Info News :

01
February

L’opposition ivoirienne se met en ordre de bataille et exige une réforme de la Cei et du code électoral

Publié dans Politique

L’opposition ivoirienne veut se donner les moyens pour mener le combat pour la reforme de la Commission électorale indépendante (CEI) et du code électoral. Elle s’est réunie dans l’après-midi de ce mardi 30 janvier, au siège du Rpp, à Cocody, pour réfléchir sur la question.

Au sortir de cette rencontre, le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, a évoqué les sujets sur lesquels ils ont réfléchir. « Nous avons évoqué le sujet de la réforme de la Commission électorale indépendante (CIE) et du code électoral qui sont deux questions essentielles. Evidemment, en tant que parti politique, principaux concernés par la question, il était important que nous pussions nous retrouver pour examiner ces deux documents », a-t-il fait savoir.

Ces partis politiques, à en croire le président du FPI, ont travaillé sur la base de la proposition de la société civile qui, à travers une conférence de presse, avait livré les résultats de sa réflexion et « proposé un nouveau texte portant création d’une nouvelle Cei et d’un nouveau texte de code électoral ». Il s’agissait, poursuit-il, des « organisations comme le NDI, l’UE, l’USAID, la POECI, et même la CEI ».

Pour cette première rencontre, soutient-il, les partis de l’opposition ont « analysé l’exposé des motifs et ont noté et apprécié que la société civile s’est appuyée sur plusieurs arguments ». A savoir : « la nouvelle constitution, les défaillances anciennes de la CEI, mais principalement l’arrêt de la Cour Africaine des droits de l’homme, qui dit que la CEI n’obéit pas aux critères internationaux et qui fait injonction au gouvernement ivoirien de la reformer ».

Pour lui, ces arguments de la société civile ont été apprécié lors de cette rencontre, comme des éléments suffisamment consistants pour qu’ils prennent au sérieux la proposition de la reforme de cette institution.

Après plus d’une heure de temps les débats n’ont pas été épuisé. Il s’agit maintenant, selon le président Affi, de voir le contenu de la proposition de la société civile pour que la position qu’ils prendront soit une position globale qui prenne en compte, à la fois, de l’exposé des motifs, mais aussi de la proposition concrète. C’est-à-dire « le dispositif légal ».

Ces partis de l’opposition comptent se retrouver le mardi prochain pour aller en profondeur pour examiner la nouvelle composition de la CEI et la nouvelle répartition des postes à l’intérieur de celle-ci. Et au terme cette seconde rencontre, ils produiront une déclaration pour que ce projet de réforme puisse aboutir dans l’immédiat.

Les partis politiques de l’opposition qui ont participé à cette première rencontre sont : Le FPI, le RPP, l’URD, le PIT, l’ADEMCI, le COJEP, l’UDP, le RDP, l’UDT-CI, le MIRE, le FNDR, le CDI, le CNDC et l’ADC. 

  1. E
07
February

L’opposition ivoirienne exige un scrutin crédible et transparent aux élections municipales et régionales

Publié dans Politique

« L’opposition ivoirienne demande au gouvernement de mettre en place une nouvelle Commission électorale indépendante (Cei) et un nouveau code électoral dans les meilleurs délais afin que les prochaines élections locales (municipale et régionale) se tiennent dans des conditions de régularité, de transparence, de crédibilité et de paix ». C’est l’une des recommandations faites, à travers une déclaration lue, par Ouattara Gnonzié, président du Rpp, au nom des 15 partis politiques de l’opposition ivoirienne réunis le mardi 6 février au siège du Rpp à Cocody.

Ces partis exhortent, par ailleurs, la société civile à poursuivre ses efforts en vue de l’adoption de la nouvelle Cei et du nouveau code électoral. Ils invitent également leurs militantes et militants à apporter un soutien sans faille à toutes les initiatives à venir afin de doter la Côte d’Ivoire d’un cadre électoral répondant aux normes internationales.

Pour l’opposition ivoirienne, les élections en Côte d’Ivoire ont toujours été au centre de plusieurs controverses. Cependant tous les efforts et innovations entrepris pour améliorer le cadre juridique et institutionnel de celle-ci n’ont pas permis, jusqu’à ce jour, de créer la confiance entre les différents acteurs.

Les 15 partis de cette coalition de l’opposition, signataires de la déclaration qui a sanctionnée cette réunion, disent soutenir les propositions relatives à la Cei et au code électoral, faites pas les organisations de la société civile.

Le lundi 15 janvier 2018, la société civile avait animé une conférence de presse pour rendre publique ces propositions liées à la reforme électorale. Ces propositions s’appuient sur des « arguments fondamentaux » que sont la nouvelle constitution de 2016, les insuffisance du cadre légal des élections ( Cei et code électoral) ainsi que celle de sa mise en œuvre et l’arrêt du 18 novembre 2016 de la cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP), ordonnant , entre autre, à l’Etat de Côte d’Ivoire, de modifier la loi du 18 juin 2014 relative à la Cei pour la rendre conforme aux normes internationales et aux instruments qu’il a lui-même ratifié. Arrêt confirmé le 26 septembre 2017 par ladite cour, dans l’affaire « Actions pour la Protection des Droits de l’Homme (Apdh) contre la République de Côte d’Ivoire ».

C’est la deuxième fois, en une semaine, que ces 15 partis de l’opposition se réunissent pour réfléchir sur la conduite à tenir pour la bataille de la réforme électorale et qui a abouti par une déclaration commune signée de tous. Il s’agit du Fpi, du Rpp, de l’Udt-Ci, de l’Adci, du Mire, du Rdp, de l’Udp, du Cdi, de l’Udl, du Cndci, de l’Ademci, du Ldci, de l’Urd, du Mni, et de l’Ong Jeunesse Active.

A.E

Calendrier évènement

February 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...