Saturday, 17 November 2018 15:42

La Côte d’Ivoire capte seulement 650 millions de dollars Us par an contre 2 Milliards de dollars Us de ses potentialités d’investissements selon Esmel Essis   Spécial

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Esmel Essis Emmanuel, secrétaire d'Etat, chargé de la promotion de l'investissement privé Esmel Essis Emmanuel, secrétaire d'Etat, chargé de la promotion de l'investissement privé Ph, Dr

Le secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé de la promotion de l’investissement privé, Essis Esmel Emmanuel, invité du Presse Club de l’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), a affirmé ce vendredi 16 novembre 2018 que l’Etat a créé toutes les conditions favorisant la création d’entreprise qui devraient inciter les nationaux à l’investissement. « Pour créer une entreprise aujourd’hui en Côte d’Ivoire c’est 15.000 FCFA avec un capital minimal de 0 FCFA. Or avant c’était 1 millions FCFA. Le code des impôts donne également 2 à 3 trois ans de vacances fiscales », a-t-il déclaré, invitant ses compatriotes à s’intéresser à tous les secteurs d’activité qui sont tous aussi pourvoyeurs d’emploi et rentables. « On importe de la tomate, de la viande, du poisson, etc. Tout ceci est du travail que les ivoiriens peuvent s’approprier », a souligné le secrétaire d’Etat, chargé de l’investissement privé très convaincu que le déclic viendra le jour où l’ivoirien aura une grande conscience de sa propre capacité d’entreprendre dans les Affaires. « Le jour où l’ivoirien se décidera de travailler sa terre, d’exploiter son eau, sa forêt comme il le faut, chacun se sentira mieux », a-t-il affirmé.   

Pour lui, « Amélioration de l’Environnement des Affaires et Croissance économique en Côte d’Ivoire », thème de cette son exposé, suppose investissement préalable. « Il ne peut pas avoir de croissance économique sans investissement », a-t-il indiqué avant de souligner que le taux d’investissement qui oscillait entre 11 et 10 %, il y a de cela 7 ou huit ans, il avoisine aujourd’hui 22%. Une performance qui permet de capter par an plus de 650 millions de dollars Us contre 150 millions de dollars Us, avant la création du CEPICI.

Mais ces chiffres, selon le Esmel Essis, sont loin des réelles potentialités de la Côte d’Ivoire qu’il situe entre 1,5 et 2 milliards de dollars Us par an.    

L’Investissement Direct Etranger (IDE) dans l’économie d’un pays, souligne le secrétaire d’Etat, est le moteur de la transformation économique d’un pays. « L’un de ses principaux impacts, est l’industrialisation », a-t-il indiqué, insistant son importance dans l’économie. « L’IDE est un élément très important dans une économie. Il n’y a pas de pays qui s’est développé sans IDE», a conclu le collaborateur du chef du Gouvernement ivoirien détenant le portefeuille du secrétariat d’Etat, chargé de la promotion de l’investissement privé.

JEN

Lu 56 fois

Calendrier évènement

December 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...