Info News :

Tuesday, 20 February 2018 21:53

Côte d’Ivoire : une organisation de jeunesse engage le défi de la réconciliation avec Houphouët-Boigny Spécial

Évaluer cet élément
(2 Votes)
Des membres de la TJCI juste après le lancement de leurs activités Des membres de la TJCI juste après le lancement de leurs activités Ph, Dr

La Tribune de la Jeunesse de Côte d’Ivoire (TJCI) a annoncé ce dimanche 18 février 2018 son adhésion et son engagement total pour ramener la paix en Côte d’Ivoire. C’était au cours du lancement de ses activités pour l’année 2018.

En s’appropriant cette citation du Président Félix Houphouët-Boigny, Père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, « la Paix n’est pas un vain mot, c’est un comportement», la TJCI, souligne son Jean-Baptiste Koffi, permettra au peuple ivoirien de marcher résolument vers la paix en adoptant un comportement qui favorise la réconciliation, le pardon, la non-violence et la cohésion sociale. Dès lors, estime-t-il, la violence doit être le premier ennemi de son organisation et partant de toute la jeunesse ivoirienne. 

Pour Jean-Baptiste Koffi le moment est donc venu pour la jeunesse de dire non à toute action entrainant la violence et éviter à la jeunesse d’en payer le lourd tribut. « Pour leurs intérêts, les acteurs politiques ivoiriens, n’hésitent pas un seul instant à sacrifier l’avenir de la jeunesse. Nous avons conscience de cela et nous voulons leur tourner le dos », a-t-il dénoncé, reconnaissant toutefois que la tâche ne sera pas du tout facile.

« La paix est une quête perpétuelle à rechercher chaque jour. Le Président Houphouët-Boigny en a fait son combat toute sa ville », a-t-il rappelé avant d’inviter la jeunesse à faire sien ce message du Président Houphouët ‘‘j’ai la haine de la haine et je désapprouve toute violence entre les hommes. Soyons unis dans la paix et non la violence humaine’’.    

Pour ses actions sur le terrain, précise Hector Zadi, Secrétaire Général de l’organisation, les représentations nationales, notamment celles de Daloa, d’Issia, de Korhogo, de Bouaflé, de Dimbokro, de Yamoussokro et de Gagnoa seront investies afin de les mettre rapidement en mission pour une sensibilisation de leurs camarades sur la nécessité d’aller à une réconciliation ouvrant l’accès à l’emploi de la jeunesse. « Pour nous, celui qui ne sait pas pardonner, n’est pas humain. Il n’est pas loin de l’animal », a-t-il fait remarquer.

Pour la vie de la nation, avance Hector Zadi, ‘‘la TJCI se réserve le droit de donner son opinion et si nécessaire apporter son soutien à tout projet prenant en compte les préoccupations de la jeunesse.  

Aussi, a-t-il indiqué, la TJCI entend prendre une part active aux côtés de la Commission Electorale Indépendante (CEI) pour éviter d’éventuelles contestations des résultats.

Créée le 24 septembre 2016, la TJCI a participé à plusieurs activités notamment la journée africaine de la paix, au sommet UA-UE tenu à Abidjan. Les capacités d’une vingtaine de sa gente féminine ont été renforcées en outils informatique par l’Unesco. 

JEN       

Lu 209 fois

Calendrier évènement

June 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...