Info News :
01
June

Abidjan abritera en novembre 2018 le 1er salon dédié aux animaux de compagnie

Publié dans Sociétés

Le 17 et 18 novembre 2018 se tiendra sur le bord de la lagune Ebrié et ce pour la premier fois, le salon sur les animaux de compagnie. Le lancement de ce salon, dont le thème est : « vivre en harmonie avec nos animaux de compagnie », a été fait ce vendredi 1er juin 2018 en présence du Directeur de Cabinet de Ministre des Ressources Animales et Halieutiques, Dr MEITE Azoumana, représentant le Miistre Kobenan Kouassi Adjoumani, parrain de ce salon, une initiative des vétérinaires privés de Côte d’Ivoire qui l’organisent en partenariat avec l’ordre national des vétérinaires de Côte d’Ivoire.

« Il nous revient à nous de valoriser notre corporation, à vendre le métier de vétérinaire. Je vous invite donc à créer le besoin afin de faire connaitre ce métier », a exhorté le Directeur de cabinet, juste après la présentation du projet faite par Dr Doua qui a insisté sur la notion d’animaux de compagnie.

« Un animal de compagnie est un animal de reçoit la protection des humains en échange de sa présence, sa beauté, a jovialité ou encore par ses talents », a-t-il souligné avant d’ajouter que des rencontre B to B permettra aux acteurs d’échanger afin de connaitre les besoins de chacun.

Pour le représentant du ministre des ressources animales et halieutiques, relever ce défi, passe par la sensibilisation de tous les acteurs que sont praticiens et populations. « Les animaux qui ne sont pas à jour de leur vaccination, sont dangereux, aussi bien, pour leurs propriétaires que pour les populations. Que les gens comprennent cela », a-t-il souligné.

Pour les organisateurs, il s’agira, au cours de ce salon qui attend plus de 1000 professionnels du secteur, une trentaine d’exposants et plus de 3000 visiteurs sur les deux jours, de faire connaitre tous les corps de métier qui gravitent autour de ce secteur d’activité afin de faciliter d’éventuelles collaboration en affaire. Il s’agira également de donner l’occasion aux propriétaires d’animaux de compagnie de connaitre le rôle des vétérinaires dans la prise en charge de leurs animaux, mais aussi offrir des opportunités d’investissement dans ce secteur où vétérinaires, éleveurs, professionnels de l’alimentation, spécialistes en toilettage et accessoire ont encore un grand rôle à jouer.  

« Nous voulons dire merci à monsieur le Ministre Adjoumani d’avoir accepté de parrainer cet événement que nous voulons un rendez-vous annuel », a annoncé Dr SOUANGA Germaine, Commissaire Général de ce salon, révélant les ambitions des organisateurs.

JEN  

16
March

Côte d’Ivoire : bataille pour l’alternance 2020, le PDCI rappelle à l’ordre son ministre porte-parole

Publié dans Politique

Le Secrétariat Exécutif du PDCI d’Henri Konan BEDIE n’apprécie pas du tout des attaques que subissent son chef et son porte-parole après leur message délivré aux militants sur la terre de père fondateur de ce parti le samedi 10 mars 2018, à l’occasion d’une journée, organisée en homme au président du PDCI.

Dans une déclaration lue par Aminata N’DIAYE ce vendredi 16 mars 2018, Secrétaire  Exécutif Chargé des ONG et des Syndicats, Porte-parole du PDCI-RDA, le secrétariat Exécutif endossant entièrement l’intervention du Secrétaire Exécutif, Chef  du Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA et le discours de son porte-parole, a invité, KOBENAN Kouassi Adjoumani, membre de Secrétariat Exécutif à ‘‘se ressaisir, en s’abstenant, dans le strict respect de la discipline de groupe, de s’arroger l’autorité de recadrer le Chef du Secrétariat Exécutif, tâche qui relève des prérogatives du Président du Parti’’. Un véritable désaveu pour le ministre des ressources animales et halieutiques qui depuis un certain moment se répand dans les médias pour prendre toujours le contre-pied de déclarations de chef du Secrétariat Exécutif.  

Pour le PDCI-RDA la ‘‘virulence injustifiée’’ de ces attaques est porteuse de ‘‘germes de conflits, susceptibles de compromettre la confiance et la convivialité entre partis alliés’’. Au nom donc de l’Houphouétisme dont ils se réclament tous, le PDCI lance un appel à tous ses alliés au sein du RHDP à cultiver l’urbanité qui commande le respect mutuel et la retenue. Car selon lui, l’Houphouétisme est «une école de courtoisie » qui prône le respect, la tolérance et le dialogue, l’arme des forts. 

Aussi, le Secrétariat Exécutif a-t-il décédé de mettre Kobénan Kouassi Adjouman qu’il ne sent plus dans les activités du PDCI à l’épreuve en organisant la prochaine journée d’hommage au Président Henri KONAN BEDIE, dans sa région à KOUN FAO, le 5 mai 2018.

JEN

10
August

Côte d’Ivoire – Parti unifié RHDP : Ouattara, Adjoumani et consorts mal inspirés sur la symbolique de leurs actions ?

Publié dans Politique

Ils affirment haut et fort leur attachement aux actions du père fondateur du Parti Démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) et de la Côte d’Ivoire indépendante. Ils s’engagent, dès lors, à défendre ses œuvres partout où besoin avec pour crédo : « sur les traces d’Houphouët-Boigny ». Un courant politique au sein du PDCI-RDA, selon son président Fondateur, Kobéna Kouassi Adjoumani, ex-SE du PDCI, porte-parole du Président Bédié. Un idéal que le ministre Adjoumani qui totalise plus de 15 années de présence au gouvernement estime avec ses amis qu’il n’est pas suffisamment défendu par Henri Konan Bédié. Et pour rectifier le tir, il croit juste d’engager un combat pour la restauration d’un ‘‘PDCI-RDA originel’’ dans la vision qu’aurait souhaitée, selon lui, le père fondateur du PDCI-RDA, Houphouët-Boigny. Contre l’homme, son bienfaiteur, Henri Konan Bédié qui l’a fait entrer au gouvernement depuis le régime Laurent Gbagbo en récompense à ses prises de position de défiance contre celui-ci au lendemain du coup d’Etat manqué du 19 septembre 2002, Adjoumani n’espère pas mieux pour redonner au parti d’Houphouët-Boigny toutes ses lettres de noblesses. Tout comme le président d’honneur du RDR, Alassane Ouattara croit pouvoir recoller les morceaux d’un PDCI qui, depuis le décès de son président fondateur, subit l’épreuve du temps sans pourtant rompre. Un PDCI qui a d’ailleurs résisté aux multiples saignées qu’il a connu en 1994 avec le départ massif de militants, sous l’instigation de Djény Kobéna qui avait claqué la porte. Ensuite en 2001 avec Robert Guéï (UDPCI), en 2003 avec Fologo (RPP) et bien d’autres tentatives de création de courants au sein de ce parti (PDCI), n’ont pu affecter son moral.

Entre volonté et réalité

Mais les premiers pas des ‘‘sauveurs’’ des œuvres d’Houphouët laissent planer le doute sur une réelle volonté d’agir dans ce sens. Le constat est remarquable.

D’abord, rien de symbolique dans les actes d’Alassane Ouattara et d’Adjoumani qui puisse prouver que ces derniers militent en faveur de la promotion des idéaux politiques de Félix Houphouët-Boigny. Le 4 juillet 2018, Adjoumani lance le mouvement "sur les traces d’Houphouët-Boigny" à partir de l’Hotel du Golf qui a désormais une histoire dans l’accession au pouvoir en Côte d’Ivoire. quelle est la symbolique avec Houphouët-Boigny ? Le 7 juillet 2018 Adjoumani est encore à Brobo dans le Gbèkè. Il y était, selon lui, pour un message aux populations Baoulé dont est issu Houphouët sans toutefois marquer une escale à Yamoussoukro sur la terre où repose désormais l’homme dont il prétend défendre les œuvres afin de demander sa bénédiction. Quel autre symbole donner à cet acte ? S’il est passé aussi par Daoukro pour regagner Brobo, la question serait pourquoi évite-t-il la ville natale de son idole ? Mais il ne faut pas s’étonner des actions de l’homme qui a l’habitude de renier ses origines. Tout comme Adjoumani, le député de San-Pédro Félix Anoublé était le même 7 juillet face à ses populations pour expliquer les raisons e la création de ce mouvement en évitant lui aussi Yamoussoukro qui rprésente beaucoup pour Houphpuët-Boigny.

Quel RHDP sans Yamoussoukro

Le 16 juillet 2018, Alassane Ouattara, lui, qui entend rassembler tous les enfants d’Houphouët-Boigny en une seule formation politique autre que le PDCI-RDA d’Houphouët, n’a pas jugé utile de marquer aussi le coup. Le choix de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la Paix de Yamoussoukro, la capitale politique du pays où repose Houphouët ou la maison du PDCI-RDA à Cocody répondrait pourtant mieux à Sofitel Hotel Ivoire d'Abidjan qui a servi de cadre pour l’Assemblée Générale Constitutive du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). Mais rien de tout ça ! Alassane Ouattara et Adjoumani auraient-ils été mal inspirés ou simplement leurs motivations cachent bien des plans qu’ils comptent exécuter une fois qu’ils auraient l’adhésion de la majorité des ivoiriens à leur projet, celui de tuer le bébé cher à Félix Houphouët-Boigny laissé à la postérité ?  

Si non, que retiendra-t-on d’Houphouët-Boigny si son Bébé qu’est le PDCI-RDA n’existe plus une fois le RHDP est mis en avant sur la scène politique ? Quelle histoire d’Houphouët-Boigny en lien avec l’accession de la Côte d’Ivoire à l’indépendance le 7 août 1960 sans son PDCI-RDA, l’arme de son combat politique ? Quel héritage Houphouët-Boigny aurait-il laissé à ses disciples et qu’en ont-ils fait ? Voilà autant de préoccupations auxquels les militants du PDCI-RDA mais aussi l’ensemble des ivoiriens, voire la famille politique d’Houphouët-Boigny au plan international attendent tous des réponses des initiateurs du RHDP.

JEN

Calendrier évènement

August 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...