Info News :
04
January

Le Nonce Apostolique, Monseigneur Joseph Spitéri, doyen du corps diplomatique en Côte d’Ivoire, a invité ce jeudi 4 Janvier 2018 Alassane Ouattara, lors de la traditionnelle cérémonie de présentation de vœu au chef de l’Etat, au respect des engagements internationaux mais aussi ceux pris au niveau local. Parce qu’estime Monseigneur Joseph Spitéri ‘‘l’une des premières règles régissant le concert des nations et sur laquelle se fonde le droit international est ‘‘pacta sunt servanda’’. Ce qui veut dire que les ‘‘traités doivent être toujours respectés’’. Ces normes sur lesquelles repose la cohésion sociale, insiste-t-il, sont également valables au niveau local’’. « Il y a des accords à respecter et des négociations à poursuivre, sans contrainte et en tout respect mutuel, aussi bien entre le gouvernement et les citoyens, entre les partis politiques et les forces vives de la nation… », a déclaré le doyen du corps diplomatique.       

Pour le doyen du corps diplomatique, les revendications estudiantines, les grèves, de même que les diverses mutineries, qui se sont produites en 2017, ne sont que ‘‘ l’expression d’un malaise et non d’un échec’’. « Nous devrions voir au-delà de ces protestations, le désir d’une participation de chaque composante de la société à la construction du pays », a indiqué le Nonce Apostolique soutenu par le Conseil Supérieur des Imams qui invite le Chef de l’Etat à rester à l’écoute des aspirations profondes des populations afin de lutter efficacement contre la pauvreté en faisant une meilleure redistribution des fruits de la croissance.

« J’ai pris bonne note de vos propositions et recommandations », a promis Alassane Ouattara confirmant la tenue des élections locales conformément au calendrier constitutionnel.

JEN    

03
January

Le dimanche 31 décembre 2017 à la célébration de la 51e journée mondiale de la prière pour la paix, c’est à la Paroisse ‘’notre dame de Fatima’’ de Séwéké de San-Pédro que Mgr Jean Jacques Koffi Oi Koffi a dit la messe en présence du corps préfectoral, les forces de défense et de sécurité, des cadres et responsables politiques, ainsi que des opérateurs économiques de la localité.

Dans son homélie, Mgr Jean jacques Koffi Oi Koffi, Évêque du diocèse de San-Pedro, a mis l’accent sur la recommandation du saint Père faite sur les immigrants et réfugiés à travers le monde. « Chers  frères et sœurs, le Pape François nous invite à penser à la situation des immigrants et des réfugiés dans le monde. Dans son message, pour la paix 2018, intitulé ‘‘les migrants et les réfugiés, des hommes et des femmes en quête de paix’’, le Saint Père rappelle que, « plus de  250 millions d’immigrants dans le monde, parmi lesquels, on note 22,5 millions de réfugiés qui cherchent un endroit pour vivre en paix.

Sans la paix et la stabilité dans un pays, estime Mgr Jean Jacques Koffi, il y aura toujours des migrants. « Peut-on parler de paix, lorsqu’on met des hommes et des femmes en prison à la veille d’une nouvelle année au lieu d’une amnistie ?  Peut-on parler de paix quand des ivoiriens sont abandonnés où ils doivent aujourd’hui devenir des esclaves au Koweït, en Libye, au Maroc et en Algérie ? », s’est interrogé l’Evêque de San-Pédro qui a honte de son pays qui traverse en ce moment cette situation. « Frères et sœurs, beaucoup parmi nous fuient leur pays. Je le dis, c’est une honte pour la Côte d’ivoire d’apprendre que des fils et filles de ce pays, sont devenus des esclaves dans certains pays », a-t-il dénoncé.

« Beaucoup de migrants, poursuit-il, sont disposés à risquer leur vie au long des voyages  qui sont dans la plus part des cas aussi long et périlleux. Ils sont disposés à subir la fatigue, les souffrances, la noyade». Il alors invité les gouvernants, à être de véritables artisans de paix en libérant les prisonniers politiques et à être plus attentifs à la distribution équitable des fruits de la croissance économique à tous les citoyens pour éviter la dispersion et le départ des intelligences ivoiriennes vers d’autres pays pour finir comme des martyrs.

Zétia

02
January

L’honorable Anoblé Miézan Félix, député de San-Pedro commune, a organisé un déjeuner de presse à la veille du réveillon de la Saint Sylvestre à son domicile sis à la cité. Il s’agit de faire le bilan de ses activités politiques.

A cette occasion donc, il a dénoncé "les intérêts personnels" érigés, selon lui, en règle par certains députés de son parti (PDCI). Ces derniers, indique-t-il, préfèrent adopter la posture d’observateurs en attendant que le miel vienne à leur lèvre sans aucun effort. « Ce n’est pas un tour de passe-passe où il faut attendre patiemment que son tour arrive! Je suis cadre du PDCI et je suis à l’aise quand je parle », a-t-il critiqué l’attitude ambiguë et passive de certains cadres et militants de son parti.

Pour le député de la cité balnéaire, le PDCI a besoin d’unité en son sein s’il veut aller à la conquête du pouvoir en 2020. «Je crois que nous avons besoin d’union dans notre pays », indiqué l’honorable Anoblé invitant la classe politique du Rhdp à se concentrer sur le travail pour faire avancer le pays. Car pour lui, cela ne fait l’ombre d’aucun doute, tout est mis en place pour que le futur Président de la République soit issu du PDCI. « C’est un accord conclu entre les présidents Bédié et Ouattara. Alors arrêtons de prendre un tam-tam pour crier que ce sera grâce à X ou Y. Ce sera grâce à la volonté des présidents Bédié et Ouattara en qui je fais confiance. Cela le Président Alassane Ouattara le sait ! Nous n’avons pas besoin de le crier dans tous les forums. Il le sait bien que quiconque. Ceux qui disent qu’il dit autre chose, c’est simplement parce que dans leur esprit ils veulent trouver autre chose », a-t-il expliqué la foi qui l’habite sur le sujet.

Pour lui, le président Ouattara est un homme de parole qui ne saurait se rebiffer sur cette promesse faite à son ainé. ‘’Le Président Alassane Ouattara n’était pas obligé de désigner un cadre du PDCI comme Vice-président. C’est vrai qu’il a été élu dans le cadre d’une alliance mais il peut former un gouvernement avec qui il veut, personne ne peut l’obliger à faire quoique ce soit. Seulement il a tenu parole de ses promesses », a-t-il souligné.

L’honorable Anoblé Félix a, aussi, souhaité de tous ses vœux que, les groupes parlementaire PDCI et RDR, puissent fusionner pour devenir un seul groupe parlementaire qu’on pourrait baptiser ‘‘groupe parlementaire PDCI-RDR’’ pour se conformer à l’appel de Daoukro lancé par le Président Henri Konan Bédié en 2014.

Zétia

01
January

Après avoir rompu avec les onze de la sélection ivoirienne sans toutefois annoncer officiellement les raisons de ce départ inattendu, l’agent de l’ex capitaine des éléphants YAYA TOURE annonce le retour certain de son protégé en sélection. Une décision que le concerné, le joueur de Manchester City, a confirmée quelque jours après.

Deux motivations majeures et non des moindres seraient à l’origine de ce revirement brusque du triple  ballon d’or africain des éléphants footballeurs. D’abord, la promotion faite à son aîné Kolo Touré en tant que sélectionneur adjoint des éléphants. Quand on sait les liens étroits qui lient les deux frères, on peut affirmer sans risque de se tromper que la nomination de KOLO Touré dans l’encadrement technique des éléphants a permis à l’ancien capitaine des éléphants Yaya de mettre un peu d’eau dans son vin. KOLO Touré étant le sportif le plus écouté par son frère cadet Yaya Touré. Mieux l’ancien joueur de Barcelone serait ravi de voir son ainé réussir un challenge si la sélection ivoirienne lui est confiée dans un futur proche. C’est dans cette optique qu’il reprend sur le rectangle vert avec le onze ivoirien pour prêter main forte surtout à son aîné.

La deuxième raison est que cette saison 2016-2017 Yaya Touré a été abonnés des absences sur le terrain avec son club Manchester City qui domine  en tête  du championnat anglais et qui est à plus d’une dizaine de points de ses poursuivants. Yaya Touré qui est le remplaçant le plus cher de la planète et qui n’est pas sûr d’avec la mésentente qui est née entre lui et son coach Ped Guardiola d’avoir un poste de titulaire  cette saison. Aussi Yaya Touré qui veut terminer sa carrière dans ce club Londonien n’a qu’une seule alternative, celle de revenir porter les couleurs de l’équipe nationale ivoirienne pour se refaire en sélection puisque les éléphants sont considérés comme une vitrine internationale incontestable aujourd’hui.

Kouamé Blanchard

01
January

Le commissaire politique  du RDR, en charge du secteur du quartier Zimbabwe de San-Pedro, a organisé le samedi 30 décembre 2017 un dîner à l’honneur de 350 leaders de jeunesse de la région.

Il s’agit pour ce commissaire politique de communier avec la jeunesse, fer de relance de la société qu’il place au centre de toutes ses actions. « Cette jeunesse-là, est à la fois, au début, au milieu et à la fin de toute action. C’est pourquoi, toute action humaine que nous sommes amenés à conduire, s’appuie en priorité sur la jeunesse. C’est pour cela qu’à l’orée de l’année nouvelle, je souhaite  certainement être le premier à vous présenter mes vœux de nouvel an pour 2018.», a expliqué le commissaire politique  du RDR, Soko Gnépa Emile situant le cadre de sa rencontre avec ses hôtes du jour. « Ce soir en vous demandant de venir ici, à l’occasion de la sainte sylvestre, c’est pour qu’en premier, tous les jeunes qu’ils soient, qui habitent notre région, puissent se retrouver pour échanger. Échanger entre eux. Échanger non pas sur des problèmes politiques, mais sur leur vie et leur devenir», a-t-il précisé.

Très séduits et satisfaits de la démarche de ce cadre de la région, le délégué régional du Comité National de la Jeunesse Côte d’Ivoire, N’diaye Papa Moussa a exprimé, au nom de ses camarade toute sa gratitude au couple Soko avant de lui souhaiter également leurs vœux de nouvel an.

Soko Gnépa Emile était militant du PDCI de 1980 à 2015. Il a été décoré en 1996, par le parti  dans l’ordre du bélier. En 2013, il perd l’élection  au conseil régional de San-Pedro en étant candidat indépendant mais avec un score honorable de 42% des suffrages.

Séduit, selon lui, par les idéaux du RDR qu’il qualifie de novateur d’Alassane Ouattara, Soko Gnépa devient un sympathisant de son parti. Il rejoint donc les républicains en 2015. Et depuis, il n’a cessé de croire tellement au programme politique d’Alassane Ouattara. Il l’aura démontré lors du scrutin de la présidentielle d’octobre 2016 où il prendra véritablement une part active dans sa campagne en intégrant l’équipe du RHDP et particulièrement du RDR. Pour avoir suffisamment prouvé ses qualités de rassembleurs, il depuis 2016 jusqu’à ce jour, le commissaire politique du RDR à la commune de San-Pedro secteur Zimbabwé.

Zétia

30
December

Pour sa première édition de distinction des acteurs engagés à la bonne gouvernance, l’ONG  Observatoire africaine pour la bonne gouvernance a récompensé le 15 décembre 2017 une quinzaine de personnalités dans plusieurs domaines d’activités.

Pour le Président de cette Organisation Non Gouvernementale Koudou Nicaise, ‘‘il s’agit de faire de la promotion du travail bien fait, un leitmotiv de la gouvernance en Côte d’Ivoire’’.

Les lauréats de cette première édition se nomment Mme Baflan Donwahi, maire de Soubré qui a arraché la palme d’or ; Dicko Mouhamed ; Konan Thomas ; Traoré Amadou ; Ali Coulibaly (secteur du Bois) ; Jean Pierre Konan Banny ; Professeur Adjouman Dembélé ; Traoré Amadou ; Kra Kobenan Ignace alias Agalawal ; Ahmed  Soumahoro (DAF CIE) ;  Banny Désiré ; Elloh Raymond (DG  Police criminelle) ; Ahondja Chef du village de Bingerville.

Le prix de la meilleure Coopérative agricole présidée par le Conseil d’Administration de Traoré Amadou et son DG Traoré Issa a été décerné à la COO-CA-VICA basée à Tomono dans la région du Béré mais ayant des représentations à Abidjan, Bouaké et Mankono. Son choix par les organisateurs a été motivé par ses multiples actions sociales en faveur des plus démunis.

Dans un sentiment de satisfaction total, Koffi Rodrigue  Secrétaire Générale de  l’ONG  Observatoire africaine pour la bonne gouvernance a remercié le Ministre Alain Donwahi qui a rehaussé de sa présence cette manifestation et promis une meilleure réussite des prochaines éditions.

L’artiste Agalawal a, quant à lui, invité les organisateurs à poursuivre sur cette lancée pour les éditions à venir pour une communion totale.

« Nous pensons maintenir le cap, c’est-à-dire, faire mieux encore prochainement, je remercie tous ceux qui ont pris de leur temps pour nous assister », a promis Alain Kalou membre du comité d’organisation de cette cérémonie.

Kouamé Blanchard

29
December

Il a été présenté à Born lors de la COP23. Il s’annonce comme un produit qui va considérablement réduire la consommation de l’électricité aussi bien dans les ménages que dans les foyers. Il a été baptisé par le promoteur Emmanuel YEO, le ‘‘coffret électrique intelligent’’. C’est une série d’appareils appelée TLJ (TLJ 100 ; TLJ 200 ; TLJ 400 et ce jusqu’à TLJ 800). Ces coffrets devraient pouvoir remplacer les coffrets ordinaires, explique le promoteur. « Ils sont déjà disponibles. Ils permettent d’économiser entre 10% et 50% de la consommation d’énergie habituelle », affirme M YEO pour qui cet appareil permet de réduire les gaspillages et donc permettre au pays d’atteindre de façon indirecte l’autosuffisance en énergie. «Il y a assez de gaspillage. Il n’y a pas d’outils pour maîtriser nos consommations. Ces coffrets vous permettent d’augmenter votre pouvoir d’achat et de contribuer, de façon indirecte à l’autosuffisance en énergie de notre pays et contribuer également à la lutte contre la vie chère », a-t-il soutenu, promettant des coûts étudiés à toutes les bourses. « Nous avons beaucoup travaillé sur ces produits afin que les coûts de ces coffrets soient réduits », a-t-il rassuré. 

En plus du coffret électrique intelligent, Lynays dispose également d’un nouveau produit dans la climatisation. Il va être lancé à la fin du premier trimestre 2018. Il s’appelle ‘‘la gestion intelligente des mouvements d’eau potable’’. C’est un outil qui ressemble à la gestion de l’électricité mais qui gère l’eau. Il permet également d’économiser de l’eau. Ces solutions ont été conçues pour aider les populations ivoiriennes et même de la sous-région Ouest-africaine à contribuer aux efforts d’eau potable.

JEN

28
December

C’est parti ! Les prestations relatives à la couverture maladie des journalistes ivoiriens sont désormais effectives. Les premiers adhérents pourront bénéficier, dès janvier 2018, des prestations de l’assurance santé. Ils ont reçu ce jeudi 28 Décembre 2017 à la Maison de la Presse d’Abidjan (MPA) leurs cartes d’assurés du Conseil d’Administration.

« Un nouveau jour s’élève pour les journalistes de Côte d’Ivoire qui peuvent désormais se faire soigner en cas de maladie », a déclaré peu avant la cérémonie de remise des cartes aux bénéficiaires, le président du Conseil d’Administration, Cissé Sindou pour qui toutes les conditions sont désormais réunies pour le fonctionnement de cet important projet social longtemps rêvé par les journalistes.

« Il n’y a pas meilleur cadeau que cette mutuelle qui nous est offerte à la veille de 2018. Faisons en sorte qu’elle soit la meilleure de toutes les mutuelles santé des médias au monde », a indiqué Rovia Kanga, vice-Président de l’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI).

« La couverture sociale change de main. C’est une satisfaction pour le GEPCI (Groupe des Editeurs de Presse de Côte d’Ivoire) qui réaffirme son soutien total à la MS Médias qui reprend la gestion », a promis Ousmane Sy Savané, au nom du GEPCI, grand employeur des journalistes de la presse privée de Côte d’Ivoire.

JEN  

28
December

Le ministère du commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME a célébré ce jeudi 28 décembre 2017 les meilleurs acteurs de son département, une cérémonie qui s’inscrit dans la continuité du Prix d’Excellence instauré par le Gouvernement dont les premiers de tous les secteurs d’activité reçoivent chaque année leur prix des mains du Chef de l’Etat depuis 2013. Pour l’édition 2017, les lauréats ont reçu leur prix le 04 août dernier.

Mais pour le Ministère du commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME qui remettait le prix aux cinq meilleurs acteurs de son département, cet acte, selon le président du comité d’organisation, l’inspecteur général d’Etat Georges Ouattara, vise à encourager tous ceux qui contribuent au dynamisme du commerce en Côte d’Ivoire et à contre la vie chère. Un engagement du Chef de l’Etat précise le Ministre du commerce, de l’artisanat et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba. « Cette célébration de l’excellence est le rendez-vous de la reconnaissance et du mérite prôné par le Président Alassane Ouattara », a-t-il indiqué avant d’inviter les lauréat à doubler d’ardeur dans leurs activités afin de maintenir haut le cap est d’accéder à la récompense suprême, celle de décrocher le meilleur prix au plan national et d’être distingué par le chef de l’Etat.  

Selon la porte-parole des lauréats, Mme Coulibaly Aramatou, ces prix sont une réelle source de motivation pour les PME. « Cette politique mérite notre encouragement en ce sens qu’elle instaure une saine émulation au sein des PME. Ils nous invitent à mieux faire », a-t-elle déclaré promettant faire en sorte de les mériter.

Le secteur de l’artisanat s’en est sorti avec deux prix d’excellence, un pour le commerce intérieur et celui des PME avec le prix raflé par LYNAYS de Emmanuel YEO qui annonce un programme d’utilisation de l’électricité baptisée le ‘’coffret électrique intelligent’’devant accompagner le gouvernement à l’émergence à l’horizon 2020.

JEN

27
December

Ne pas confondre Général Issa Coulibaly et Issa Malick Coulibaly

Le Ministère de la Fonction publique vient de faire une mise au point sur l’identité du locataire de ce département.

En effet, dans un communiqué signé de sa direction de la communication et des relations publique, Julien BOLATI appelle à la vigilance des patrons de presse et des journalistes à ne pas confondre le Général Issa Coulibaly, l’actuel ministre de la fonction publique et Malick Coulibaly, l’ancien Ministre de la Fonction Publique dans le gouvernement Laurent Gbagbo.

« La direction de la communication et des relations publiques du Ministère de la Fonction Publique informe, Mesdames et Messieurs les patrons de presse et les journalistes, que le Ministre de la Fonction Publique est bel et bien le Général Issa COULIBALY et non Issa Malick COULIBALY, comme on le constate, de plus en plus, dans certaines publications de la presse nationale », précise le communiqué qui invite les médias à la vigilance dans le traitement de l’information devant nommer l’actuel locataire du département de la Fonction Publique.

« La direction de la communication et des relations publiques du Ministère de la Fonction Publique invite les journalistes à plus de vigilance dans le traitement de l’information pour éviter toute confusion dorénavant », conclu le communiqué.

UPL-CI

27
December

Après l’interview télévisée de Sidi Diallo sur RTI 1 Me Roger Ouegnin promet de contre-attaquer sous peu. Qualifiée trois fois consécutivement lors des dernières coupes du monde notamment en 2006 en Allemande, 2010 en Afrique du Sud et 2014 au Brésil, la sélection ivoirienne n’a pas réussi à rééditer l’exploit pour l’édition de Russie en 2018.

Elle a été écartée suite à sa défaite au stade Félix Houphouët-Boigny contre les lions de l’Atlas du Maroc le samedi 11 novembre 2017 sur le score de 0-2.

L’opinion sportive et les acteurs du football ivoirien ne sont pas passés par quatre chemins pour pointer d’un doigt accusateur le Président de la Fédération Ivoirienne Sidy Diallo. Selon eux, il porte toute la responsabilité de cette lourde défaite que les ivoiriens ont eu du mal à la digérer.

Et depuis, on attendait la réaction du Président de l’Instance fédérale ivoirienne M. sidy Diallo. C’est donc chose faite depuis le 17 décembre 2017.  Dans une interview accordée à la télévision première chaine ivoirienne, le président de la FIF demande pardon aux ivoiriens. Accusé, Sidy Diallo estime que le Président de l’Asec Mimosas M. Roger Ouégnin ne fait pas assez pour donner des pépinières aux éléphants footballeurs pour assurer la relève. « Grâce à de bons centres de formations, le Sénégal réussi à réaliser de bons résultats dans toutes les sélections. Chez nous, l’académie Mimo Sifcom qui constitue la référence, n’arrive plus à donner de grands champions. La vérité c’est que la chaine s’est brisée depuis le départ de Jean Marc Guillou », a-t-il soutenu pour qui son départ de la tête de la fédération ivoirienne de football est synonyme de catastrophe pour le football ivoirien.

A ces propose, le président des jaune et noir vient de donner la réplique et entend le faire ainsi jusqu’au 28 Janvier 2018. « Quand on touche à l’Asec Mimosa, quand on s’attaque à mon travail, j’engage le combat. Sidy vient de commettre l’erreur qu’il ne devait pas commettre. Il aura les réponses appropriées dès à présent et ce jusqu’au 28 janvier date de l’assemblée Générale de mon club », a promis Me Roger Ouégnin. Profitant de cette occasion, le premier responsable du club champion de Côte d’Ivoire a voulu rappeler le tempérament qui le caractérise à ceux qui ne le connaissent pas. « Je suis un dur à cuire, et quand on ne sait pas, on se tait » a-t-il averti.

Pour le camp Sidy, ‘‘le G 29, les Bictogo, les Bakary COK, les Gohourou (AGIR), les Ben Bady, Kalou Bonaventure et autres ne sont que des second couteaux de Roger Ouegnin. « Nous savons que, c’est Me Ouégnin qui est derrière leur différentes sorties puisqu’il est le président honoraire du G29», nous confie un président de club qui a requis l’anonymat.

Avec ces sorties, les jours et semaines à venir s’annoncent brumeux dans le football ivoirien. La nomination de l’ancien Président de la fédération Ivoirienne du football Jacques ANOUMA pourrait-il calmer les ardeurs ?

Attendons de voir!

Kouamé Blanchard

24
December

Le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara a reçu ce samedi 23 décembre2017 en sa résidence privée de Cocody-Riviéra Golf, le ministre sénégalais des Affaires Etrangères et des sénégalais de l’Extérieur, Sidiki Kaba qui, aux termes de l’Audience qui aura duré plus d’une heure d’horloge, a indiqué que l’accent a été mis sur le renforcement des relations bilatérales existant entre les deux pays. 

« L’accent a été mis sur les relations fraternelles et amicales que les deux chefs d’Etat, Macky Sall et Alassane Ouattara cultivent ensemble », a déclaré l’émissaire du Président sénégalais soulignant que la Côte d’Ivoire et le Sénégal étant deux pays membres fondateurs de l’UEMOA, l’Union Africaine (UA) et de la CEDEAO, ils se doivent un soutien mutuel. Et pour traduire cette volonté dans les faits, il était important que le Sénégal se rende à Abidjan pour témoigner sa solidarité à la désignation du Ministre Jean-Claude Brou à la tête de la commission de la CEDEAO. « Le Sénégal soutient la Côte d’Ivoire dans le cadre du choix qui a été porté sur le ministre de l’Industrie ivoirien qui préside désormais aux destinées de la Présidence de la Commission de la CEDEAO. C’est un choix qui a été accepté au niveau du Sommet d’Abuja’, a indiqué M. KABA soulignant que  cette désignation entre dans la vision de l’UEMOA, notamment sur la manière qu’il faut désormais travailler dans cet espace. 

Selon le ministre sénégalais des Affaires Etrangères la Côte d’Ivoire et le Sénégal ayant décidé de se soutenir dans le travail ensemble au moment où la Côte d’Ivoire quitte le Conseil des Droits de l’Homme, et l’entrée du Sénégal dans ce Conseil, Il doit y avoir une continuité comme si la Côte d’Ivoire y était toujours. Parce qu’estime-t-il, il s’agit de voir comment les questions peuvent être traitées de manière adéquate.

Aussi, a indiqué le ministre Sidiki Kaba, les deux chefs d’Etat ivoirien et sénégalais ont vu la nécessité qu’il faut réparer l’injustice historique faite au Continent noir qui n’a pas de membres permanents au Conseil de Sécurité de l’Onu. « Dans la gouvernance mondiale, c’est une anomalie. Parce qu’on continue de traiter les questions de l’Afrique, les crises et les conflits sans l’Afrique comme si l’Afrique est un enfant dont on doit traiter les questions par l’intermédiaire d’autres personnes. Je pense qu’un travail sera fait aussi pour aller vers l’adoption de cette mesure qui va réparer cette injustice historique », a expliqué l’émissaire du président Macky Sall qui a remercié les autorités ivoiriennes pour avoir relevé le défi de la mobilisation lors du sommet UA-UE qui rassemblé 85 chefs d’Etat dans la capitale économique ivoirienne. 

JEN

Page 2 of 11

Calendrier évènement

January 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...