Info News :
23
August

Côte d’Ivoire/Bataille pour la reconquête du pouvoir d’Etat en 2020 : Le Groupe ‘‘Bédié pour Tous-Tous pour Bédié’’ confient l’avenir du Pdci-Rda aux martyrs de Dimbokro

Publié dans Politique

En digne successeur du Président Félix Houphouët-Boigny, premier président de la  République de Côte d’Ivoire et président fondateur du Pdci-Rda, Père de la Nation ivoirienne, le Président Henri Konan Bédié, président du Pdci-Rda, met en pratique son désire de rassembler tous les fils et filles du parti. L’objectif recherché par le président du Pdci-Rda, bien entendu, c’est de maintenir la flamme de la mobilisation afin de mieux défendre l’héritage du parti.

Ainsi, bénéficiant du pardon du président Henri Konan Bédié et du Pdci-Rda, le ministre Gnamien Yao a été, depuis le 16 Août 2017,  nommé Inspecteur du parti, en même temps que son ainé Kouadio Koffi Pierre dit Pepoint.

Après cet acte de haute portée historique, témoignant le sens du pardon et du sacrifice qui a toujours caractérisé les dignitaires du Pdci-Rda, le ministre Gnamien Yao, président fondateur  du Groupe ‘‘Bédié pour Tous-Tous pour Bédié’’ et  Kouadio Koffi Pierre ont cru bon de confier l’avenir du parti et celui de son président aux martyrs de Dimbokro, ces  braves et valeureux fils  de la Côte d’Ivoire  tombés sous les balles de l’oppression,  pour libérer la Côte d’Ivoire du joug colonial.

Les deux nouveaux inspecteurs du parti accompagnés d’une forte délégation composée  de Mmes Djomo, Ahou Madeleine, du Doyen N’gbin, Koffi Yao Alexis dit le Gouverneur, Abel Douali, Koffi Etienne (natif  de Dimbokro) et du doyen Kouamé  Nando, chef du quartier de Komikro, ont déposé le mardi 22 août 2017  une gerbe de fleurs au cimetière des martyrs.

Dans sa libation, le  Doyen Nando a demandé aux mânes et aux martyrs de Dimbokro, tombés le 30 janvier 1950, dans leur lutte pour l’indépendance  de Côte d’Ivoire et la dignité des Ivoiriens, de veiller sur le ministre  Gnamien Yao, natif de Dimbokro, leurs fils, ainsi que sur les intrépides militants et militantes qui l’accompagnaient ce jour, sans oublier tous ceux  et toutes celles qui ont œuvré de jour comme de nuit pour que le Président Henri Konan Bédié accorde son pardon à son fils, le ministre Gnamien Yao, parmi lesquels le vice-président dudit groupe, JMK Ahoussou et M. Saouré  Brou Gaston. 

Profitant de ce pèlerinage à Dimbokro, le Haut Lieu du Pdci-Rda et de la lutte émancipatrice de la nation ivoirienne, le doyen Nando (85 ans) a demandé aux ancêtres de protéger et de bénir le président Bédié et de faire en sorte que son projet de reconquête du pouvoir d’Etat en 2020  par le Pdci-Rda aboutisse victorieusement, dans la  paix, dans la concorde de tous les fils et filles de Côte d’Ivoire.

Source : Secrétariat général du groupe ‘‘Bédié pour Tous-Tous pour Bédié’’ 

02
January

Côte d’Ivoire : Un député PDCI propose un seul groupe parlementaire baptisé PDCI-RDR

Publié dans Politique

L’honorable Anoblé Miézan Félix, député de San-Pedro commune, a organisé un déjeuner de presse à la veille du réveillon de la Saint Sylvestre à son domicile sis à la cité. Il s’agit de faire le bilan de ses activités politiques.

A cette occasion donc, il a dénoncé "les intérêts personnels" érigés, selon lui, en règle par certains députés de son parti (PDCI). Ces derniers, indique-t-il, préfèrent adopter la posture d’observateurs en attendant que le miel vienne à leur lèvre sans aucun effort. « Ce n’est pas un tour de passe-passe où il faut attendre patiemment que son tour arrive! Je suis cadre du PDCI et je suis à l’aise quand je parle », a-t-il critiqué l’attitude ambiguë et passive de certains cadres et militants de son parti.

Pour le député de la cité balnéaire, le PDCI a besoin d’unité en son sein s’il veut aller à la conquête du pouvoir en 2020. «Je crois que nous avons besoin d’union dans notre pays », indiqué l’honorable Anoblé invitant la classe politique du Rhdp à se concentrer sur le travail pour faire avancer le pays. Car pour lui, cela ne fait l’ombre d’aucun doute, tout est mis en place pour que le futur Président de la République soit issu du PDCI. « C’est un accord conclu entre les présidents Bédié et Ouattara. Alors arrêtons de prendre un tam-tam pour crier que ce sera grâce à X ou Y. Ce sera grâce à la volonté des présidents Bédié et Ouattara en qui je fais confiance. Cela le Président Alassane Ouattara le sait ! Nous n’avons pas besoin de le crier dans tous les forums. Il le sait bien que quiconque. Ceux qui disent qu’il dit autre chose, c’est simplement parce que dans leur esprit ils veulent trouver autre chose », a-t-il expliqué la foi qui l’habite sur le sujet.

Pour lui, le président Ouattara est un homme de parole qui ne saurait se rebiffer sur cette promesse faite à son ainé. ‘’Le Président Alassane Ouattara n’était pas obligé de désigner un cadre du PDCI comme Vice-président. C’est vrai qu’il a été élu dans le cadre d’une alliance mais il peut former un gouvernement avec qui il veut, personne ne peut l’obliger à faire quoique ce soit. Seulement il a tenu parole de ses promesses », a-t-il souligné.

L’honorable Anoblé Félix a, aussi, souhaité de tous ses vœux que, les groupes parlementaire PDCI et RDR, puissent fusionner pour devenir un seul groupe parlementaire qu’on pourrait baptiser ‘‘groupe parlementaire PDCI-RDR’’ pour se conformer à l’appel de Daoukro lancé par le Président Henri Konan Bédié en 2014.

Zétia

13
March

Côte d’Ivoire : le groupe parlementaire du PDCI apporte son soutien à Guikahué et Billon et se désolidarise de Duncan

Publié dans Politique

Les députés du groupe parlementaire du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) d’Henri Konan BEDIE ont apporté ce mardi leur soutien total à Maurice Kakou Guikahué, le secrétaire exécutif en chef et à Jean-Louis BILLON, secrétaire exécutif, porte-parole adjoint du PDCI dont les propos tenus samedi 10 mars 2018 sur la terre natale de Félix Houphouët-Boigny ont aussi bien choqué de leur propre formation politique qu’au RDR d’Alassane Ouattara.

Qualifiés de politiciens irresponsables par le RDR mais surtout de politiciens égoïstes aux ambitions démesurées par Kobénan Kouassi Adjoumani, porte-parole du PDCI et le Vice-Président Ahou N’Doli également du PDCI, le groupe parlementaire réuni ce mardi 13 mars 2018 à la Maison du parti à Cocody a adressé ses félicitations au réseau des cadres PDCI ‘‘Notre Héritage’’ d’avoir offert sa tribune aux leurs secrétaires exécutifs pour exprimer les attentes de militants du PDCI-RDA sur l’alternance 2020. Voici la teneur de la déclaration du groupe parlementaire PDCI qui mélange les calculs des hommes du Vice-Président Duncan.

DÉCLARATION DES DÉPUTÉS DU GROUPE PARLEMENTAIRE PDCI-RDA

Nous, députés du groupe parlementaire PDCI-RDA :
Fidèles aux valeurs promues par le PDCI-RDA et engagés dans la vision du père fondateur et du président Henri Konan BEDIÉ, président du PDCI-DRA ;
Attentifs au débat politique du moment au sein de la famille des Houphouetistes ;
Convaincus de la sagesse avec laquelle le président Henri Konan BEDIÉ défend les intérêts du PDCI-RDA au sein du RHDP ;
Assurés du soutien total de nos bases respectives au président Henri Konan BEDIÉ :
1- Félicitons le réseau des cadres PDCI « Notre Héritage » pour l’organisation du bel hommage au président Henri Konan BEDIÉ le 10 mars 2018 à Yamoussoukro ;
2- Exprimons notre adhésion au discours du Secrétaire Exécutif en chef Maurice KAKOU GUIKAHUE ainsi qu’à celui du Secrétaire Exécutif Jean Louis BILLON lors de l’hommage au président Henri Konan BEDIÉ le 10 mars 2018 à Yamoussoukro ;
3- Apportons notre plein et entier soutien au Secrétaire Exécutif en chef Maurice Kakou GUIKAHUE ainsi qu’au Secrétaire Exécutif Jean Louis Billon pour les messages importants livrés à Yamoussoukro ;
4- Réaffirmons notre ferme volonté de demeurer dans le groupe parlementaire PDCI-RDA au sein de l’assemblée nationale jusqu’en 2020.

Longue vie au PDCI-RDA.

Fait à Abidjan, le 13 mars 2018

Les députés du groupe parlementaire PDCI.

JEN

05
June

Côte d’Ivoire : Guikahué ‘‘ka yêrê bila ko la’’, sa démission réclamée

Publié dans Politique

Véritable tirs groupés, est-on tenté de dire, sur le Secrétaire Exécutif en Chef du PDCI-RDA ce mardi 5 juin 2018. Clément Adjourouffou, membre du Bureau Politique du PDCI et président de l’Alliance pour la nouvelle conscience du PDCI-RDA (Club de soutien au PDCI) et le député de San-Pédro, Anoblé Félix ne sont pas passés par quatre chemins pour asséner leur vérité à Maurice Kacou Guikahu, qu’ils tiennent pour responsable de la tempête qui secoue en ce moment le parti septuagénaire qui peine à revenir au pouvoir qu’il a perdu en 1999 dans un coup d’Etat militaire.    

« M. Guikahué se donne beaucoup de valeur qu’il n’en a en réalité. Il s’est mis dans les habits du Président du PDCI-RDA. Il a fait dégommer le délégué de Bondoukou qui a été rétabli hier (lundi 04 juin, NDLR) par le président BEDIE. Il faut vite le rappeler à l’ordre », a déclaré ce mardi 5 juin 2018 lors d’une conférence de presse tenue à la Maison de la Presse d’Abidjan (MPA) Clément Adjourouffou qui souligne également que l’homme est à l’origine de la perte du pouvoir par le PDCI en 1999. «M. Guikahué qui est le vrai visage de la perte du pouvoir d’Etat par le PDCI-RDA en 1999 de par ses actions à la tête du ministère de la santé, veut faire prendre à notre parti et notre pays un virage dangereux », a-t-il ajouté, révélant les rapports sournois qu’il entretient avec le pouvoir. « Pourquoi M. Guikahué ne parle pas du retrait des 10 millions FCFA qu’il percevait chaque mois avec la Présidence de la République et avec la Primature et c’est seulement de sa garde rapproché qu’il parle ? », s’interroge de l’alliance pour la nouvelle conscience du PDCI pour qui le Secrétaire Exécutif veut simplement masquer ses insuffisances, ses échecs et fuir ses responsabilités de la gestion catastrophique du parti. Mais peine perdu estime M. Adjourrouffou. « Nous allons point nous perdre à travers de multiples formules pour réclamer sa démission. Cette fonction lui sera retirée lors du 13è congrès ordinaire de notre parti prévu pour se tenir au mois d’octobre de cette année », a-t-il prévenu. 

Aussi, souligne le conférencier du jour, une candidature de BEDIE et de Ouattara serait de trop qu’il ne faudrait pas envisager. « Embarquer le Président Bédié dans une candidature à la présidentielle de 2020, serait un combat de trop qui détruirait son image», a indiqué M. Adjourouffou qui considère la sortie du chef de l’Etat dans les colonnes de Jeune Afrique comme une boutade née des agacements du Secrétaire Exécutif et ceux qui le suivent dans cette voie. « Le Chef de l’Etat peut se sentir agacé et lancer cette boutade. Tout ce qui arrive en ce moment est le fait de malentendu entre membres de l’alliance du RHDP. Je ne pense pas qu’il veut vraiment être candidat. Sinon, en ce qui me concerne, je suis contre un 3è mandat du Président Ouattara », a-t-il conclu, invitant à un débat sur l'alternance 2020.  

Pour l’honorable Anoblé le Secrétaire Exécutif a installé le PDCI dans une véritable cacophonie. « Nous sommes dans une cacophonie où le président Henri Konan Bédié, notre seul et unique chef, dit une chose le matin et le soir venu, un autre vient dire une autre chose qu’il soit micro ou haut-parleur », a nuancé Anoblé pour qui le 12ème Congrès du PDCI-RDA n'a jamais fait du Secrétariat Exécutif un organe à  par entier du PDCI qui peut s’arroger des décisions pour ‘‘démettre de son gré, des délégués départementaux que le président Bédié réhabilite par la suite’’. Pour lui, seule une alliance RHDP forte permettra au PDCI de revenir au pouvoir d’Etat.   

JEN           

Calendrier évènement

October 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...