Info News :
Tuesday, 14 August 2018 17:14

Côte d’Ivoire : le nouveau ministre de l’environnement échange avec ses collaborateurs sur les programmes et projets en cours avant son arrivée Spécial

Évaluer cet élément
(1 Vote)
le ministre de l'environnement SEKA SEKA après sa réunion avec ses collaborateurs le ministre de l'environnement SEKA SEKA après sa réunion avec ses collaborateurs Ph, Dr

COMMUNIQUE :

« Les projets et les programmes sont la colonne vertébrale du Ministère de l’Environnement » - Ministre ivoirien en charge de l’Environnement.

Le Ministre ivoirien de l’Environnement et du Développement Durable a participé ce Jeudi 09 Août 2018 à une réunion de prise de contacts avec la Coordination des programmes et projets (CPP). Cette réunion avait pour objectif de faire un état des lieux des activités en cours et de dresser des perspectives.

En termes de moyens financiers, la Coordination des programmes et projets du Ministère de l’environnement a décaissé en 2016, plus de 50 millions de F CFA et en 2018, 194 millions de F CFA  dont 70 millions pour la préparation de la COP 24 prévue dans le mois de Décembre en Pologne estime son Coordonnateur.

Pr Ochou ABBE cite quelques dossiers urgents de l’heure comme la ratification de la Convention de Minamata sur le mercure et la nomination du Secrétaire Exécutif de la Plateforme nationale pour la réduction des risques de catastrophe.

Pour sa part, le Ministre en charge de l’Environnement a adressé ses félicitations à la Coordination des projets pour tout le travail abattu avant d’indiquer que cette rencontre vise à rendre plus performantes les différentes structures du Ministère pour son bon fonctionnement.

« Face aux difficultés il faut redoubler d’efforts pour rendre nos résultats palpables » conseille Pr Joseph SEKA SEKA qui en appelle à plus de synergie, de collaboration et de partenariat entre les directions centrales et les projets et programmes.

« Travaillons dans la fraternité, en toute amitié, en toute honnêteté les uns avec les autre, évitons les délations car nous sommes tous au service de la Côte d’Ivoire » poursuit le Ministre de l’Environnement pour qui ce département est l’un des plus complexes de par son caractère transversal et par la multiplicité de ses partenaires extérieurs.

Pour conclure, Pr Joseph SEKA SEKA a souligné que « les projets et les programmes sont la colonne vertébrale du Ministère en charge de l’Environnement  »

La Coordination des programmes et projets comprend 5 programmes : le Programme National de Gestion des Déchets (PNGB), le Programme National de gestion des produits chimiques (PNGPC), le Programme National de Gestion des Ressources naturelles (PNGRN), le Programme National de Gestion de l’Environnement Côtier(PNGEC) et le Programme National sur les changements climatiques (PNCC).

Parmi les projets, 4 relèvent d’un financement de la Banque mondiale : le Projet de Réduction des émissions de gaz à effet de serre issus de la déforestation et de la dégradation des forêts (REDD+), le Projet d’Investissement forestier (PIF), le Projet de Gestion de Pesticides Obsolètes en Côte d’Ivoire (PROGEP-CI) et le Projet d’Investissement pour la résilience des zones côtières ouest-africaines (WACA).

Face au contexte national d’accélération de la déforestation et de la dégradation des forêts, la Côte d’Ivoire a adhéré en 2011, au mécanisme de Réduction des Émissions de gaz à effet de serre issues de la Déforestation et de la Dégradation des forêts (REDD+), dans l’optique de contribuer à la lutte mondiale contre le changement climatique par la restauration de sa couverture forestière d’au moins 20% d’ici 2030. Parallèlement, en Mai 2015, la Côte d'Ivoire a été sélectionnée comme pays pilote de la 2e phase du Fonds d’Investissement Forestier (PIF) pour mettre en œuvre des projets transformationnels sous le pilotage conjoint de la Banque mondiale et de la Banque Africaine de Développement dans les zones du Sud-Ouest (Cavally, Guemon, Nawa et San Pedro), et du Centre (Gbêkê, Bélier, Moronou, N’Zi et Iffou).

Pour sa part, le Coordonnateur du Projet de Gestion des Pesticides Obsolètes et Déchets en Côte d'Ivoire (PROGEP-CI) annonce que ses équipes sont sur le terrain pour faire le point de la première phase de l'inventaire des pesticides démarré en décembre dernier. Cette mission de supervision aboutira à la reprise de l'inventaire prévu pour s'achever d’ici la fin de l’année 2018.Par la suite le projet procédera à la collecte des pesticides périmés, frauduleux et interdits ainsi que des déchets associés en vue de leur élimination. Pr Georges KOUADIO explique que cet inventaire permettra à la Côte d’Ivoire de disposer d’informations fiables en termes de quantité et de qualité des pesticides utilisés dans le pays. A la suite de cet inventaire, les pesticides obsolètes et les déchets associés seront collectés, transportés et stockés sur des sites sécurisés.« Si les pesticides obsolètes ne sont pas éliminés, ils peuvent à long terme poser des problèmes environnementaux et sanitaires encore plus graves même à partir de leur lieu de stockage car il peut y avoir des fuites ou des risques accidentels » alerte le Coordonnateur du projet.

Le PROGEP CI, vise à aider la Côte d’Ivoire pour une gestion écologiquement rationnelle des pesticides obsolètes et des déchets associés.

Le démarrage du Programme de gestion du littoral ouest-africain (WACA) est quant à lui annoncé pour le mois de Septembre 2018 assure son Coordonnateur. Il s’agit d’un projet d’investissement pour la résilience des zones côtières ouest-africaines et il regroupe 6 pays de l’Afrique de l’Ouest : la Mauritanie, le Sénégal, le Togo, le Bénin, Sao Tome - Principe et la Côte d’Ivoire où le projet pilote s’effectuera à Grand-Lahou souligne Pr OCHOU ABBE. Il sera question de mettre en œuvre un certain nombre d’actions pour ralentir les effets néfastes du déplacement de l’embouchure du Bandama dans cette zone, mettant en péril les activités des communautés. Ce projet proposera des mesures d’adaptation à la problématique de l’érosion côtière et du changement climatique à travers la création d’activités génératrices de revenus. Il engagera aussi des investissements pour le ralentissement voire l’arrêt du déplacement de l’embouchure. Concernant la Côte d’Ivoire, le projet WACA sera également déployé à Grand-Bassam, Assinie et San-Pedro.

Une Unité intégrée d’Administration des projets (UIAP) a été mise en place en 2018 par la Banque mondiale et la partie ivoirienne pour la coordination administrative de ces 4 projets.

La Coordination des programmes et projets (CPP) comprend environ 18 projets et 8 initiatives mis en œuvre sous la tutelle du Ministère en charge de l’Environnement. Sa création répond de façon opérationnelle à la volonté gouvernementale de faire face aux nombreux défis environnementaux au rang desquels figurent : la gestion irrationnelle des déchets, l’utilisation nuisible des produits chimiques, les menaces des ressources naturelles, l’érosion côtière de plus en plus accentuée, les changements climatiques et ses nombreuses conséquences néfastes indique Pr Ochou ABBE, le Coordonnateur des programmes et projets du Ministère ivoirien de l’environnement.

La Côte d’Ivoire a ratifié 18 conventions internationales en matière d’environnement.

Titre de la rédaction

Lu 151 fois

Calendrier évènement

November 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...