Info News :
11
January

Présenté comme le centre des difficultés qu’ils traversent, Taki Claver, auteur de la plainte contre le Maire du Plateau, Akossi Bendjo, à la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance, est sorti de son silence ce jeudi 11 Janvier 2018.

Il s’agissait pour M. Taki de répondre aux allégations de violence relatés par Goly Kadjo Edgar, Kouadio Aristide et Hannot Kapet Mathieu lors de la conférence de presse que ces derniers ont animés mardi 09 Janvier dernier et pour lequel ils intentent une action en justice contre M. Sawegnon, présenté comme l’auteur desdites violences contre leurs personnes. Pour lui, c’est un raccourci que les soutiens du maire Bendjo qui sentent irréfutablement venir la menace de son inculpation, ont bien voulu prendre avec ces allégations.  

« C’est pour distraire l’opinion sur ma plainte déposée à la brigade de gendarmerie de Cocody dans la nuit du 08 novembre 2017 contre Monsieur DIBY Faizan Jethème, Directeur de Cabinet du Maire Akossi Bendjo, pour des faits avérés de corruption que tout ce tintamarre est organisé », a déclaré Taki Claver ajoutant qu’il a fait l’objet d’une tentative d’exfiltration par les hommes du maire Bendjo pour étouffer la plainte déposée auprès de la HABG.

«Goly Kadjo Edgar, Kouadio Aristide et Hannot Kapet Mathieu et BEDIA Yao Paul ont tenté de m’exfiltrer du pays pour la France afin de m’éviter une confrontation directe avec Monsieur Akossi Bendjo dans l’affaire d’enrichissement illicite à la mairie du Plateau, en instruction à la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance », a-t-il expliqué promettant aller jusqu’au bout de son combat.

« J’interpelle les autorités judiciaires de mon pays, en particulier la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG) devant laquelle, j’ai déposé une plainte contre Monsieur Akossi Bendjo depuis le mois de mars 2016, afin que cette affaire soit traitée avec célérité pour la manifestation de la vérité », a-t-il plaidé, promettant de répondre à son tour à la convocation de ses camarades pour sa complicité supposée dans les faits de violence dont est poursuivi M. Sawegnon.   

JEN

10
January

Le gouvernement a adopté ce mercredi 10 Janvier 2018, en conseil des ministres, un projet de loi portant régime juridique des avoirs illicites. Ce projet de loi a pour objectif, précise Koné Bruno, porte-parole du Gouvernement, d’organiser, dans un dispositif plus complet, ‘‘les règles juridiques aujourd’hui qui sont comparses’’. Il s’agit donc pour le Gouvernement d’organiser les règles juridiques régissant les avoirs illicites en Côte d’Ivoire.

Ce dispositif important pour dissuader ceux qui seraient tentés par la course effrénée de l’enrichissement illicite par des voies tortueuses, sera soumis à l’examen du parlement. Et s’il est adopté par le parlement, représentant du peuple et fait force de loi avant le dégel des avoirs de personnalités dont les comptes sont gelés depuis la crise postélectorale, ces derniers pourraient ne plus retrouver leurs biens.

En attendant son adoption par le parlement et le décret de sa mise en œuvre, le texte prévoit une forte implication de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance qui devra à son tour saisir le procureur de la République pour engager le processus d’exécution des différents cas qui lui seront soumis.

Au lendemain de la crise postélectorale de novembre 2010, plusieurs personnalités du Gouvernement et proches de Laurent Gbagbo ont eu leurs comptes gelés. Si certains ont pu obtenir un dégel, d’autres encore attendent jusque-là, la main levée du régime sur leurs avoirs   

JEN  

10
January

Affrontement entre militaires à Bouaké : Le gouvernement ivoirien déploie du renfort mais précise qu’il ne s’agit pas d’une mutinerie

Le Gouvernement a annoncé ce mercredi, l’envoie de renfort à Bouaké afin de prévenir les risques d’embrasement de la situation très tendues entre les éléments du 3è bataillon et le détachement de l’unité du Centre de Commandement des Opération (CCDO) dans la capitale du centre. « Deux Mi24, des blindés légers et une centaine d’hommes ont été déployés à Bouaké », a annoncé Bruno Koné précisant toutefois qu’il ne s’agit pas d’une mutinerie. « Il faut faire la différence entre une mutinerie et une altercation. Ici, il s’agit en réalité d’une altercation entre factions différentes de militaires », a-t-il précisant avant de présenter le bilan de cette folie des militaires à répétition dans la ville. 

« S’agissant du bilan, on note un blessé léger, un véhicule incendié et l’annexe du CCDO saccagée. Un bilan relativement faible », a indiqué le porte-parole du Gouvernement.

Aussi, a-t-il indiqué, ‘‘les ministres en charge de la Défense et de la sécurité feront un compte rendu permettant d'avoir plus de détail’’.

JEN

09
January

Le président de la commission électorale indépendante (CEI), Youssouf Bakayoko a annoncé ce mardi 09 Janvier 2018, à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœu que lui présentait son personnel, que la liste électorale va être révisée et mise à jour pour les élections des Conseillers Régionaux, des Conseillers Municipaux et celle pour l’installation des Sénateurs pour la toute première fois dans l’histoire de la Côte d’Ivoire. « Nous avons engagé avec le Gouvernement, depuis plusieurs semaines, des pourparlers pour arrêter le chronogramme officiel des différentes opérations électorales, y compris celle de la révision et mise à jour de la liste électorale », a déclaré Youssouf Bakayoko ajoutant également que les budgets correspondants sont aussi inscrits au centre des discussions.

Pour se conformer à la constitution de la IIIè République, 2017 a été mise à profit par la CEI pour organiser des ateliers et des séminaires de réflexion et de renforcement des capacités des ressources humaines de la commission électorale. Et l’accent a été mis sur la relecture du cadre légal des élections afin d’appréhender les innovations induites par la Nouvelle Constitution.

Pour la CEI, les résultats de ces travaux devraient permettre ‘‘au Gouvernement et aux législateurs ivoiriens d’ajuster le Code électoral’’ pour des élections équitables et apaisées pour tous.

JEN

09
January

Des jeunes proches du maire Akossi Bendjo ont décidé de mettre un terme aux ambitions de Fabrice Sawegnon, candidat déclaré à la mairie du Plateau, quartier des Affaires de la capitale économique de la Côte d’Ivoire. Une poursuite, en réponse à la dénonciation faite il y a quelques mois par le camp Sawegnon auprès de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance, est engagée contre ce dernier devant le Tribunal Correctionnel du Plateau pour séquestration, enlèvement, coups et blessures, vol et complicité par des jeunes proche du maire du plateau. Il devra répondre de ces accusations devant la justice le vendredi 12 Janvier 2017 prochain.

Dans une conférence de presse animée ce mardi 09 Janvier 2017 au plateau, Goly Kadjo, KOUADIO Raymond Aristide et HIANNOT Kapet Guy Mathieu, le Président Directeur de Voodoo Groupe, M. Sawegnon aurait attenté à leur vie. Il aurait engagé ses hommes de main à leur trousse dans la nuit du mardi 07 au mercredi 08 novembre 2017. « Arrêtés par les occupants de la voiture noire, ils nous ont conduit au Commissariat de police du 18ème arrondissement de la Riviéra 3 SIDECI, où nous avons vu Monsieur Fabrice SAWEGNON », ont indiqué les conférenciers avant d’expliquer les sévices qu'ils ont subi dans les locaux de leur prochaine destination.  

« Quelques temps après, pour des raisons inconnues, le cortège de nos ravisseurs s’est rendu à la Gendarmerie de Cocody où GOLY Kadjo a été extrait du groupe pour être molesté, bastonné pendant deux heures de temps en présence et sur ordre de Fabrice SAWEGNON », ont dénoncé les conférenciers. Ce jour-là, expliquent-ils toujours, un de leur camarade, le nommé TAKI Claver devait se rendre en France. Mais pour des formalités administratives incomplètes, il n’a pas pu prendre son vol.

Alors qu’ils avaient jugé bon de le rejoindre à l’aéroport pour l’aider à trouver une solution aux difficultés de leur ami, ils constateront que ce dernier est pris au piège par le camp Sawegnon qui le tenait dans une grosse cylindré stationnée au niveau du rond-point de la Riviéra 3, aussi appelé 9 Kilo. Ses ravisseurs attendaient patiemment pour également s’en prendre à eux. Et lorsque les occupants qui seraient des proches de M. Sawegnon les ont aperçus, ceux-ci ont engagé la poursuite et les ont très vite rattrapés pour ensuite les soumettre à un exercice d’extorsion d’aveu assorti de menace.

« Fabrice SAWEGNON nous menaça de mort et promit de nous faire assassiner à la MACA si nous y étions déférés, à moins que GOLY Kadjo ne fasse une déclaration mensongère contre le Maire Akossi BENDJO. Sous la contrainte, et afin de préserver nos vies, GOLY Kadjo Alfred a fait une déclaration filmée dont les mots lui étaient dictés par Fabrice SAWEGNON », ont-ils dénoncé cette pratique condamnable, selon eux, par la justice.       

Mais le camp Sawegnon ne semble nullement pas ébranlé par ces accusations. « Est-ce qu’on peut faire voyager quelqu’un contre son gré ? C’est une manigance d’Akossi Bendjo qui voulais faire disparaitre le témoin à charge dans la plainte déposée contre lui à la haute autorité pour la bonne gouvernance. Mais rassurez-vous, notre avocat a été saisi et nous vous donnons rendez-vous vendredi au tribunal », a répond Clément Adjouroufou visiblement très confiant de tenir son affaire.

JEN

08
January

Le Président de la Cour des Comptes, M. DIOMANDE Kanvaly a prêté serment ce lundi 08 janvier 2018, au Palais de la Présidence de la République en présence du Chef de l’Etat Alassane Ouattara.

«Je vous déclare installé dans vos fonctions de Président de la Cour des Comptes », a déclaré Alassane Ouattara juste après que le professeur Kanvaly ait promis assurer ses fonctions dans le stricte respect de la constitution.

Aussi, Alassane Ouattara a-t-il rappelé l’importance de cette cérémonie en terme de démocratie dans la vie de la Nation ivoirienne.

«Avec la prestation de serment du Président de la Cour des Comptes, la Côte d’Ivoire met en place, de façon effective, cette Institution clé du dispositif de la bonne gouvernance et de la transparence dans la gestion des affaires publiques », a souligné le Chef de l’Etat qui lui a souhaité plein succès de ses nouvelles fonctions.

« Vous venez de prêter serment pour conduire les destinées de la Cour des Comptes. Je voudrais vous féliciter et vous adresser mes vœux de réussite pour les importantes fonctions que vous assumerez désormais.   Votre grande expérience professionnelle ainsi que vos qualités personnelles constituent, assurément, des atouts qui vous permettront de vous acquitter, avec succès, de vos nouvelles charges »,a-t-il conclu.

La cour des comptes a pour mission le contrôle de la bonne gestion des comptes des Services de l'Etat, des Établissements publics nationaux, des Collectivités territoriales, des Autorités administratives indépendantes et de tout Organisme bénéficiant d'une aide de l'Etat ou d'une autre personne morale de droit public, et de tout Organisme bénéficiant du concours financier des entreprises publiques et de leurs filiales. Elle a été érigée en une haute juridiction par la Constitution de la 3ème République. Elle est désormais l’Institution Supérieure de Contrôle des Finances Publiques du pays.

Avec l’installation du président de cette institution, la Côte d’Ivoire se conforme aux dispositions pertinentes du Traité de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).

 JEN

Calendrier évènement

October 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...