Info News :
23
July
La 5ème édition du séminaire national de formation islamique « Al falah 2018 » de la Jeunesse Musulmane en Côte d’ivoire (JEMCI) qui s’est déroulée du 15 au 21 juillet 2018 à San-Pedro a connu un franc succès. Plus de 2000 fidèles venus des régions de la Côte d’ivoire y ont pris part. La lutte contre l’immigration clandestine et les crimes rituels étaient au centre de cette rencontre. Autour du thème central : « l’éducation de la jeunesse ; solution aux fléaux des temps modernes : immigration clandestine, crimes rituels », les participants réfléchis pendant une semaine. Lors de la conférence de clôture du vendredi 20 juillet 2018, le Président de JEMCI, Dr Dosso Abdoul Karim a renouvelé toute sa gratitude aux différentes personnalités dont le soutien a permis la réussite cette activité qui a traité des sujets importants de l’actualité qui déciment la jeunesse. « L’actualité dans nos pays est marquée par la problématique de l’immigration clandestine. La méditerranée est devenue la ‘’méditerramort’’. Le crime rituel s’est invité à la table des vices », a-t-il rappelé. Pour lutter contre ces phénomènes, le Président de JEMCI estime qu’il faut un engagement citoyen. C’est-à-dire que chaque membre de la société doit…
22
July
Constitué en mai dernier, le bureau exécutif de l’Union des Journalistes et des professionnels des médias de San-Pedro (UJSP), multiplie ses visites auprès des autorités locales. Ce samedi 21 juillet 2018, le nouveau bureau, composé de treize membres, conduit par son Président, Benson Koffi, a présenté ses civilités à Attié Yéya, opérateur économique à San-Pedro. A cette occasion, Attié Yéya a salué l’initiative de cette Association qui vise à développer une chaîne de confraternité, de solidarité, de diffusion et d'échange d'informations, mais surtout vise à améliorer les conditions de travail et de vie de ses membres. « La seule chose que je vous demande, c’est l’unité entre vous journalistes. Si un membre de votre association a un problème, vous devez être solidaire en considérant que, c’est vous tous qui avez problème », a-t-il conseiller avant de mettre en exergue l'importance de la responsabilité du journaliste dans la société. Selon lui, la fragilité de la situation sociopolitique commande un devoir de citoyenneté participative au processus de réconciliation qui, au demeurant, s'impose à tous. Il a donc exhorté les correspondants de presse de San-Pedro à faire preuve de professionnalisme dans le traitement de l'information. « Vous jouez un grand rôle, la presse…
19
July
Une délégation d’experts du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP), était ce mercredi 18 juillet 2018 à San-Pedro dans le cadre d’une mission d’évaluation de la Côte d’Ivoire. Il s’agit, pour cette délégation composée des experts en gouvernance politique, démocratique et économique, de recueillir directement auprès de la population des doléances afin de les comparer au contenu du document d’auto-évaluation réalisé par la commission nationale ivoirienne du MAEP. « Nous sommes venus ici pour vérifier ce qui a été mis dans le rapport d’auto-évaluation avec beaucoup d’empathie, parce que nous sommes africains et nous voulons accompagner ce processus de transformation de la gouvernance dans votre pays », a indiqué le Professeur Karime Ben Kala de l’université de Tunis. Selon lui, ‘’cet accompagnement se fait au niveau de la capitale, au niveau de l’institution centrale de l’Etat mais il se fait surtout au niveau local’’. D’où la présence de la délégation du MAEP à San-Pedro afin d’écouter les populations locales, voir comment se transforme la gouvernance locale au niveau de la Côte d’Ivoire. « Pour nous, la gouvernance ce n’est pas le fait de l’Etat ou de l’Exécutif uniquement. C’est aussi le fait de la société civile, du secteur privé…
17
July
Les populations des villages de petit Gbepleu et des kassiapleu ont brillamment manifesté ce lundi 16 juillet devant l'Université de Man. Ils disent réclamer plus de 2 milliards de purge coutumier pour les 332 ha cédés pour la construction de l'Université de Man. En effet, c'est depuis 2013 que l'État a obtenu de ces populations, cette parcelle sur laquelle devait être bâti l'Université de Man. En contrepartie, l'État devait reverser 200 FCFA par m2 aux ayant droit sur ces parcelles. Après négociation, l'on est passé à 400 FCFA le m2. De 2013 a maintenant, seulement 800 millions FCFA leur ont été versés. C'est donc pour réclamer ce que leur reste devoir par l'État que les populations ont, ce lundi 16 juillet 2018, organisé un sit in devant l'Université de Man. « (...) Nous faisons mains et pieds depuis longtemps pour rentrer en possession de ce que l'on nous doit, mais en vain. Et d'ailleurs nous avons appris que dans les autres localités, le m2 est payé à 1000 FCFA. Non seulement, nous n'avons même pas 500 FCFA /m2 mais aussi on refuse de nous payer. Désormais c’est 2 milliards 520 millions de reliquat que nous réclamons ou rien. Tant que…
14
July
Le conseil exécutif de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci) que préside Traoré Moussa, est en séminaire de réflexion, ce samedi, à Yamoussoukro, ‘’pour le bien-être’’ des journalistes. Deux grands points sont à l’ordre du jour des débats ouverts, après les allocutions des présidents de la Maison de la presse d’Abidjan (MPA), Bamba Karamoko et de l’Unjci. Les activités déjà exécutées et les activités restantes sont, les deux points que débattent les 24 membres du conseil exécutif. Bien avant, à l’ouverture, Bamba Karamoko a, au nom de la MPA et du conseil de gestion de cette institution, indiqué que le fonctionnement d’une organisation exige que tous les membres s’approprient le concept. « Je souhaite que l’Unjci et la Maison de la presse se portent encore mieux.» En effet, l’actuel séminaire était prévu pour être tenu en janvier 2018, mais la disparition des suites d’un accident de Rovia Kanga, 1er vice-président de l’Unjci a amené l’organisation, à reporter la rencontre-débats. « Nous sommes réunis ici, pour mieux orienter nos activités afin d’atteindre nos objectifs pour le mieux-être des journalistes », a indiqué le président de l’Unjci, avant l’ouverture des travaux. C’est le troisième séminaire du second et dernier mandat…
13
July
Conformément aux dispositions prises par le gouvernement d’assurer au mieux la sécurité des populations en ces temps de fortes pluies, ayant occasionné de nombreuses pertes en vie humaine et d’énormes dégâts matériels, le District Autonome d’Abidjan, dans un souci de prévention et d’anticipation, a procédé le lundi 02 juillet 2018 à une opération de déguerpissement dans le périmètre de l’abattoir de Port-Bouët, une zone à risque relevant du domaine public. Sur ce site, propriété exclusive du District Autonome d’Abidjan, étaient construits des habitations sous des pylônes à haute tension, sur des ouvrages d’assainissement et de drainage tels que les canalisations des eaux usées provenant de la salle d’abattage et les conduits des eaux pluviales exposant de fait, les occupants à de réels dangers notamment d’épidémies, d’inondations et d’incendies. De plus, des menaces d’intoxication alimentaire planaient sur cette population abidjanaise, eu égard à la remontée des eaux usées, issues de la salle d’abattage de l’abattoir. Cette opération qui a pour unique objectif de protéger les vies humaines et d’assainir le cadre de vie des riverains s’est déroulée selon les règles et procédures en la matière. Préalablement, le District a initié une vaste campagne de sensibilisation auprès des populations concernées. Après cette…
13
July
Dans le cadre de son opération'' Épervier 3'', la direction des stupéfiants et des drogues des Montages vient de se taper un beau coup de filet. Elle a, ce mercredi 11 juillet 2018, mis la main sur 225kg de produits pharmaceutiques non enregistrés (PPNE) et 1kg 30g de cannabis destinés à la vente. En effet, c'est dans sa volonté de traquer les trafiquants et autres dealers que la DPSD vient de lancer l'‘‘opération épervier 3’’. Ainsi suite à une information anonyme, elle lance l'assaut mercredi 11 juillet sur les localités de Podiagouiné et de kouitongouine, considérées comme étant des poudrières des drogues dans les montages. Les hommes du capitaine Diomandé Bouaké vont, suite à une descente musclée, mettre la main sur 225kg de PPNE sur le marché de Podiagouiné avant d'interpeller Mah Michael qui avait en sa possession 30grammes de cannabis, destiné également à la vente. Poursuivant sa chasse, la DPSD va dans la localité de koitongouiné mettre le grappin sur Gondo Abel. Celui-ci avait également en sa possession, 1kg de cannabis destiné à la vente. T ous les deux ont été déféré ce jeudi 12 juillet 2018 devant le procureur de la république pour répondre de leurs actes... D.B.M
Page 4 of 20

Calendrier évènement

October 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...