Info News :
01
February

Côte d’Ivoire : Séance de travail fructueux entre l’ARDCI et l’UPL-CI ce jeudi

Publié dans Sociétés

Le Directeur exécutif de l’Association des Régions et District de Côte d’Ivoire (ARDCI) qui recevait ce jeudi 1er février 2018 sur instruction du Premier Ministre Ahoussou Jeannot, Président de cette institution, l’Union des Patrons de Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (UPL-CI), a annoncé la disponibilité de l’institution à engager toute collaboration avec la presse en ligne dans l’intérêt des populations. Une réaction en réponse à l’offre faite par NANDO Dapa, Président de l’UPL-CI.

« Nous sommes une organisation professionnelle de la Presse numérique, au nombre d’une trentaine, dont tous les membres sont des promoteurs, c’est-à-dire, des Directeurs de Publication de Presse en ligne. Nous disposons d’une plate-forme www.upl.ci qui regroupe tous les sites membres de notre organisation et nous avons décidé de contribuer au renforcement des actions en faveur du développement. C’est pour cela que nous sommes venus vous voir afin de mettre nos services à votre disposition et ce, dans un cadre de partenariat gagnant-gagnant », a expliqué NANDO Dapa juste après avoir formulé, au nom de son organisation, les vœux de bonne santé, de paix et de prospérité pour le Président de l’ARSCI, à ses collaborateurs et à toute sa famille.

Saluant cette initiative prise par l’UPL-CI de promouvoir les actions de développement des institutions, Jules LELLA-KONAN, a, au nom de Jeannot Ahoussou Kouadio, a indiqué que celle-ci offre une opportunité aux conseils régionaux de faire connaitre aux populations ce qui est fait pour elles afin d’en prendre grand soin. « Le Président de l’ARDCI qui mise sur un développement participatif des populations estime que les réalisations, qui ont été faites pour ces populations-là, ont besoin d’être portées leur connaissance afin qu’elles s’en servent comme il le faut », a expliqué Jules LELLA-KONAN les raisons pour lesquelles, les conseils régionaux ne sauraient ne pas saisir l’offre de l’UPL-CI. « L’accompagnement que vous nous proposez est d’intérêt pour l’ARDCI et je souhaite que Dieu puisse nous donner occasion de pouvoir tisser une bonne collaboration pour le bonheur de nos deux structures », a-t-il indiqué, invitant l’UPL-CI à transmettre à son institution ce projet de partenariat à l’effet d’examen afin de le traduire en acte.  

Le Directeur était assisté, au cours de cette séance de travail, de deux de ses collaborateurs que sont SYLLA Moustapha, le chargé de communication de l’institution et de Mlle Marie Estella Kouassi en charge des relations extérieures.  

La délégation de l’UPL-CI, en plus de NANDO Dapa, était, quant à elle, composée du Secrétaire Général, Jules Eugène N’DA, du Secrétaire Général adjoint en charge des projets, Adama Bakayoko et de Benoit Kadjo, le Trésorier Général

UPL-CI       

11
May

Côte d’Ivoire : CPD et CEI, le Président du Sénat avoue qu’ils ne sont plus conformes à la nouvelle constitution

Publié dans Politique

Le président du Sénat, anciennement Ministre d’Etat auprès du Président de la République en charge du Carde Permanent du Dialogue politique (CPD) avec les partis politiques de l’opposition, a affirmé ce vendredi 11 mai 2018, lors de la passation de charge entre lui et son remplaçant Amadou Soumahoro que ‘‘le format du dialogue politique tel que conçu et conduit depuis 2012 semble dépassé et inopérant.’’ Pour lui, il faut l’actualiser et l’adapter à la situation du moment. Cependant, relève Ahoussou Jeannot, ce format a tout de même permis d’obtenir des résultats remarquables qui sont entre autre la libération des personnes arrêtées et détenues dans le cadre de la crise post-électorale, le dégel des comptes ayant fait l’objet de gel pendant la crise, le retour massif des exilés, la réintégration effective des fonctionnaires proches de l’opposition revenus d’exil, le paiement effectif de la rente viagère des anciens président et chefs d’institutions, anciens ministres et parlementaires militants ou proches de l’opposition qui en remplissaient les conditions, la libération des sites et domiciles illégalement occupés par des éléments en armes etc.  

Aussi, persiste et signe l’ex-ministre du cadre permanent de dialogue entre les acteurs politiques, ‘’il n’existe, à ce jour un seul prisonnier politique’’ dans les prisons ivoiriennes. Et pour cela, il se dit prêt à un débat contradictoire avec les auteurs de l’antithèse de ses affirmations.

 

Mais pour sa première recommandation donc à son successeur, Jeannot Ahoussou Kouadio estime qu’il faut trouver un nouveau  format du CPD qui favorise la consolidation de la démocratie et de la paix. «Il convient donc de mener la réflexion pour trouver un nouveau format du dialogue qui, tout en préservant les acquis du CPD, impulse une nouvelle dynamique avec pour objectif le renforcement de la démocratie et de la réconciliation pour consolider la paix et favoriser les élections apaisées de 2020 », a-t-il recommandé avant de proposer ses pistes d’exploration de cette réflexion. « Il me semble plus que nécessaire aujourd’hui de revisiter la loi de 1993 sur les partis politiques pour la rendre plus dynamique… La loi sur le financement des partis politiques doit également être revisitée et être mis à niveau par rapport à notre contexte actuel », a souligné Ahoussou mettant un accent sur l’urgence de la réforme de la Commission Electorale Indépendante (CEI). « La réflexion doit se poursuivre également en ce qui concerne la réforme sur la Commission Electorale Indépendante au regard de la nouvelle constitution et non forcément sur la base des injonctions reçues çà et là », a-t-il soutenu avant de remettre, sous le regard bien veillant du secrétaire général de la présidence et ministre par intérim en charge …, à son remplaçant le décret portant les attributions de ce ministère.

« Je m’engage à continuer dans votre sillage Monsieur le Président du sénat en amplifiant surtout ce travail. Mon engagement sera d’aller à l’apaisement afin de renforcer la cohésion sociale. J’irai vers nos frères encore en exil parce que j’estime que leur place est ici pour apporter leur contribution au développement de notre pays », a déclaré Amadou Soumahoro, juste après avoir reçu les documents pour sa mission et remercié le chef de l’Etat de lui avoir confié cette mission.

« Je n’ai aucun doute. Vous serez à la hauteur des défis qui vous attendent », a indiqué Patrick ACHI.

Plusieurs députés membres du groupe parlementaire RDR dont était le président Amadou Soumahoro, étaient présents à cette passation de charge.

JEN      

Calendrier évènement

October 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...