Info News :
14
December

Côte d’Ivoire/San-Pédro : l’Agence Emploi jeunes initie un stage d’immersion pour les élèves du secondaire 

Publié dans Sociétés

 Le mercredi  13 décembre 2017, les élèves des classes de 5è et de 4è du collège KFW  de San-Pedro, accompagnés de leurs professeurs ont effectué un stage d'immersion dans les locaux de la mairie à l’initiative de la direction régionale de l’Agence Emploi Jeune (AEJ) de la localité. Stage qui s’est déroulé dans la salle de mariage en présence du 1er adjoint au maire et du secrétaire général adjoint de la mairie.

 Pour Mariam Bakayoko, directrice régionale de  l’Agence Emploi Jeune (AEJ) de San-Pedro, cette activité vise à permettre aux élèves de se familiariser aux réalités du monde du travail.

« Ce stage d’immersion consiste à initier les jeunes élèves de la 5è, 4è, seconde et de 1ère à la vie en entreprise. Ce qu’on constate,  c’est que, quand ils ont le BEPC, BTS, le BAC, ils ne savent pas trop où s’orienter et du coup, on peut voir des élèves demander une orientation en sociologie sans savoir ce qu’on y fait. Ce qui est souvent à l’origine de leur insertion dans la vie professionnelle. Pour nous, il s’agit d’éliminer ce fléau. C’est pourquoi, on les amène dans les entreprises pour qu’ils sachent réellement ce qui s’y passe et ce qu’il y a comme activité  », a t-elle expliqué son initiative.

Pour cette expérience, l'adjoint au maire, Diarrasssouba Bakary, a permis aux élèves de KFW de découvrir  le rôle de cette structure et les services qui la composent. 

« C’est ma première fois, que je  découvre la mairie de San-Pedro. L’adjoint au maire nous a dit qu’elle a été créé en 1980 et que la mairie aide l’Etat à développer la ville », a indiqué, Flan Arnaud, élève en classe de 4ème .

La directrice de l’AEJ a profité de l'occasion pour inviter les élèves à  donner aux grèves mais plutôt à se concentrer sur leur étude afin de s’offrir toutes les chances de la réussite sociale.

"Les grèves ne sont pas faites ni pour  vous arranger  ni pour aider le pays. C’est sur vous que le pays compte demain, parce que c’est vous, les futures maires, les futurs Présidents de la République et les futures autorités de ce pays. Il est donc important que vous alliez à l’école pour pouvoir nous relayer", a-t-elle conseillé.

Ce programme de Stage d'immersion fait suite à l’adoption d’une communication en Conseil des Ministres le mercredi 7 septembre 2016. Il a été officiellement présenté à la presse par le ministre Sidi Touré le 13 septembre 2016.

Zétia

10
March

Côte d’Ivoire : La journée internationale de la femme célébrée à San-Pedro

Publié dans Sociétés

Elles étaient plusieurs centaines de femmes à prendre part le jeudi 08 mars 2018 à San-Pédro à la journée internationale de la femme célébrée autour du thème «inclusion financière pour l’autonomisation de la femme et la jeune fille en milieu rural», thème choisi ces trois années consécutives en tenant compte des conditions socioéconomiques difficiles dans lesquelles vivent les femmes en milieu rural. 

Selon le Directeur régional de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité, Gonty Michel, les femmes rurales sont disproportionnellement touchées par la pauvreté et souffrent de discrimination, de violence et d’insécurité sous des formes diverses. Leur situation, souligne-t-il,  est bien plus préoccupante que celle des ‘‘hommes ruraux ou des femmes vivant en milieu urbain’’. Ces femmes demeurent sous le joug de la coutume et de la tradition.

Il a, alors, invité à une prise de conscience collective pour  l’amélioration des conditions de vie de ces femmes rurales. 

Pour le Directeur Général du port Autonome de San-Pedro, Hilaire Lamizana, les femmes étant largement représentées dans la main-d’œuvre agricole en Côte d’ivoire, leur autonomisation contribuera, non seulement, au bien-être des personnes, de familles et de communautés rurales, mais également à la productivité économique générale.

«(…) En Côte d’ivoire, s’agissant particulièrement de la femme rurale, il est bon de le rappeler, qu’elle représente 67% de la main d’œuvre du secteur agricole et assure elle seule 60 à 80% de la production alimentaire dans cette économie qui est dominée par l’agriculture qui emploie plus de deux tiers de la population active. La femme en général et l’ivoirienne en particulier est fortement impliquée dans le bien-être de sa famille », explique-t-il avant de déplorer la pauvreté qui les touche. « Cependant, force est de constater que bien souvent en milieu rural, malgré l’apport social et économique au quotidien de la femme et de la jeune fille au profit de la communauté, les questions d’autonomisation se posent. La femme n’a pas accès à la terre, à la propriété, aux crédits financiers », a-t-il déploré

Pour lui, le thème retenu cette année, ‘’invite d’une part à prendre la pleine mesure de la contribution de la femme , particulièrement  de la femme rurale et de la jeune fille dans la réalisation des profonds changements économiques et sociaux nécessaires à un développement durable afin de rétablir la femme dans ses droits. 

Occasion pour le chef d’agence COOPEC-Cité, Kouadio Karème, d’inviter les femmes de San-Pedro à s’organiser en groupements et en associations afin de bénéficier des Fonds d’appui aux femmes  de Côte d’Ivoire (FAFCI ) de la  Première dame Dominique Ouattara.

Le préfet de région, Ousmane Coulibaly a réitéré la volonté du gouvernement en matière de respect des droits des femmes surtout en milieu rural. Selon lui, des financements relatifs aux activités génératrices de revenues des femmes sont en cours  dans le but de changer leurs conditions socioéconomiques.

A cette journée, le Port autonome  et le Conseil régional de San-Pedro ont remis du matériel agricole aux groupements de femmes. 

Zétia

29
April

Côte d’Ivoire/Sortie de livre : Gnépa Barthélémy présente «La Métamorphose du pays Kroumen »

Publié dans Sociétés

«La Métamorphose du pays Kroumen », le livre de Gnépa Iré Barthélémy a été dédicacé le samedi 28 avril au Centre Culturel municipal de San-Pedro, en présence  de la Secrétaire Général 2 de la préfecture, du Sous-Préfet central, du chef canton central  et de plusieurs autres personnalités.

"La Métamorphose du pays Kroumen ",  un livre érudit et passionnant de 153 pages qui synthétise avec brio l’histoire Kroumen ou Klapo depuis ses origines jusqu’à nos jours.  

En effet, ce livre est le fruit de nombreuses interrogations d'un observateur sur les mutations qui s'opèrent dans la société Kroumen ou Klapo. La densité des thématiques et des réflexions présentés dans ce livre sont, selon l'auteur, une invite à la prise de conscience de l'intelligentsia Klapo pour une participation plus visible et plus efficace à la réalisation du progrès économique et social de son territoire.

« C’est d'abord un livre d'histoire. Parce que nous sommes partis  d'abord de l'histoire du pays des Kroumen pour jeter un regard critique sur tous ce qui est en train de se passer dans ce peuple, dans la région, pour que nous puissions comprendre et voir quelles sont les grandes vautre à dégager pour développer la région. Donc, on peut le considérer comme un livre d'histoire, mais avec quelques relents d'anthropologie, d'économie et d'écologie... », a présenté Gnépa Iré Barthélémy. 

La cérémonie de dédicace «La Métamorphose du pays Kroumen » a suscité la curiosité des uns et des autres  au point où nombre des participants ont pu se procurer l’ouvrage. 
Pour la présentation officielle de cet ouvrage, Gnépa Iré Barthélémy a choisi le chef-lieu de la région de San-Pedro. Anciennement Président du conseil général de Tabou, Gnépa Barthélémy est attaché aux valeurs et culture Kroumen. L'auteur, commentant son livre,  a indiqué que l’initiative d’écrire n’aura jamais abouti sans le soutien de certaines personnes dont Monseigneur Alexis Toualy Mélo ( Evêque du diocèse d'Agboville),Toto Inagohi François, Koyé Gnépa Pascal et des chefs du département et de la région.  

Zétia

29
May

Côte d’Ivoire : Mme DAGO née Hié Suzanne, conseillère pédagogique du secteur 2 de l'IEP de San-Pedro, célébrée et part à la retraite

Publié dans Sociétés

Il y avait du monde ce vendredi 25 mai 2018 au groupe scolaire Lion’s club du quartier Bardot pour le départ à la retraite de Mme DAGO née Hié Suzanne, conseillère pédagogique du secteur 2 de l’ex IEP de San-Pedro, désormais scindée en trois circonscriptions.

Bouéka Nabo Clément, Maire et sénateur de San-Pedro, parrain de cette cérémonie, l’opérateur économique Attié Yéya, Président du MONASCAU-RHDP, le DREN de San-Pedro, Kouaménan Bosson Albert, l’IEP, de nombreuses personnalités du monde associatif, collaborateurs, parents, enfants et amis de Mme Dago ont tenu à lui témoigner leur admiration pour le travail accompli et lui souhaiter une bonne retraite.

Jeune institutrice affectée en 1981 à la DREN de San-Pedro précisément à l’IEP de San-Pedro, elle a consacré trente-sept années de sa vie professionnelle au monde éducatif dont 13 années en tant que conseillère pédagogique. Elle encadre à ce jour 247 enseignants répartis dans 43 écoles avec un effectif d’élèves de 13.553. 

Mme DAGO, aime le travail et le travail bien fait. Des résultats aux examens à grand tirage réalisés ces dernières années dans son secteur pédagogique sont très satisfaisants. Le taux de 97,43% admis pour l’année 2017 l’atteste bien.

A cette occasion le porte-parole des élèves mais surtout celui des enseignants, ses collaborateurs, l’a véritablement encensé en mettant en évidence ses nombreuses et immenses qualités. 

« Ce parcours démontre toute la qualité du travail accompli. Vous devez avoir une grande fierté de tout ce qui a été réalisé, du travail d'accompagnement d'écoute et de soutien que vous avez fait», a reconnu le DREN de San-Pedro avant d’ajouter : « je vous exprime, au nom de tous, toute notre estime, toute notre reconnaissance. Vous avez eu un rôle essentiel et décisif, c'est une réussite. Bonne et belle retraite », a-t-il conclu. 

En plus de son métier d'enseignante, Mme DAGO accorde également une grande importance aux relations humaines, à la vie associative. Elle est membre de l’Union des Femmes de la Commune de San-Pedro (UFEC-SP), chargée de l’information et de la formation des bases et membre fondatrice de l’association des institutrices de San-Pedro (AISP) qui a 20 ans d’existence.

Agée de soixante ans, Mme DAGO née Hié Suzanne va désormais consacrer à sa vie chrétienne et profiter pleinement de sa famille puisque, de son union avec son défunt mari, sont nés cinq enfants qui leur ont donné deux petits enfants.

Zétia

Calendrier évènement

September 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...