Accueil Slider Publicite

Monday, 20 August 2018 18:31

Côte d’Ivoire : PME, commerçants et artisans sont invités ce jeudi 23 août au palais de la culture de Treichville pour comprendre le processus de certification de leur bilan financier exigé par l’OHADA   Spécial

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lolo Diby, Vice-Président de la FIPME au centre Lolo Diby, Vice-Président de la FIPME au centre Ph: @rtici.net

Comment renforcer les capacités des PME et permettre une lisibilité aussi bien dans leurs affaires que dans les recettes de l’Etat ? Le VISA des états financiers et E-Liasse (dépôt électronique des états) : enjeux et défis pour les PME, les Commerçants et les Artisans, semble être la solution que propose l’Uemoa pour mettre un terme au racket déguisé orchestré souvent par certains agents des fiscs.

Cette disposition qui contribue à la promotion de la dématérialisation des procédures de collecte des informations financières par les services des impôts à travers le dépôt électronique des états financiers (Eliasse) aura un impact important sur les rentrées fiscales et les comptes sociaux débouchera à coup sûr sur la création d’emplois formels et de qualité, oscillant entre 300.000 et 400.000 emplois additionnels, souligne LOLO Diby, le Vice-Président de de la Fédération Ivoirienne des Petites et Moyennes Entreprises (FIPME). Il appelle alors à une grande mobilisation de tous les acteurs à cette journée qui se déroulera ce jeudi 23 août 2018 au palais de la culture de Treichville afin de s’informer sur les mécanismes de son application. « Venez vous informer pour une traçabilité dans vos affaires », a-t-il invité ses pairs à cet important rendez-vous lors d’une conférence de presse qu’il a co-animée ce lundi 20 août 2018 avec Séripka DAGO et Mme Monique Amana KOUADIO au siège de la FIPME.  

En effet, dans sa directive, le ‘‘législateur communautaire de l’OHADA qui, constatant la multiplicité des guichets avec son corollaire de bilans multiples et multiformes, source du défaut de fiabilité de l’information économique et financière, a pris la directive N°04/2009 /CM/ UEMOA  instituant un guichet unique de dépôt des états financiers (GUDEF) dans les états membres de l’Union avec pour objectif de doter le système financier de l’UEMOA, d’informations financières de qualité frappée du sceau de l’unicité, de l’homogénéité et de la comparabilité’’. Désormais donc, seul le cachet d’un expert-comptable fait foi, de certification des bilans financiers présentés par les PME.

Rappelant donc l’adhésion du gouvernement ivoirien à cette vision, LOLO Diby a annoncé la tenue d’une « JOURNEE D’INFORMATION SUR LE VISA ET LE E-LIASSE », une action conjointe de sensibilisation, placée sous le parrainage du Premier Ministre Gon Coulibaly, organisée par la Direction Générale des Impôts (DGI), le Conseil National de la Comptabilité (CNC CI), l’Ordre des Experts-Comptables (OEC CI), la Fédération Ivoirienne des Petites et Moyennes Entreprises (FIPME) et la Fédération Nationale des Commerçants de Côte d’Ivoire (FENACCI) le jeudi 23 août autour du thème central : VISA des états financiers et E-Liasse (dépôt électronique des états) : enjeux et défis pour les PME, les Commerçants et les Artisans. Il s’agit, selon lui, de permettre aux acteurs du secteur de s’approprier ce nouvel instrument qui sonne comme la fin de la traversée du désert notamment le manque de financement des PME par les Banques pour le développement des leurs affaires.

Cette mesure, selon les conférenciers, est une vraie innovation qui va permettre de crédibiliser les PME aux yeux des financiers.    

Cette journée, qui prépare le grand rendez-vous de septembre prochain, vise à éclairer les opérateurs économiques sur les apports bénéfiques du VISA dans leur comptabilité en montrant ce que celui-ci peut apporter en matière d’amélioration dans les relations d’affaires afin de permettre à ces PME d’aller en toute quiétude à la rencontre des banquiers et tout autre financier.

En Côte d'Ivoire, et selon plusieurs études et statistiques effectuées, les PME jouent un rôle non négligeable dans la vie socio-économique. Elles contribuent pour 18% à la valeur ajoutée, pour 20% au PIB, concourent à 12% des investissements, emploient 23% de la population active en même temps qu’elles concentrent 20-23% de la masse salariale.

Cette politique, si elle est réussie, permettra à la Côte d’Ivoire de parvenir à l’horizon 2020 à la création ou au retour dans le formel de 50.000 à 60.000 PME, avec pour objectif d’avoir un tissu de PME dense et solide de 100.000 à 120.000 PME, soit le double des PME identifiées aujourd’hui par la Direction Générale des Impôts (DGI)

La Côte d’Ivoire a mis en œuvre la directive n°04/2009/CM/UEMOA instituant le guichet unique du dépôt des états financiers (GUDEF) par l’ordonnance 2011-121 du 22 Juin 2011. Le 18/12/2015, elle a instauré le visa des états financiers par la loi n°2015-840. Cette mesure a été appliquée pour la première fois aux états financiers des entreprises du régime réel normal d’imposition de l’exercice clos au 31-12-2016. Pour l’exercice clos au 31-12-2017, la mesure s’applique à tous les trois régimes d’imposition (RNI, RSI et IS).

JEN

Lu 260 fois

Calendrier évènement

September 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...