Info News :
26
May

Côte d’Ivoire : Le nouveau bureau exécutif de l’UJSP de San-Pédro présente ses civilités au préfet de région

Publié dans Sociétés

Le bureau de l’Union des journalistes et professionnels des médias de San-Pedro (UJSP) a désormais un nouveau président en la personne de Koffi Benson de "Radio la paix".

Reçu en audience le jeudi 24 mai 2018 par le préfet de région, préfet du département de San-Pedro, Coulibaly Ousmane,  Koffi Benson et son bureau ont  dévoilé la vision de cette organisation mais surtout les projets qu’ils comptent développer dans cette région du pays.

Selon M. Benson, l'UJSP a pour objectif de regrouper les correspondants locaux de presse (écrite, parlée et web) dans le but de resserrer les liens de travail et d’amitié entre les membres.  L'UJSP entend également faire de la formation de ses membres, son principal cheval de bataille sans oublier l'initiation des prix en vue de récompenser le travail bien fait mené par les correspondants de presse de San-Pedro.

En retour, le préfet de région a rassuré ses hôtes de son soutien pour leur permettre de mener à bien leur mission. 

Au sujet de la formation, il dit être en phase avec le président, parce que, selon lui, « un journaliste mal formé est un danger pour la nation».

Zétia

29
May

Les lauréats du concours du "meilleur entrepreneur forestier de San-Pedro" connus et récompensés

Publié dans Sociétés

La salle des fêtes de l’Alliance Française de San-Pedro a abrité, ce mardi 29 mai 2018,  la cérémonie de remise du prix aux gagnants du concours du "meilleur entrepreneur forestier de San-Pedro".  

Cette cérémonie s’est déroulée en présence de la représentante du préfet de région et du maire, du Directeur pays de la GIZ, Michael Dreyer, du Directeur général SACRI, Nabil Ayami et du Directeur du reboisement et du cadastre forestier du ministère des eaux et forêts, le Colonel Aké Jérôme.

Initié par le conseil régional en partenariat avec la GIZ, ce concours entend faire la promotion du reboisement forestier et agro-forestier dans la région de San Pedro. Pour ce faire les initiateurs ont prévu récompenser les meilleurs projets des jeunes entrepreneurs de la Région.

Débuté le 17 avril 2018, avec l’appui technique de l’association Camerounaise Forêts et Développement Rural (FODER), le concours a vu la participation de 17 candidats dont deux femmes.

Le premier prix féminin  été attribué à Mme Grébo Béatrice. Le deuxième prix à l’union de la jeunesse départementale de San-Pedro. Chacun a reçu une tarière pour la  mise en œuvre du projet mais également un contrat chacun de 40 ha d’espace vierge à reboiser.

Zétia

05
July

Lutte contre la corruption : La Côte d’Ivoire passe de la 136ème place en 2013 à la 103ème en 2017 selon la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance

Publié dans Sociétés

Kouassi Guy membre du conseil de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG), représentant le Président de cette institution a indiqué, jeudi 05 juillet 2018, à San-Pedro que l’indice de perception de la corruption publié ces dernières années par ‘’Transparency journal’’ indique une progression très significative de la Côte d’ivoire.

« Notre pays est passé de la 136ème place en 2013 à la 103ème en 2017, soit un gain de 33 places », a-t-il affirmé, soulignant que ‘’ tous les indicateurs d’appréciations de la bonne gouvernance, retenus par le millénium challenge corporation (MCC) sont passés du rouge au vert au cours de la période 2011-2016’’. C’était à l’occasion de la cérémonie de lancement de la campagne de sensibilisation des autorités locales et des populations sur les conséquences de la corruption dans la société. 

Cette campagne a débuté depuis une semaine à partir de la région du Gboklê, permettra, selon lui, de mieux informés les citoyens sur les méfaits de la corruption notamment ceux relatifs aux coûts et impacts négatifs sur leurs conditions de vie des populations mais aussi sur l’utilisation de système de dénonciation des faits.  

  1. Kouassi a expliqué que ‘’là où la corruption sévit, les ressources qui devraient être consacrées au développement sont détournées. Ce qui, selon lui, ne permettent pas aux gouvernements d’avoir les moyens nécessaires pour assurer les services de base. « La corruption est un obstacle de taille au développement et à l’atténuation de la pauvreté », a-t-il affirmé avant d’ajouter que pour y arriver « la Côte d’ivoire a mis en place un arsenal de justice et institutionnel de prévention et de lutte contre la corruption ».

Lors de son exposé interactif, à l’étape de San-Pédro, Jacques Achiaou, directeur de la sensibilisation et de l'éducation à la HABG, et son auditoire composé du corps préfectoral, des élus, des Directeurs régionaux, des chefs traditionnels, des guides religieux, des syndicats, des associations, des ONG, des organisations de femmes et de jeunesse se sont parlés et compris sur les conséquences ‘’néfastes’’ de ce fléau.

A l'issu de cette journée, une ''plateforme anticorr'' a été mis sur pied dans le département de San-Pedro.

Zétia

09
July

Côte d’Ivoire : les correspondants de presse de San-Pédro formés sur la protection  des droits de l’enfant

Publié dans Sociétés

L’Union des Journalistes et des Professionnels de médias de San-Pedro (UJSP), le Réseau des Acteurs de Médias pour les Droits de l’Enfant de Côte d’Ivoire (RAMEDE-CI) et l’ONG Charité-vie en partenariat avec l’organisation ‘’Save the Children ont organisé jeudi 05 juillet 2018, un panel sur le thème « Droits des enfants et affaires ». 

Le président de l’UJSP, le délégué de RAMEDE-CI-San-Pedro, le chef de projet SIDA-CSO et la Présidente du parlement des enfants de San-Pedro ont salué cette initiative qui, selon eux, contribuera à n’en point douter à la protection de l’enfant dans cette localité.

Dans son discours d’ouverture, Martial Kouakou, chef de projet SIDA-CSO a situé le cadre de ce premier panel tenu au siège de l’UJSP sis au Bardot. A en croire ce dernier, l’objectif est de permettre aux correspondants de presse de la localité de se pencher sur les questions du respect des droits des enfants enfin de booster la lutte contre les pires formes de travail des enfants dans la deuxième ville portuaire de la Côte d’Ivoire.

« ... () Nous, hommes de médias avons rêvé de faire respecter les droits des enfants et ce rêve est aujourd’hui devenu une réalité. Nous avons été assez satisfaits, lorsqu’on a vu une organisation comme Save the Children venir nous aider à aller de l’avant », a déclaré Jean-Baptiste Kouadio, représentant de RAMEDE-CI à San-Pedro.  

Pour Rose-monde Gogoua, Présidente du parlement des enfants de San-Pedro, cette initiative permettra aux enfants de San-Pédro de se savoir assistés.

« Nous, enfants de la région de San-Pedro, sommes conscients de l’effort que vous déployez pour la promotion et le respect de nos droits », a-t-elle indiqué, tout en remerciant les Nations Unies, Save the Children et le RAMEDE-CI pour la mise en œuvre du commentaire général qui demande à l’Etat de veiller à ce que les entreprises intègrent et respectent les droits de l’enfant dans leur chaîne de fonctionnement, c’est-à-dire dans l’approvisionnement, la production et la commercialisation.

Les échanges ont été fructueux entre intervenants, notamment les représentants de la Direction régionale de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité, de Save the Children et de la clinique juridique qui ont tous partagé leur vision du combat de la protection des droits de l’enfant. Ceci a permis aux participants d’être édifiés sur les dix principes clés régissant les droits de l’enfant et les entreprises, notamment la nécessité du respect des droits de l’enfant dans la réalisation des affaires. 

Zétia

Calendrier évènement

September 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...