Info News :
Wednesday, 17 October 2018 21:20

Côte d’Ivoire/Après les municipales et régionales : Le PDCI annonce un recours en justice et menace de poursuivre la CEI pour ‘‘manipulation de chiffres’’ Spécial

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Me Suy BI, avocat du PDCI-RDA Me Suy BI, avocat du PDCI-RDA Ph: @rtici.net

Le PDCI a annoncé ce mercredi 17 Octobre 2018 au cours d’une conférence de presse animée par son conseil représenté par Me Suy BI et Me Blessi Chrisostome ‘‘un recours à l’annulation des résultats prononcés par la Commission Electorale Indépendante (CEI)’’ dans les localités de Koumassi, de Grand-Bassam, du Gontougo et l’Indénié-Djuablin mais à proclamer ceux issus des urnes qui ont donné pour vainqueur les candidats PDCI-RDA de ces mêmes localités. Et pour la commune de Port-Bouet, le conseil démontant les arguments de Procès-Verbaux détruit avancés par la CEI, ne voulant pas de l’annulation du scrutin dans cette circonscription, exige plutôt la proclamation des résultats du vote qu’il estime crédible.

« Il y a eu manipulation de chiffre, une falsification des Procès-Verbaux », a déclaré Me Suy BI soulignant que les résultats donnés par la CEI de Koumassi, de Grand-Bassam, du Gontougo et l’Indénié-Djuablin sont ceux issus des PV parallèles. « Nous allons saisir la Chambre Administrative de la Cours Suprême pour demander l’annulation de ces résultats proclamés par la CEI », a-t-il indiqué.

A Port-Bouët, le conseil du PDCI-RDA a battu en brèche l’argument de la CEI fondé sur la destruction des PV pour annuler les résultats et annoncer la reprise du scrutin. « Les Procès-Verbaux existent bel et bien. La président de la CEI locale, bien que le siège de cette commission soit attaqué, nous a confirmé qu’aucun PV n’a été détruit », a expliqué le conseil qui souligne que sous escorte policière ces PV ont été convoyés mardi 16 octobre jusqu’à la commission centrale qui a refusé sa réception en campant sur sa position de faire reprendre le vote dans cette commune.   

Pour le conseil qui conteste ces résultats qu’il estime en total contradiction avec la vérité des urnes, il y a eu simplement inversement de chiffres en faveur des candidats RHDP dans ces localités, une situation qu’il n’entend pas laisser prospérer. « Nous ne reculerons devant aucun moyen de droit pour faire triompher le droit », a promis Me Blessi Chrisostome indiquant la ferme détermination du conseil à aller au-delà même de cette action. « Les manipulateurs de faits seront poursuivis parce qu’ils font honte à la Nationale », a menacé Me Blessi qualifiant d’inacceptable ce comportement de ‘‘tricherie’’ que l’on dénonce à l’école, dans les concours venant de hauts fonctionnaires qui incarnent la République.

Le conseil qui dispose de cinq (5) jours francs à compter de la date de proclamation des résultats pour introduire son recours rassure les militants qu’il sera dans le délai. La Chambre Administrative de la Cours Suprême, quant à elle, dispose d’un délai d’un mois pour rendre sa décision qui n’est pas susceptible de recours. Elle s’impose à tous.

Le scrutin couplé des municipales et régionales du 13 octobre 2018 en Côte d’Ivoire ont connu en quelques en droits de violence qui ont fait cinq (5) morts, plusieurs blessé et biens aussi bien publics que privés détruits selon le Gouvernement qui a indiqué en son conseil des ministre tenu ce mercredi 17 octobre 2018 que ‘‘ces quelques manquements’’ ne sauraient entacher la crédibilité du scrutin.    

JEN

Lu 383 fois

Calendrier évènement

November 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...