Info News :
14
January

Côte d’Ivoire/Election municipale : Sawegnon reçoit du renfort et annonce la retraite de Bendjo

Publié dans Politique

Akossi Bendjo, aura-t-il encore du répondant contre le rouleau compresseur qui vient d’être déployé par Fabrice Sawégnon, candidat déclaré à la municipale dans la commune du plateau où il est le maire depuis 17 ans. Ives Zogbo Junior, Noël Douré et Lucson Pado intègrent l’éqipe du challenger d’Akossi Bendjo.

En effet, l’important dispositif aussi bien matériel, financier que humain mis en place par le candidat qui se fait appeler ‘‘Fils du Plateau’’ dénote de son engagement à terrasser vaille que vaille le maire PDCI sortant de la commune du plateau, le centre des affaires de la capitale économique du pays.

Ce dimanche 14 Janvier 2018, les populations résidents qui avouent publiquement ne plus se reconnaitre dans la gestion du maire Bendjo, gestion qu’elles qualifient d’ailleurs de ‘‘scandaleuse’’, se sont données rendez-vous dans le hall de la Caistab au plateau pour faire allégeance à M. Sawégnon à qui, elles ont présenté les vœux de paix et de prospérité 2018 mais surtout de l’assurer de leur total soutien à sa candidature à la mairie du Plateau.

Tour à tour, mouvements et associations de jeunesses, de femmes, de séniors du Plateau dénonçant les détournements de dénier publics et la mauvaise gestion des hommes faite par le maire sortant, ont appelé les électeurs, notamment les populations résidents à opter pour le changement avec Fabrice Sawégnon au prochain scrutin municipal.

« Nous sommes ici pour célébrer un homme qui sera dans quelques jours le Maire de notre belle cité », a indiqué Martin Koffi, président du comité d’organisation, plantant le décor de la cérémonie du jour.

La fracture entre Akossi Bendjo est ses administrés semble totale et difficile à ressouder. « Si Akossi Bendjo n’a pas su se faire aimer pendant 17 ans, ce n’est pas faute à M. Sawégnon qui, en tant que fils du plateau, connaissant nos difficultés, a décidé de voler à notre secours. Ce qu’il n’a pas pu faire en 17 ans, ce n’est pas en 5 ans qu’il le fera. Son temps est passé, il doit partir », a affirmé Madame Tro, présidente de Initiative femmes du plateau, tournant ainsi la page Akossi Bendjo.    

Pour le président de l’Union des Jeunes du Plateau, Ouattara Moustapha, cela ne fait l’ombre d’aucun doute, la clé de l’avenir de la jeunesse du plateau se trouve entre les mains de Fabrice Sawégnon qu’il appel d’office Monsieur le maire. « Sans être le maire de notre commune, ce que vous avez fait pour la jeunesse, le maire sortant n’y a jamais pensé. 31 jeunes ont eu leurs projets financés à hauteur de 20 millions FCFA. Monsieur le Maire, votre victoire n’est plus loin », a-t-il soutenu avant d’inviter ses camarades à ne pas manquer l’opportunité d’un meilleur avenir que leur offrira M. Sawegnon une fois à tête de la gestion de la mairie du Plateau.  

Votre avenir ne se trouve pas dans les tee-shirts, ni dans les sandwichs de campagne que l’on vous offre, mais il se trouve dans le financement de vos projets qui permettent de vous réaliser. Sachez qu’un maire, est un manager, un visionnaire qui sait se projeter dans le futur en partageant le quotidien de ses administrés et Fabrice Sawégnon en est un », déclaré Ives Zogbo Junior qui a décidé de l’accompagner dans cette aventure.

« Après vous avoir écouté et vu ce film documentaire qui a été projeté sur nos actions en faveur de nos population, j’ai senti tout l’amour que vous me portez et du coup, j’ai eu conscience de ma responsabilité à vous apporter la victoire pour un grand soulagement », a déclaré Fabrice Sawégnon pour qui le moment est venu de donner un second souffle à la commune qui l’a vu grandir.

« 17 ans après, quel bilan peut nous faire l’actuel maire ? Trop, c’est trop ! Il est temps que les choses changent au plateau. En 2 ans, ce que nous avons fait, personne ne l’a fait avant nous. Nous ne sommes pas maire, mais nous avons un bilan. L’heure de la retraite (de Bendjo, NDLR) a sonné », a indiqué le challenger d’Akossi Bendjo invitant surtout ses partisans à une campagne civilisée en ne cédant pas à la provocation.

«Si vous finissez vos messages sur facebook, mettez toujours un cœur. On n’a pas besoin d’insulter quelqu’un. On n’a pas besoin de provocation car celui qui provoque a un problème. Donnez-leur de l’amour car ils ont un problème », a-t-il soutenu invitant ses partisans à occuper le terrain dès ce lundi 15 Janvier jusqu’à la tenue du scrutin. Pour ce faire, il a renouvelé la dotation allouée aux mouvements et associations engagés dans sa campagne. Et séance tenante, un millions FCFA a été remis à la jeunesse, un autre million FCFA aux femmes et 500 milles FCFA aux séniors.        

JEN   

02
August

Côte d’Ivoire/Révocation du maire du plateau : TAKI Claver, l’homme qui a coulé Bendjo !

Publié dans Politique

Noël Akossi Bendjo a coulé ! Il n’est plus le maire du Plateau depuis ce mercredi 1er août 2018. Le conseil des ministres tenu ce jour, l’a relevé de ses fonctions pour des malversations notées dans sa gestion des affaires de cette commune. Même les trophées de bonne gouvernance glanés ces dernières semaines n'ont pas pu le sauver. 

L’artisan de ce dégommage est un certain TAKI Claver. Ce jeune homme, résidant de la commune du Plateau avait a levé le lièvre sur la gestion du Maire Akossi Bendjo et saisi la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance le 1er mars 2016 pour que celui-ci soit entendu sur la provenance de ses biens. Une affaire que le Maire et son Staff n’y ont pas accordé beaucoup d’attention parce que considérée comme un non-évènement.TAKI qui en voulait terriblement à son maire et à son directeur financier, avait alors promis leur peau. Il l’a eue. La décision de révocation du maire à la tête de la commune la plus riche de la capitale économique de la Côte d’Ivoire prise par le conseil des ministres de ce mercredi 1er août 2018, vient de lui donner satisfaction. La goutte d’eau a fini par percer le rocher. Le Goliath est alors tombé. Victoire crie le petit Claver à qui les challengers d’Akossi Bendjo, doivent tous, autant qu’ils sont, leur salut pour avoir dégagé de leur voie un baobab.

Cette situation va faire, certainement, couler beaucoup d’encre surtout en ce moment de vive tension politique entre ex-alliés politiques devenus aujourd’hui adversaires sur le terrain de la conquête du pouvoir. En effet, le PDCI-RDA, famille politique de Noël Akossi Bendjo et ses sympathisants y voient un complot de son ex-allié politique pour lui ravir le fauteuil municipal aux élections locales d’octobre prochain. Les adversaires par contre ne bouderont pas de plaisir à savourer ce qui, pour eux, pointe à l’horizon comme une victoire probable dans une compétition qui s’annonçait âpre si le maire sortant restait toujours dans la course. Ils sont donc, de justesse, sauvés par M. TAKI qui nous confiait le 9 juillet dernier qu’il ne comprenait pas le silence des autorités malgré que son maire ait été entendu début octobre 2017, soit 18 mois après sa plainte sur cette affaire, aucune suite, jusque-là, n’ait donnée à son action. C’est maintenant fait ! Le temps, c’est vraiment l’autre nom de Dieu.

JEN   

Calendrier évènement

October 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...