Info News :
23
February

Côte d’Ivoire : L’UPL-CI et l’OFT échangent sur leurs missions respectives

Publié dans Economie - Business

Dans le cadre de ses visites  d’échanges avec les autorités étatiques, les patrons ou responsables des structures publiques et privées, l’Union des patrons de presse en ligne de Côte d’Ivoire (UPL-CI) a eu une séance de travail avec des membres de la direction de l’Observatoire de la fluidité des transports (OFT). C’était ce vendredi 23 février 2018 dans la salle de réunion de l’Observatoire. Reçus par Kpan Alfred, Kakou Djohn et Kato Richards respectivement chef de service communication et relations publiques, chef d’étude et de projet puis chef de service juridique de la l’Observatoire de la fluidité des transports, la délégation de l’union  des Patrons de la presse en ligne de Côte d’Ivoire était conduite par son Président Nando Dapa.

Après les civilités d’usage, les deux parties ont présenté leur structures respectives avec en point de mire leurs objectifs et leurs missions. Les collaborateurs du Ministre Adama « Champion » Président du Comité de Gestion (PCG) de l’OFT et de Touré Abdoulaye, Secrétaire Général de ladite structure de régulation des transports se sont félicités de la démarche de l’UPL-CI tout en promettant de transmettre fidèlement les propositions  de l’Union des Patrons de Presse en ligne à leur hiérarchie. Et non sans émettre le souhait de travailler en étroite collaboration ou en partenariat avec ce patronat de la presse numérique ivoirienne.

En retour, Monsieur Nando Dapa au nom de la trentaine de membres de l’UPL-CI a traduit l’engagement de ses pairs à œuvrer pour la paix, la démocratie et le développement de la Côte d’Ivoire à travers des écrits responsables et constructifs.

Avant de prendre congé de leurs hôtes, chaque membre  de l’UPL-CI a reçu des souvenirs (gadgets, calendriers) de l’OFT. Hormis le Président, la délégation des patrons de presse en ligne est composée du Secrétaire Général Jules Eugène N’DA, de son adjoint Bakayoko Adama et de la SGA en charge de la communication et des relations publiques, Mme Kakou Hortense BENIE.

UPL-CI     

05
October

Côte d’Ivoire/ABINAN à L’UPL-CI : « Vous êtes beaucoup lus, nous comptons sur vous »

Publié dans Politique

Le ministre ivoirien de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public, Pascal Kouakou ABINAN, a reçu, ce jeudi 05 octobre2017, l’Union des Patrons de Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (UPL-CI). Au centre des échanges, il a été question des missions assignées à ce nouveau département ministériel et la contribution que pourrait apporter les médias numériques dans les efforts du challenge de la modernisation de l’Administration.

En effet, à la demande de l’UPL-CI qui s’est assigné pour mission d’accompagner les actions de développement, le ministre ABINAN s’est dit très touché par la démarche des patrons de presse en ligne qu’il qualifie de républicaine et qui permet de faire la promotion des activités gouvernementales.

« Tout ce que nous faisons, sans les médias ne serons pas sus des ivoiriens pour qui nous travaillons. C’est pourquoi, je salue votre engagement », a déclaré à ses hôtes, le ministre de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public. « Nous aurons donc besoin de vous, parce que vous êtres les plus lus de par le monde du fait de votre support qui est le numérique », a-t-il ajouté, insistant sur le rôle très important de secteur pour parvenir à l’émergence. «Le Président de la République qui veut que nous soyons émergent à l’horizon 2020, fonde beaucoup d’espoir sur la Modernisation de l’Administration qui doit nous y conduire. Je compte beaucoup sur vous », a-t-il plaidé.

Pour le Président de l’Union des Patrons de Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (UPL-CI), il était important de relever le sens d’ouverture de ministre dans ses rapports avec son entourage. «C’est un honneur que vous nous faites en nous recevant sans aucun protocole. Vous avez décidé de nous recevoir personnellement et nous tenons à vous témoigner notre gratitude. Cela ne nous surprend parce que nous vous savons comme ça depuis longtemps », a déclaré, NANDO Dapa, président de l’UPL-CI promettant une collaboration sinsère avec les services de ce nouveau département ministériel.

« Si nous sommes venus jusqu’à, c’est parce que nous voulons mettre notre expertise à votre disposition. Vous pouvez donc compter sur la disponibilité de l’Union des Patrons de Presse en Ligne de Côte d’Ivoire pour vous accompagner dans la réalisation de votre mission, monsieur le ministre », a-t-il rassuré

La délégation de l’UPL-CI conduite par son Président NANDO Dapa était forte de sept membres du bureau. Il s’agit du Vice-Président Gervais Djidji, du Secrétaire Général, Jules Eugène N’DA, du Trésorier Général Bénoit Kadjo, du Secrétaire adjoint chargé des projets, Adama Bakayoko, Mme Opportune Bath, chargée des relations publiques et Kady Soumahoro chargée des actions sociales de l’Union.

Cette rencontre, la troisième du genre, après celle avec l’Office de Sécurité Routière (OSER) et le Conseil National de la Presse (CNP), s’inscrit dans le cadre d’un programme de prise de contacts, d’explication et partenariat de collaborations avec les institutions, initié par la nouvelle direction de l’UPL-CI.  

Info : UPL-CI   

13
October

Côte d’Ivoire/Julien Bolati à l’UPL-CI : « Nous avons besoin de vos services »

Publié dans Politique

La Direction de la Communication du ministère de la fonction publique et l’Union des Patrons de Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (UPL-CI) ont eu ce vendredi 13 octobre 2017 au cabinet dudit ministère, une séance de travail à l’effet d’envisager un cadre de partenariat gagnant-gagnant pour les deux entités.

Recevant donc le bureau de l’Union des Patrons de Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (UPL-CI), le Directeur de la communication du ministère de la fonction publique, Julien Bolati a affirmé que le numérique ayant pris le pas sur toutes les habitudes, il est, dès lors, devenu incontournable dans les actions des gouvernants. « On ne peut rien faire aujourd’hui sans le numérique, devenu aujourd’hui l’attraction pour nos gouvernants », a déclaré Monsieur Bolati, insistant sur l’importance de ce secteur dans toute communication. « Aujourd’hui, le numérique vous envoie partout. C’est un support puissant que vous détenez », a-t-il souligné, annonçant la disponibilité de son institution à tisser une collaboration franche avec l’UPL-CI afin de porter loin ses messages. «Nous Voulons travailler avec vous afin de booster nos activités », a souhaité le patron de la communication du ministère de la fonction publique assisté de son assistante et de Dominique OUANDJE, sous-directeur de la communication et des relations Publiques.

« Merci monsieur le directeur de la communication de nous recevoir mais surtout pour la confiance que vous placez en nous en nous proposant ce cadre de collaboration. L’UPL-CI qui s’est assignée la mission de promotion des actions de développement, ne saurait dire non à un tel partenariat », a répondu NANDO Dapa, président de l’UPL-CI, présentant les avantages d’une telle collaboration pour les partenaires de son organisation. « Avec l’UPL-CI, c’est une communication pluriel, rapide et plus efficace qui permet d’atteindre les objectifs que l’on s’assigne », a-t-il expliqué.

L’UPL-CI, poursuit son président, est l’interlocuteur privilégié de la presse numérique en Côte d’Ivoire. « Pour toutes vos préoccupations, si vous saisissez l’UPL-CI, vous serez entendu », a-t-il indiqué.

Aux termes des échanges, un Comité de travail a été mis en place pour à l’effet de réfléchir sur le projet de partenariat devant être scellé entre les deux parties.   

 La délégation de l’UPL-CI forte de sept (7) personnes, en plus de son président, comprenait le vice-président, Gervais Djidji, Jules Eugène N’DA le Secrétaire Général, Opportune Bath, en charge des relations publiques, Bénoit Kadjo le trésorier et Adama Bakayoko, en charge des projets.

UPL-CI  

28
January

Côte d’Ivoire : Le maire N’Dohi reçoit les vœux de l’UPL-CI et promet un grand déballage sur toutes ses actions et ce qui se passe dans sa commune

Publié dans Politique

Le maire de Koumassi, N’Dohi Yapi Raymond et l’Union des Patrons de Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (UPL-CI) ont échangé ce samedi 27 Janvier les vœux du nouvel an. Ce moment a été l’occasion pour le maire N’Dohi, par ailleurs président de la coordination des maires PDCI, mais aussi pour l’UPL-CI de partager leur vision du développement des collectivités.

« Nous avons tenu à venir vous présenter nos vœux de paix et de bonne santé à vous-même, à votre famille, à tous votre personnel et à vos administrés à l’entame de cette nouvelle année 2018. Il était important pour l’UPL-CI qui a fait le choix de promouvoir les actions de développement, et qui suit tout ce qui se passe dans votre commune de venir vous souhaiter ces vœux mais en même temps vous dire qu’il est temps de faire le point de toutes vos actions à vos administrés », a expliqué le chef de la délégation de l’Union des patrons de Presse en Ligne de Côte d’Ivoire, NANDO Dapa qui avait à ses côtés son vice-Président Gervais Djidji, du Secrétaire Général, Jules Eugène N’DA, du trésorier général Benoît Kadjo, de la chargé des relations publiques et de la gestion du patrimoine, Mme Opportune Bath, de Adama Bakayoko, Secrétaire adjoint en charge des projets et de Sériba Koné.

« Merci pour vos vœux et je souhaite pour vous et pour vos différentes familles la prospérité dans tout ce que vous entreprendrez », a indiqué le premier magistrat de la commune de Koumassi qui ne pouvait pas laisser passer cette occasion d’avoir en face de lui des responsables de presse sans dire un seul mot sur ce qu’il qualifie de dénigrement dont il est bien souvent l’objet dans les médias.

Pour N’Dohi Raymond le problème des voiries et d’assainissement du district d’Abidjan ne relève pas des communes. Cela incombe aux structures comme l’ANASSUR, l’ONAD mis en place par le gouvernement. « En 2016, le Président de la République a dit que pour les problèmes de voiries de Yopougon, d’Abobo et de Koumassi, je m’en occupe. Je ne sais pas ce qui est fait pour ces deux autres communes en ce moment, mais à Koumassi ici, nous attendons toujours. Car n’oubliez pas que le KM du bitume dépasse les 200 millions de FCFA alors que nous n’avions qu’un budget de 1,5 Milliards FCFA. Et si l’on n’autorise qu’un investissement de 10% des budgets des mairies dans les voiries, combien pouvons-nous injecter à Koumassi qui attend de grands travaux ? Savez-vous qu’en tant que maire, je n’ai pas de véhicule de commandement ? », a dénoncé en avant-goût N’Dohi Raymond ce qui constitue les préoccupations de sa cité.

« Si je ne répondais pas à mes détracteurs, et bien parce que j’estime que c’est par les actions qu’il faut donner une réponse. Et je crois que le moment est venu de parler. C’est pourquoi je saisis votre proposition de me prêter à cet exercice de vérité pour permettre aux uns et aux autres de comprendre comment nous avons trouvé Koumassi, ce que nous avons fait et comptons toujours faire pour nos administrés », a-t-il promis.

Rendez-vous est donc pris dans quelques jours seulement pour en savoir plus sur cette commune très convoitée.

UPL-CI  

Calendrier évènement

October 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...