Info News :
Maison détruite Maison détruite photo d'achivre
12
September

Côte d’Ivoire : Pour courtiser des jeunes filles Baoulé, des jeunes Koyaka blessent, brûlent maisons et détruisent autres biens de toute cette communauté vivant à petit Mankono Spécial

Publié dans Sociétés

La soirée du samedi nuit à lundi 11 septembre 2017 restera un cauchemar pour les populations allogènes Baoulé du village de petit Mankono, dans la localité de Kani, (région du worodougou). Ces derniers ont subi le courroux de leurs hôtes cette nuit là lors d’une soirée dansante organisé par les jeunes Baoulé pour célébrer le vainqueur du tournoi de football initié pour occuper leurs vacances.

Le bilan fait état de plusieurs blessés graves, des maisons brulés et plusieurs autres biens détruits du côté des allogènes qui ont dû fuir et trouver refuge dans le village voisin de Bénoitkro.

Comment en est-on arrivé à là ?

Tout serait parti, selon notre source, d’une affaire de femmes. En effet, des jeunes Koyaka qui ont pour petites amies des jeunes filles Baoulé n’apprécient pas la compagnie de ces dernières avec leurs frères baoulé. Samedi 11 septembre, alors que la jeunesse de cette communauté célébrait la nuit du vainqueur du tournoi de football, leurs sœurs baoulé n’ont pas voulu bouder ce plaisir. Elles sont donc venues à la fête. Une démarche considérée par la jeunesse Koyaka comme un sacrilège intolérable contre lequel, il fallait agir pour y mettre un terme.

Toujours selon notre source, le premier round cette nuit là ayant tourné à l’avantage des jeunes allogènes, a suscité la colère des hôtes qui y ont trouvé une humiliation de leur communauté sur leur propre terre. Et en réponse, une expédition punitive surprise est organisée à l’aube du petit matin du dimanche 10 septembre. Le quartier où vit la communauté Baoulé est alors encerclé. Armes blanches, gourdins et feu ont servi aux meneurs de cette violence de conduire leur opération.

Un calme précaire règne dans la localité après l’intervention de la brigade de gendarmerie de Kani mais la communauté baoulé quant à elle est toujours à Bénoitkro.

Présente dans cette localité depuis une dizaine d’années pour la culture du cacao favorable dans la région, la communauté Baoulé n’a jamais eu d’histoire avec leurs hôtes. C’est pourquoi, l’on s’interroge sur le mobile de ces violences qu’aucun signe n’a annoncé. Comment peut-on donc les qualifier ? De l’amour ou de la haine ? Seuls les meneurs de ces violences peuvent expliquer ce qui motivé leurs actes.

JEN               

Lu 406 fois
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Calendrier évènement

September 2017
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
Date : Wednesday, 27 September 2017
28
29
30

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...