téléphone.

Selon la tutelle, les responsables les responsables des structures sanitaires ont du mal à s’accommoder du nouveau calendrier de paiement des salaires à eux communiqué.

Dans une note de service en date du 9 mars, souligne TOURE Kaffouba, administrateur des services financiers, directeur des Affaires financières (DAF) au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, il a été demandé aux différents responsables de bien vouloir transmettre les états de salaires émargés des mois de Janvier, février et mars 2018 des agents contractuels sous leur responsabilité. Il en sera ainsi chaque 5 du mois en cours, précise la note.   

Mais, à la date du lundi 7 mai, confie M. Kaffouba au confrère info7/7, sur 43 établissements sanitaires urbains communautaires répertoriés par le ministère de la Santé, 13 structures n’avaient pas encore déposé leurs états de salaires émargés. Or, c’est un ‘’état collectif et non individuel’’. Ce n’est que le 16 avril 2018 que l’ensemble des états a été déposé malgré le courrier d’interpellation du DAF. Voilà justifié les raisons pour lesquelles, les agents sont sans salaires ces quatre derniers mois, selon le DAF Kaffouba.

Les incohérences

Mais là où le bât blesse, c’est que les états du premier trimestre (Janvier-février et mars) lui sont parvenus depuis, selon lui-même, le 16 avril 2018. Et nous sommes lundi 7 mai lors que la grève de 72 heures dont le préavis avait été déposé le 26 avril 2018 avec pour motif principal le paiement des salaires a déclenché. Pourquoi alors rien n’a été fait pour apurer les trois premiers mois de salaires en attendant celui d’avril puisque le salaire lui-même est payé mensuellement pour éviter cette situation? Il faut bien donc chercher ailleurs.

Lors du conseil des ministres du mercredi 9 mai, la porte-parole du gouvernement, Anne Désirée Ouloto qui semble être surprise de cette grève, n’a pas souhaité faire de commentaire. Elle s’est simplement contentée de dire que « je suppose que le ministère en charge de ce secteur est saisie et y travaille à régler le problème sinon, nous n’avons abordé la question en conseil des ministres ».

L’avertissement

Ce lundi 14 mai, le travail a repris dans l’ensemble des formations sanitaires comme le mentionnait le préavis de grève. « Le mouvement de protestation débutera le 07 mai 2018 à 7 H 30 min et sera suspendu le 13 mai 2018. Si rien n’est fait, nous le reprendrons le 17 mai 2018 pour une durée illimitée », souligne le document.  

« Nous sommes à nos postes. Nous avons repris le travail parce que nous, nous sommes des hommes de parole. Nous respectons nos engagements », a indiqué, ce lundi 14 mai 2018, Marc Kouassi d’AZITO.

Faut-il rester sans rien faire et arriver à des situations déplorables ? Le gouvernement est alors interpellé.

JEN

  

 

 

13
May

Le Front Populaire Ivoirien (FPI) présidé par Pascal AFFI N’GUESSAN a célébré samedi 12 mai 2018 à FIGAYO dans la commune de Yopougon, la fête de la liberté initiée par cette formation politique depuis l’instauration du multipartisme en Côte d’Ivoire en 1990.  

Marche, présentation des fédérations et allocutions ont été les temps forts de cette commémoration.
A la tête des militants, Pascal Affi N’Guessan et ses camarades ont sillonné les rues de  quelques quartiers de la commune de Yopougon considéré comme le fief du FPI avant de regagner le lieu de la cérémonie.
Ouvrant la série d’allocution, le fédéral de Yopougon, Williams Attebi a salué les militants du Front Populaire Ivoirien pour leur grande mobilisation à cette fête de la liberté. « Je vous remercie pour cette grande démonstration de force. On voit que le peuple du FPI est venu de toute la Cote d’Ivoire pour répondre à l’appel », a-t-il indiqué.
Pour AFFI N’GUESSAN, le choix de Yopougon vise à redonner espoir aux militants du FPI. «  Nous sommes venus reconquérir Yopougon que nous avons perdus à cause de la guerre. Cette manifestation sonne donc la remobilisation des militants », a souligné le président du FPI pour qui son parti s’est toujours voulu proche des populations.
Abordant l’actualité politique, Pascal AFFI N’Guessan s’est voulu très incisif. «  Le pays est en lambeau. On assiste à la violence judicaire, administrative, économique, social, alimentaire, sécuritaire. On note l’échec partout », a relevé Affi N’Guessan recommandant au chef de l’Etat de se retirer de la compétition prochaine afin d’éviter de rajouter aux souffrances des ivoiriens. «  Si Ouattara est sage, il ne doit pas se présenter en 2020 », a-t-il affirmé rappelant aux dizaines de milliers de militants que «  la reconquête du pouvoir en 2020 est un impératif catégorique » pour le front populaire ivoirien.
KOUAME BLANCHARD

13
May

Il l’avait annoncé. « Pour les jeunes de la commune du plateau, j’ai décidé, de façon spéciale, d’apporter un appui aux petits commerces affaire de leur permettre d’augmenter le volume de leurs activités, mais aussi à tous ceux qui ont des projets ma contribution pour le démarrage de leur affaire ». Déclaration faite par Fabrice Sawégnon, Président Directeur Général de Voodoo Group le 22 avril 2018, à l’occasion de la célébration des lauréats du Coup de Boost dont l’objectif est de donner la chance aux jeunes ivoiriens dans leur ensemble, porteur de projet, de réaliser leur rêve en leur accordant le financement nécessaire à leur business. Ce jour-là, une trentaine de petits commerces comme il les qualifie, avaient reçu l’appui financier du candidat déclaré à la municipalité du plateau, centre des affaires du District d’Abidjan.

Ce samedi 12 avril 2018 donc, pour honorer cet engagement vis-à-vis de ses futurs administrés, c’est au pas de course que M. Sawégnon et son équipe ont sillonné les quartiers de la commune du plateau afin de remettre les chèques à tous ceux qui lui ont soumis des projets réalistes et réalisables, mais surtout de les exhorter à prendre pleine  conscience de la responsabilité qu’ils ont désormais la leur devant l’histoire.

Ainsi donc, le groupe AFFROGEEZ de la cité Esculape, (face BECEAO) a reçu du donateur un chèque de 1.500 000 FCFA pour la production de son premier album. Le jeune Augustin Kouadio de RAN Garage a reçu, lui, un chèque de 2.500.000 FCFA pour l’achat d’un taxi Wôrô-Wôro. Ives Ahounou Kouadio du quartier chien méchant a reçu un appui de 350.000 FCFA pour renforcer son restaurent. Mlle Salimata DIARRA et NIONDE Théo des six (6) bâtiments ont reçu chacun 1.500.000 FCFA pour investir dans la location de chaises et bâches pour la première citée et pour le second dans l’export de noix de coco.

« Je suis venu devant les parents et amis des promoteurs pour les prendre à témoin afin de les mettre face à leur responsabilité pour qu’ils comprennent qu’il n’ont pas droit à l’échec », a déclaré M. Sawégnon promettant d’étendre ce programme à tous les jeunes du plateau porteurs de projets fiables.

JEN        

Page 6 of 32

Calendrier évènement

July 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...