Info News :
02
November

Côte d’Ivoire : Le plus grand barrage du pays d’une puissance de 275 MW inauguré par Alassane Ouattara

Publié dans Economie - Business

Alassane Ouattara a procédé ce jeudi 02 novembre 2017 à l’inauguration du barrage de Soubré d’une puissance de 275 Mw, le plus grand du pays qui aura coûté plus de 331 Milliards de FCFA. Les travaux auront duré plus de 4 années.

SINOHYDRO, principal acteur dans la construction de ce grand ouvrage hydroélectrique qui permet ainsi à la Côte d’Ivoire de doubler sa capacité de production en électricité, de couvrir le besoin national et d’en exporter a reçu les encouragements des autorités ivoiriennes. « Je félicite l’entreprise SINOHYDRO, principal acteur dans la construction de ce grand ouvrage hydroélectrique », s’est réjoui Alassane Ouattara qui selon lui l’ouvrage ‘‘permettra à la Côte d’Ivoire de produire une électricité abondante et bon marché’’.  

Les 1200 GWh qui seront produits chaque année par ce barrage souligne Alassane Ouattara, va permettre de doubler la part de l’hydroélectricité et d’améliorer ainsi le mix-énergétique actuellement dominé par l’énergie d’origine thermique. Le barrage de Soubré, va porter la capacité hydraulique de 30 à 40%.

JEN

18
November

Côte d’Ivoire : le SARA est le rendez-vous qui donne de réelles opportunités pour une croissance durable de l’Agriculture en Afrique selon Alassane Ouattara

Publié dans Economie - Business

La 4ème édition du Salon Internationale de l’Agriculture et des Ressources Animales (SARA), qui enregistre la participation de plus de 100 entreprises, a ouvert ses portes ce vendredi 17 novembre à Abidjan en présence du chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara qui a saisi cette tribune pour réaffirmer l’engagement de la Côte d’Ivoire à respecter ‘‘ses obligations prises dans le cadre de l’Accord de Paris sur le Climat – la COP21’’. « Nous continuerons à contribuer aux initiatives visant à la mise en œuvre totale de cet important Accord par tous les pays », a-t-il promis dans son allocution d’ouverture.    

Pour Alassane Ouattara, ce salon offre une réelle opportunité d’affaires pouvant contribuer à une croissance durable de l’agriculture sur le continent africain. « Le SARA est un instrument de coopération sud-sud et nord-sud. C’est tout le sens des efforts déployés pour assurer la participation effective des pays  des cinq continents.  Je suis convaincu que la plateforme qu’il offre, favorisera les échanges d’expériences, la concertation et la mise en relation d’affaires afin de contribuer à  une croissance durable de l’agriculture en Afrique », a-t-il expliqué.

Selon le chef de l’Etat ivoirien, le secteur agricole en Afrique, ‘‘confronté’’ à d’importants défis d’ordre structurel liés notamment à la volatilité des marchés des produits agricoles et aux changements climatiques, défis qui nécessitent, toujours selon lui, des réponses visant à rendre la production agricole plus résiliente aux changements climatiques, et moins vulnérable aux fluctuations des prix mondiaux.

Dès lors, le thème : « transformation structurelle de l’économie agricole face au changement climatique », doit être perçu comme une interpellation de tous les pays africains.

Pour le ministre ivoirien de l’Agriculture, Mamadou Sagafowa, le SARA n’est pas un rendez-vous d’une simple foire, mais un rendez-vous d’échanges d’expérience et d’affaires.   

Pays à l’honneur de cette 4ème édition, l’Afrique du Sud, est fortement représentée par une délégation conduite par son Ministre de l’Agriculture.

Bâti sur une superficie de 3000 M2, le SARA, véritable marché de matériels et des produits agricoles permet aux acteurs du monde agricole de faire des affaires. Cette 4ème édition attend plus de 212697 visiteurs selon les organisateurs.

JEN

06
April

Côte d’Ivoire : Le FMI émet des réserves sur l’adoption de la 3è revue du PND

Publié dans Economie - Business

Aux termes de la mission de la 3è revue du FMI à Abidjan qui s’est déroulée du 22 mars au 5 avril  2018, le Chef de mission pour la Côte d’Ivoire et l’UEMOA-FMI, Dan Ghura, a annoncé, malgré la croissance du PIB estimé à 7,8% en 2017, attirée par l’ensemble du secteur économique, ‘‘l’inflation est restée faible’’. Il est en moyenne de 1%  contre la norme de 3% dans l’espace Uemoa.

Le chef de la délégation du FMI a cependant indiqué que ‘‘les discussions de la troisième revue du programme ont permis aux autorités et à la mission de conclure un référendum sous réserve de son approbation par la Direction du FMI et de son conseil d’administration’’ non sans préciser que l’examen par le Conseil d’administration du dossier ivoirien est attendu pour juin 2018.
La mission confirme que de bonnes performances ont été enregistrées en 2017 par la Côte d’Ivoire dans le cadre de la mise en œuvre du programme appuyé par le FMI.
Selon M. Ghura, ‘‘tous les critères de performance quantitatifs y compris le déficit budgétaire pour fin 2017 ont été atteints. Aussi, souligne-t-il, ‘‘les perspectives pour la croissance en 2018 et à moyen terme restent solides, soutenables et inclusives’’.
« Le déficit du solde budgétaire devrait se situer à 3,75% du PIB avec une convergence vers 3% du PIB l’année prochaine et ceci est conforme avec la norme budgétaire régionale de l’UEMOA », a-t-il indiqué.
La mission, pour préserver la viabilité des finances publiques et la dette a recommandé au gouvernement ivoirien la création de postes budgétaires nécessaires pour financer le PND 2016-2020. Elle a aussi souhaité l’accélération des réformes structurelles pour maintenir une croissance forte, soutenue et inclusive.

A cette séance de travail le Chef de l’Etat ivoirien était assisté du Vice-Président Daniel Kablan Duncan, de son Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, de certains conseillers experts dans le secteur de la finance et des ministres délégués à l’économie.

JEN

28
October

Présidentielle 2015 : Alassane Ouattara réélu avec 83,66% des suffrages exprimés selon les résultats provisoires de la CEI

Publié dans Politique

72 heures après le scrutin présidentiel du 25 octobre, les résultats provisoires sont connus. Youssouf Bakayoko, président de la Commission électorale indépendante (CEI) a déclaré, ce mercredi 28 octobre à 4 heures 40 minutes, le candidat Alassane Ouattara vainqueur de l’élection présidentielle de 2015 avec 2 118 229 voix soit 83,66% des suffrages exprimés selon les résultats provisoires de la CEI. Ces données seront transmises, ce mercredi même, au Conseil constitutionnel en charge de proclamer les résultats définitifs.

Ils étaient au total 3 330 928 ivoiriens à ce rendre aux urnes ce dimanche 25 octobre pour choisir le président ivoirien sur 6 301 189 inscrits sur la liste électorale.

Calendrier évènement

December 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...