Info News :
Wednesday, 18 April 2018 18:10

Côte d’Ivoire : Annonçant la reprise de la fête de la liberté, Affi affirme que son parti ne siégera pas dans un sénat qu’il qualifie d’illégal et illégitime Spécial

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Pascal Affi N'Guessan, président du FPI Pascal Affi N'Guessan, président du FPI Ph, Dr

Le chef de fil de l’opposition ivoirienne, Pascal AFFI N’Guessan, a affirmé ce mercredi 18 avril 2018, lors d’une conférence de presse qu’il a animé au siège de son parti sis à de Cocody, II Plateau-Vallon, que le FPI dont il tient les reines, n’est pas intéressé par un quelconque poste de sénateur dans la mise en place de cette nouvelle institution.

« Le Chef de l’Etat piétine sa propre constitution taillée à sa mesure, sur laquelle il a pourtant prêté serment, en installant des sénateurs dans un sénat dépourvu de tout fondement juridique, en l’absence de la loi organique devant définir son régime juridique. Le FPI ne peut donc participer à un tel sénat qu’il ne reconnait pas», a déclaré Pascal Affi N’Guessan ajoutant qu’il est plus que convaincu ‘‘qu’aucun cadre de son parti, de façon solitaire, ait fait la demande de siéger dans ce sénat illégal et illégitime’’. 

 Aussi, a-t-il réaffirmé son engagement et la détermination de son parti ‘‘dans la lutte pour une Commission Electorale véritablement indépendante, conforme aux normes internationales, en vue de l’organisation prochaine d’élections municipales, régionales transparentes et crédibles’’.

« La lutte que nous allons continuer de mener sera multiforme, pacifique et démocratique», a-t-il indiqué soulignant que ‘‘l’opposition n’a pas d’autres choix, sinon la soumission à la dictature d’un homme qui n’hésite pas à violer la Constitution et les lois de la République taillées à sa mesure, sur laquelle il a pourtant prêté serment’’. « Le 10 avril 2018, le Chef de l’Etat n’a pas craint d’apposer sa signature, en qualité de Président de la République de Côte d’Ivoire, sur le communiqué sanctionnant une rencontre à caractère partisan pour imposer un schéma de fusion du PDCI et du RDR, alors qu’officiellement, il n’est pas le président du RDR. Tellement le chef de l’Etat commet d’impairs, nous aurions pu demander sa démission, mais nous estimons que cela, ne vaut pas la peine », a ironisé Affi N’Guessan prévenant toutefois que le seuil de tolérance dont lui seul détient la mesure ne doit pas être franchi.   

Avant de faire cette sortie sur actualité, le président du Front Populaire Ivoirien avait annoncé le renouement avec la fête de la liberté initiée par son parti pour magnifier la lutte du peuple ivoirien pour l’instauration du pluralisme politique en 1990 et réaffirmer l’engagement du FPI à défendre et à promouvoir les libertés démocratiques en Côte d’Ivoire. Cette fête se déroulera le 12 mai 2018 à Yopougon avec pour thème : « A la reconquête des libertés » Pour Affi les militants et sympathisants ‘’Yopougon 2018’’ doit être la fête de la mobilisation pour la reconquête des libertés et pour l’alternance en 2020. Plus de 20.000 personnes sont attendues. 

JEN

Lu 783 fois

Calendrier évènement

October 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...