Info News :

08
April

L’Université Péléforo Gbon Coulibaly va agrandir son espace et couvrir désormais une superficie de 14 ha afin d’accueillir plus de 20.000 étudiants contre 6.000 actuellement. Deux nouveaux sites ont été retenus pour ce projet. Il s’agit de l’ancien site de l’aéroport de Korhogo et celui de Kassirimé.

Cette nouvelle vision des dirigeants de l’Université de Korhogo a été exposée aux autorités administratives, politiques ainsi qu’aux premiers responsables de cette Université et aux étudiants par une délégation du Programme de Décentralisation des Universités (PDU) conduite par Dembélé Macky qui en est le coordonnateur.

Cette mission d’explication qui s’est déroulée du 18 au 24 mars 2018 dans les locaux de l’institution vise à recueillir les contributions des acteurs concernés par le fonctionnement de cette université afin de permettre aux deux cabinets d’architectes, notamment le cabinet d’ingénierie de toutes les spécialités et celui d’urbanistes à la base de sa conception pour finaliser le plan de cet aménagement.

Pour permettre une bonne compréhension du projet, ce regroupement de spécialistes en bâtiment a procédé par une présentation visuelle à l’assistance.

Selon ces experts, les installations déjà existantes du site principal qui abrite l’UFR des lettres, celle des arts et de biologie, seront renforcées par la construction d’un hall d’accueil, une salle de conférence, un service de commerce, de plusieurs amphithéâtres, de salles de Travaux Dirigés (DT), des laboratoires, et d’un restaurant universitaire.

Le site de l’ancien aéroport, par contre, sera dédié à l’agropastoral avec une faculté qui va former les vétérinaires et autres spécialistes dans ce domaine. Le site de Kassirimé abritera, quant à lui, un Centre Hospitalier Universitaire et les logements pour les enseignants. « Nous sommes au stade des esquisses, par conséquent, vos suggestions et propositions sont attendues », a tenu à rassurer le Coordonnateur du PDU.

Après Korhogo, la délégation a mis le cap sur Daloa et Man pour les mêmes exercices.

JEN : info Sercom PDU

07
April

La semaine de l’emploi direct, se tient du 10 au 13 avril prochain dans 15 régions où sont implantées les Agences Emplois Jeunes. Lors d’un entretien vendredi 06 avril 2018, dans les locaux de sa direction, la Directrice Régionale des opérations de l’Agence Emploi Jeunes (AEJ) San-Pedro, Mariam Bakayoko a invité la  jeunesse de la région à se mobiliser pour réserver un bon accueil  aux organisateurs au cours de cette  semaine afin de  découvrir les opportunités d’emploi qui peuvent s’offrir à eux.

Ce rendez-vous, selon la Directrice régionale, permettra, non seulement,  aux jeunes demandeurs  d’emploi de rencontrer des employeurs mais surtout est une occasion pour eux de participer à des forums, conférences et ateliers de formations.

« Au cours de cette semaine, il aura des formations. La semaine servira également de cadre d’échanges et de rencontres entre les jeunes demandeurs d’emploi, les employeurs, les jeunes entrepreneurs, les entreprises à forte croissance et tous les partenaires de l’insertion professionnelle », a-t-elle indiqué.  

Par ailleurs, Joël Aka, conseiller en emploi, a aussi indiqué que la semaine de l’emploi direct, s’inscrit dans le cadre du lancement officiel des activités de l’Agence Emploi Jeune (AEJ). C’est pourquoi, il ‘’invite la jeunesse de venir massivement à cette semaine d’emploi qui leur est dédiée enfin de prendre connaissance de toutes  les activités de l’Agence Emploi Jeunes’’.

Zétia

05
April

Le Président de la Commission de l’UEMOA, Abdallah BOUREIMA a annoncé ce jeudi 05 avril, après un entretien de près de trois quart d’heure avec le Président ivoirien Alassane Ouattara, pour faire le point de l’an un de sa mission, que le budget 2018 consacré aux activités de son institution a baissé du quart par rapport à celui de 2017.  

« Nous avons parlé de la mise en œuvre des décisions du Sommet extraordinaire de l'UMEOA tenu, à Abidjan, le 10 avril 2017, du fonctionnement de la Commission avec la rationalisation des organes de l'Union, ainsi que de la préparation du prochain Sommet », a déclaré Abdallah BOUREIMA, soulignant que le budget 2018 de l’institution a connu une baisse par rapport celui de 2017. « Le budget 2018 a été réduit du quart par rapport à celui de 2017 », a-t-il indiqué.

Avec la revue à la baisse du budget 2018 et au regard de l’état de mise en œuvre des décisions du Sommet d’Abidjan qui porte sur le collectif budgétaire approuvé en juin 2017, l’élaboration d’une feuille de route 2017 - 2021 fixant les objectifs et les missions de l’Union, il était tout à fait indiqué pour M. BOUREIMA de recevoir, du chef de l’Etat ivoirien, expert en questions financières, de nouvelles orientations pour permettre une gestion efficace des ressources. 

Le Président de la Commission de l’UEMOA a alors exprimé sa gratitude au Président Alassane OUATTARA pour ses conseils avisés et ses orientations.

Etaient à cette audience, le Ministre de l’Economie et des Finances, M. Adama KONE, le Ministre Paul KOFFI KOFFI, Commissaire de l’UEMOA, chargé de l'Administration territoriale, des Infrastructures et des Transports et le Ministre Abdourahmane CISSE, Conseiller Spécial du Président de la République.

JEN

04
April

En visite de travail et d’amitié de 72heures en Côte d’Ivoire pour la première fois, depuis son élection, le président libérien, George Weah a déclaré, après un tête-à-tête d’une heure d’horloge avec Alassane Ouattara, que la porte de son pays est ouverte aux hommes affaires ivoiriens mais aussi au monde entier.

« La Côte d’Ivoire est un pays qui a d’énormes ressources et capacités, notamment dans le domaine agricole et le développement d’infrastructures routières. C’est pourquoi, dans le cadre de l’exercice de son mandat, je souhaite compter sur l’expérience et le leadership pour dérouler son programme », a déclaré George Wéah, juste à sa sortie d’audience non sans dire un merci au président Ouattara dont les conseils, selon lui, lui ont permis de persévérer et d’être aujourd’hui au pouvoir.

Le Président libérien a profité de ce moment pour lancer un appel aux opérateurs économiques ivoiriens mais aussi aux hommes d’affaires de l’espace CEDEAO voire du monde à faire bénéficier son pays de sommes d’expériences qu’ils ont acquises en matière de développement.

Alassane OUATTARA a échangé avec son homologue libérien sur des questions d’intérêts communs, notamment sur la nécessité de consolider la paix et l’amitié entre les  peuples libérien et ivoirien en faisant en sorte que la sécurité soit garantie aux frontières des deux pays pour assurer la confiance entre les populations a proposé à son homologue libérien tout l’appui nécessaire de la Côte d’Ivoire dans les domaines de l’agriculture, des infrastructures routières, de la fourniture de l’électricité et dans bien d’autres secteurs.  

Rappelant les liens de fraternité existants entre leur deux pays, Alassane Ouattara estime que si, jusque-là, il y a encore des ivoiriens au Libéria, alors que rien ne les y contraint, c’est parce que ceux derniers se sentent bien dans ce pays.  

JEN   

04
April

Le Gouvernement a, en conseil des ministres tenu ce mercredi 04 avril 2018, adopté une communication relative à la mise en place d’un régime de retraite complémentaire à capitalisation au profit des fonctionnaires et agents de l’Etat. Un projet qui vise une nouvelle politique de protection sociale.

Ce régime qui est une cotisation supplémentaire que devront consentir les fonctionnaires et agents de l’Etat, va permettre, selon le gouvernement, d’améliorer le revenu des fonctionnaires au moment de leur départ à la retraite en procédant à un reversement aux bénéficiaires d’une rente viagère payable par mois ou par un capital au moment de son départ à la retraire. 

Pour réussir ce projet, le conseil a instruit le ministre en charge de la protection sociale et l’ensemble des ministres concernés à l’effet d’engager un dialogue social avec les partenaires sociaux en vue de définir de façon consensuelle les principales caractéristiques de ce régime  de retraite  complémentaire ainsi que les conditions de sa mise en œuvre.

Selon le gouvernement, plus de 85%   des fonctionnaires  interrogés seraient déjà favorables à la mise en place de ce régime permettant de renforcer leur pouvoir d’achat au soir de leur vie.

Le gouvernement a aussi adopté une communication relative au recrutement dérogatoire des personnes en situation de handicap à la Fonction Publique au titre de l’année 2018.

Il s’agit pour le gouvernement de faciliter l’insertion socioprofessionnelle  de personnes en situation de handicap à la Fonction Publique en vue de lutter efficacement contre leur exclusion.

Cette politique du président Ouattara, qui a démarré depuis 2015, a permis cette année-là, l’insertion dans la Fonction Publique de trois-cents (300) personnes en situation de handicap.

Pour 2018, le gouvernement prévoit alors le recrutement de cent cinquante-huit (158) personnes en situation de handicap.

Instructions donc ont été données au Ministre de la Fonction Publique et à l’ensemble les Ministres concernés à l’effet de prendre les mesures appropriées pour la mise en œuvre diligente cette opération.

JEN

04
April

Le gouvernement ivoirien a adopté ce mercredi 4 avril 2018, en conseil des ministres, un projet de loi portant orientation de la politique de Santé publique visant à surveiller et à observer l’état de santé de la population pour une lutte efficace contre les épidémies afin d’améliorer l’état de santé de la population dans son ensemble. En somme, cette politique vise l’amélioration de la qualité de vie des personnes malades en garantissant la sécurité des soins et des produits de santé avec un personnel professionnel de la santé.

« Ce projet de loi, explique Bruno Koné, porte-parole du gouvernement, détermine les projets de santé et les réformes dans le domaine de la santé sur les 5 prochaines années. Il organise plus précisément une réponse stratégique globale qui fixe les grands principes, les programmes et les orientations  du système national de santé publique avec pour objectifs, la réduction de la mortalité et de la morbidité  évitable et de la disparité régionale  en matière de santé ».

Selon lui, ce document de référence servira de boussole au secteur afin d’améliorer l’offre et des performances  du système de santé public et privé.

JEN

Page 2 of 25

Calendrier évènement

April 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...