03
May

Abidjan a abrité ce jeudi 03 mai 2018 un atelier sur les énergies renouvelables pour le programme ROGEP

Publié dans Economie - Business

Comment accroître l’accès aux services d’électricité durable dans l’espace CEDEAO pour les ménages, les entreprises commerciales et les établissements publics de santé et d’éducation ? Voilà en substance, l’équation que cherche à résoudre le Centre pour les Energies Renouvelables et l’Efficacité Energétique (ECREEE) de la CEDEAO en collaboration avec la Banque Mondiale à travers le Projet Régional d’Electrification Hors Réseau (ROGEP), c’est-à-dire les photovoltaïques (énergies solaires).

Pour cerner les contours de cette problématique afin d’y apporter des solutions qui soient durables et efficacité en matière de consommation d’électricité dans les pays de la CEDEAO, le programme a prévu des ateliers nationaux dont l’objectif est de proposer une réunion de sensibilisation et de partage d’informations sur le ROGEP avec les acteurs nationaux. L’atelier donc d’Abidjan s’inscrit dans ce cadre.

Exposant sur la composante 1 dont il en est le coordonnateur, Hamadou TCHIEMOGO, souligne que le ROGEP vise à soutenir les ménages, l’électrification des institutions publiques, l’irrigation, l’amélioration des conditions d’investissement en attirant les entreprises locales et internationales dans marché régional harmonisé.

« Pour cette première phase, le budget du ROGEP est estimé à 200 Milliards de dollars US sur la période 2017-2018. Nous pensons que ce projet sera le point de départ pour couvrir les besoins des pays en électricité », a-t-il indiqué, soulignant que le budget la première phase de la composante 1, notamment en ce qui concerne la Côte d’Ivoire, est de 60 Milliards de dollars US.

ZECI/EDF et AD Solar ont exposé sur la qualité et les avantages des kits solaires qu’ils ont mis à la disposition des ménages sur le marché. Mais, soulignant Emmanuel YEO, DG de LYNAYS, inventeur des ‘‘coffrets intelligents’’, système de gestion intelligente de l’électricité, ces produits profiteraient davantage aux ménages si on arrive à une optimisation de leur consommation. « L’énergie solaire peut contribution, à notre sens, à régler l’énergie si et seulement si, en prend en compte la question de l’efficacité énergétique qui, elle, dépend de la gestion efficiente de l’énergie produite », a-t-il expliqué.

JEN         

 

20
November

En visite à Abidjan : Faure à son opposition : « vous aurez le temps d’argumenter votre demande de retour à la constitution de 1992 »

Publié dans Politique

En visite d’amitié et de travail en Côte d’Ivoire, le président togolais Faure Gnassigbé, président de la Conférence des chefs d’Etat de la Cedeao, a affirmé sa volonté d’aller au dialogue avec son opposition qui le lui réclame depuis plusieurs mois.

« Quelle que soit la situation, quelques soient les évènements, tout doit se terminer par le dialogue. Et ce dialogue est en cours de préparation », a déclaré Faure Gnassigbé, après un entretien de plus deux heures d’horloge avec son homologue ivoirien Alassane Ouattara. « Je pense que d’ici quelques semaines, ce dialogue pourra s’ouvrir », a-t-il ajouté.

Pour le président togolais l’opposition aura le temps de convaincre la majorité au pouvoir les raisons qui fondent sa demande au retour à la constitution de 1992.

Je pense qu’autour de la table, nous pourrons avancer nos arguments. L’opposition pourra dire pourquoi et comment elle présente cette revendication et le parti majoritaire pourra répondre pourquoi il est contre ou pour », a indiqué Faure Gnassigbé, persuadé que les togolais transcenderont leur divergence. « Mais dans tous les cas, la décision sera consensuelle », a-t-il conclu.

Pour Alassane Ouattara, ‘‘la paix dans la sous-région étant quelque chose d’indispensable pour le développement économique et social, tous doivent  s’engager dans cette voie comme annoncé par son hôte, président en exercice de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao, Faure Gnassingbé. est le président en exercice de la CEDEAO et de la conférence des Chef d’Etat. « Le Nigéria est le leader de notre région, et après notre entretien, il s’entretiendra également avec Bouhari », a indiqué le président ivoirien annonçant des consultations plus large au sommet des chefs d’Etat qui aura lieu en terre ivoirienne en mi-décembre mais avant, une consultation est prévue en fin novembre. « Nous travaillons pour que la paix soit maintenue et renforcé au Togo », a conclu Alassane Ouattara.

La situation sécuritaire et politique dans la sous-région ont été également abordées notamment celles de la Guinée-Bissau qui traverse une situation de crise difficile et celle dans le sahel. La question de l’élargissement de la Cedeao à d’autres pays qui en ont fait la demande était aussi inscrite dans l’agenda des deux chefs d’Etat.

JEN

Calendrier évènement

May 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...