Info News :
02
June

Le torchon brûle à nouveau entre Clément Adjouroufou dont la suspension au premier semestre 2015 et le chef du Secrétariat Exécutif, Maurice Kacou Guikahué.

Les bisbilles ont débuté le mardi 29 mai 2018 au siège du Pdci-Rda à Cocody au cours d’une réunion du parti. Ce jour-là, Clément Adjouroufou aurait vertement reproché au Secrétaire Exécutif en chef du Pdci-Rda, une conduite approximative de la politique du Parti septuagénaire qui aspire revenir aux affaires. Selon notre source, M. Adjouroufou, n’est pas passé du dos de la cuillère pour dire à M. Guikahué qui s’écarterait de la doctrine enseignée par Félix Houphouët-Boigny, doctrine qui invite ses disciples à prôner le dialogue, la tolérance, et la paix, vertus qui doivent être leurs armes. Le Secrétaire Exécutif en Chef serait, selon Clément  Adjouroufou, en train d’instrumentaliser la jeune à une radicalisation de la lutte pour la reconquête du pouvoir d’Etat.

Une critique dans un parti aussi démocratique comme le PDCI que son premier animateur, Maurice Kakou Guikahué n’aurait pas apprécié, à en croire M. Adjouroufou, joint au téléphone. Il aurait alors décidé de lui régler ses comptes.

Traitant désormais Clément Adjouroufou de bandit de grand chemin, le Secrétaire Exécutif en chef du Pdci-Rda dont la garde rapprochée lui  a été retirée, a confié la sécurité de sa résidence à des jeunes du parti qui lui sont proches avec des consignes fermes entre autre, veiller à tenir loin Clément Adjourouffou afin de l’empêcher contre l’attaque de son domicile que ce dernier mijoterait de faire. Clément Adjouroufou qui dit avoir eu vent de ces agissements, a affirmé ce samedi 2 juin 2018 qu’étant un militant qui s’est approprié les valeurs de paix du père fondateur du Pdci-Rda ne saurait s’inscrire dans un tel registre.

Pour M. Adjourouffou, cela ne fait l’ombre d’aucun doute, ces accusations portées contre sa personne, ne sont qu’un simple subterfuge utilisé par Maurice Kakou Guikahué pour l’empêcher de prendre par au prochain bureau politique qui aura lieu le 17 juin 2018. Car, à l’en croire, ce Bureau politique s’annonce houleux. Puisqu’il s’agira pour les militants membres de cette instance du parti fondé par Félix Houphouët-Boigny d’approuver ou non l’engagement du Pdci-Rda à se fondre dans un parti unifié ; le Rhdp, synonyme de sa disparition.

Voir et ne rien dire, pour laisser mourir le PDCI-RDA, serait un sacrilège pour Clément Adjourouffou, une mascarade, qu’il ne saurait cautionner en aucune façon. Mais il n’entend pas user de la violence au sein du Pdci pour le faire. Car, il est plutôt pour un Pdci-Rda uni, démocratique, de tolérance pour une Côte d’Ivoire développée et de paix. Il annonce une conférence de presse dans les jours à venir pour mieux expliquer sa position.

JEN     

02
June

On pourrait le dire net : incroyable mais vrai ! Il se passe des choses étranges à la Direction Générale des Affaires Maritimes et Portuaires (DGAMP). Un scandale financier portant sur plus d’un Milliard FCFA et demi (1 445 971 751 FCFA) qui aurait servi à l’achat de 2 vedettes in-bord (bateau) de surveillance maritime et qui n’auraient jamais existé dans la logistique de la police maritime. Une révélation faite par les agents qui, pour réclamer cet outil de travail, ont entamé une grève de 72 heures, aussitôt reconduite pour n’avoir pas eu une oreille attentive auprès de leur ministère de tutelle ; celui du transport.

En effet, le 1er octobre 2014, la direction du patrimoine de l’Etat ordonne le règlement du mandat de paiement de la facture n°00000066, acompte émis le 21 mars 2014 portant sur la somme de 66 148 557 FCFA pour l’acquisition d’une vedette de mer in bord dont le coût est estimé à 224 150 796 FCFA. Le 17 mars 2014 une autre facture, n°EX-14002-S portant sur 82 582 EURO virés sur un compte logé à la Banque BELFUIS en Belgique indiquait l’achat de 2 vedettes out-bord. En 2016, le trésor public ordonnance le paiement par échelonnement portant sur la somme de 768 419 907 FCFA au fournisseur qui percevra cette année-là (2016) le montant de 37 500 000 FCFA.   

 

Quel alchimiste !

Combien de vedettes la direction générale des affaires maritimes a acquis au juste depuis 2014 ? Et quelles en sont les caractéristiques ? Véritable alchimiste, le Directeur Général des Affaires Maritimes et Portuaires, TONO Koffi Bertin parvient toujours à ses fins. Le bon de livraison n°00001/14 du 14 mars 2014 indique : une vedette out-bord avec un moteur Mercury Verado 200HP XL pour le premier et le pour second une vedette Arvor 215 avec un moteur Cummins 115 HP Diesel QSD trolling valve. Dans l’acte d’engagement conclu entre les parties prenant part à ce contrat, il est indiqué que ce sont deux vedettes in-bord sans donner plus de détails sur les caractéristiques des moteurs.  

Aussi, dans une correspondance de l’Autorité Nationale de Régulation des Marchés Publics, saisie par les affaires maritimes sur l’attribution du marché de fourniture de ces vedettes de surveillance après appel d’offre, l’ANRMP invite cette dernière à lui transmettre les pièces fiscale et sociale comme l’exige l’article 50.2 nouveau du code des marchés publics au risque du retrait de ce marché en vue de sa réattribution. Que faut-il donc comprendre par là ? En effet, en ne joignant pas ces pièces au procès-verbal d’ouverture, au rapport d’analyse des offres et au procès-verbal de jugement des offres, alors que les responsables de cette direction savent que ces documents sont obligatoires pour la transparence de l’opération, il y a lieu de s’interroger sur le mobile de leur attitude.

Nonobstant ces importantes sommes d’argent sorties des caisses de l’Etat et les graves accusations portées par les travailleurs contre leur DG, le Ministère du transport, la tutelle, bien qu’au parfum de tout ce qui se passe dans ce département, en observant le silence, mais surtout en brandissant le bâton contre les grévistes, laisse entrevoir que le Colonel-Major TONO Koffi Bertin n’agit pas de son propre chef. Donc s’il coule, certainement que la République toute entière risque d’être ébranlée. D’où son invitation à sortie de menace faite aux grévistes le jeudi 31 mai pour une reprise sans condition du travail.

JEN     

01
June

Le 17 et 18 novembre 2018 se tiendra sur le bord de la lagune Ebrié et ce pour la premier fois, le salon sur les animaux de compagnie. Le lancement de ce salon, dont le thème est : « vivre en harmonie avec nos animaux de compagnie », a été fait ce vendredi 1er juin 2018 en présence du Directeur de Cabinet de Ministre des Ressources Animales et Halieutiques, Dr MEITE Azoumana, représentant le Miistre Kobenan Kouassi Adjoumani, parrain de ce salon, une initiative des vétérinaires privés de Côte d’Ivoire qui l’organisent en partenariat avec l’ordre national des vétérinaires de Côte d’Ivoire.

« Il nous revient à nous de valoriser notre corporation, à vendre le métier de vétérinaire. Je vous invite donc à créer le besoin afin de faire connaitre ce métier », a exhorté le Directeur de cabinet, juste après la présentation du projet faite par Dr Doua qui a insisté sur la notion d’animaux de compagnie.

« Un animal de compagnie est un animal de reçoit la protection des humains en échange de sa présence, sa beauté, a jovialité ou encore par ses talents », a-t-il souligné avant d’ajouter que des rencontre B to B permettra aux acteurs d’échanger afin de connaitre les besoins de chacun.

Pour le représentant du ministre des ressources animales et halieutiques, relever ce défi, passe par la sensibilisation de tous les acteurs que sont praticiens et populations. « Les animaux qui ne sont pas à jour de leur vaccination, sont dangereux, aussi bien, pour leurs propriétaires que pour les populations. Que les gens comprennent cela », a-t-il souligné.

Pour les organisateurs, il s’agira, au cours de ce salon qui attend plus de 1000 professionnels du secteur, une trentaine d’exposants et plus de 3000 visiteurs sur les deux jours, de faire connaitre tous les corps de métier qui gravitent autour de ce secteur d’activité afin de faciliter d’éventuelles collaboration en affaire. Il s’agira également de donner l’occasion aux propriétaires d’animaux de compagnie de connaitre le rôle des vétérinaires dans la prise en charge de leurs animaux, mais aussi offrir des opportunités d’investissement dans ce secteur où vétérinaires, éleveurs, professionnels de l’alimentation, spécialistes en toilettage et accessoire ont encore un grand rôle à jouer.  

« Nous voulons dire merci à monsieur le Ministre Adjoumani d’avoir accepté de parrainer cet événement que nous voulons un rendez-vous annuel », a annoncé Dr SOUANGA Germaine, Commissaire Général de ce salon, révélant les ambitions des organisateurs.

JEN  

30
May

Le Gouvernement a adopté ce mercredi 30 mai 2018 en Conseil des Ministres le calendrier du déroulement des examens à grand tirage. Les cours perturbés depuis quelques jours par une grève de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), le porte-parole du Gouvernement Bruno Nabagné KONE a alors tenu à rassurer les parents d’élève et les candidats que toutes les dispositions seront prises afin de garantir le succès de ces examens de fins d’année.

« Toutes les dispositions pour garantir le succès de ces examens seront prises, je peux vous l’assurer », a-t-il déclaré.

Le calendrier se présente comme suit :

     CEPE :

  • Epreuves écrites : le mardi 05 juin 2018 ;
  • Proclamation des résultats : le samedi 16 juin 2018.

 

     BEPC :

  • Epreuves orales : du mercredi 06 au samedi 09 juin 2018 ;
  • Epreuves écrites : du mardi 12 au jeudi 14 juin 2018 ;
  • Proclamation des résultats : le mardi 03 juillet 2018.

 

BACCALAUREAT :

  • Epreuves orales : du mardi 19 au vendredi 29 juin 2018 ;
  • Epreuves écrites : du lundi 02 au vendredi 06 juillet 2018 ;
  • Proclamation des résultats : le mardi 24 juillet 2018

JEN

30
May

Le Gouvernement ivoirien a adopté ce mercredi 30 mai, en Conseil des ministres, un décret rendant obligatoire l’enrichissement de la farine en fer et en acide folique, de l’huile en vitamine A et du sel alimentaire en iode.

Il s’agit, explique le porte-parole du Gouvernement, KONE Bruno, ‘‘la réglementation nationale aux normes internationales et sous-régionales, notamment les normes harmonisées de la CEDEAO portant sur la fortification de l’huile, du sel et de la farine de blé.

Cette mesure, souligne Bruno KONE, ‘‘n’opère pas de changements dans les habitudes alimentaires et ne comporte aucun danger pour les populations.’’

Par cette disposition, le gouvernement entend mettre à l’abri le plus grand nombre de personnes exposées aux risques de carence en micronutriments, susceptible de causer à leur santé des dommages dévastateurs et irréversibles puisque, selon lui, la fortification ou l’enrichissement direct des aliments, notamment des aliments de grande consommation, constitue à ce jour, le ‘‘meilleur procédé’’ en la matière.

JEN

30
May

L'Union Nationale des Journalistes de Côte d'Ivoire (UNJCI) a reçu du Ministre de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste, Porte-Parole du gouvernement, Bruno KONE un don de cinq tonnes de sucre dans la matinée du mardi 29 mai, au cours d’une rencontre qui s’est tenue à la Maison de la Presse d’Abidjan. 
Conduisant une forte délégation, Dr Kéïta Karounga, représentant le ministre de tutelle, a indiqué que cette action du Ministre vise à exprimer son soutien aux journalistes musulmans avant la fin de ce mois de jeûne ramadan.
Il vise également à renforcer les liens familiaux et de convivialité avec les journalistes musulmans.
Réceptionnant le don, Lance Touré, Vice-Président de l’UNJCI, Chargé des affaires sociales a exprimé la gratitude des journalistes à l’endroit du ministère pour cette action de solidarité en ce mois béni du ramadan.

UNJCI

Page 5 of 32

Calendrier évènement

July 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...