Info News :
Sunday, 10 December 2017 19:15

Côte d’Ivoire : Un fondateur d’établissement dénonce les mauvaises manœuvres du CIO de Soubré et interpelle Kandia Spécial

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Le fondateur de l'école "La Bonne Etoile" Akémou Daniel Le fondateur de l'école "La Bonne Etoile" Akémou Daniel Ph, Dr

Le fondateur des établissements ‘’semi-privés la Bonne Etoile’’, Akémou Briga Daniel, était face à la presse le mardi 5 décembre 2017 pour dénoncer l’injustice dont est victime son établissement à Méagui dans la région de la Nawa.

En effet, pour M. Akémou juge les réaffectations d’irrégulier et à l’origine du blocage du processus entre des établissements à Méagui.

Cette année, l’établissent ‘‘la Bonne Etoile’’ de Méagui a reçu 499 affectés en 6ème mais à la grande surprise des dirigeants tous ces élèves ont été réaffectés dans d’autres établissements’’ sans que les parents aient manifestés la volonté. Selon lui, une mafia organisée sévirait dans le Centre d’Information et d’Orientation (CIO) de la direction régionale de l’éducation régionale  de la Nawa.

Le 03 septembre 2017, fait remarquer M. Akémou, un des membres de l’administration de son établissement scolaire, également parent d’élève, a reçu un appel d’un agent du CIO de Soubré. Ce dernier lui aurait dit son intention de réaffecter son enfant dans une autre école que ‘‘la Bonne Etoile’’ mais dans la même localité.

Les raisons avancées par cet agent dont il a souhaité taire pour l’instant le nom, sont que ‘‘la Bonne Etoile’’ ne reçoit pas d’affectés de l’Etat.

Le directeur des études et son employé se sont alors rendus à la direction du CIO le 05 septembre 2017. Reçus par le premier responsable de cette structure, celui-ci les informe de vive voix qu’il a reçu instructions l’invitant à réaffecter tous les élèves initialement  admis à ‘‘la Bonne Etoile’’ dans d’autres établissements de Méagui.

Toujours selon lui, ce n'est pas la première fois qu’il subit une telle injustice. Son établissement, créé en 2007, sous le numéro 559 MEN/CAB/SAPEP du 17 juillet 2007 avec le numéro de décision d’ouverture 0821/MENCAB/SAPEP du 17 juillet 2007, avait reçu pour la rentrée scolaire 2015-2016, cent élèves affectés de l’Etat en classe de sixième mais seulement 69 sont restés.

Pour l’année qui a suivi, sur cent affectés, ce sont 45 élèves qui se sont inscrits dans son établissement. Cette année, ce sont 499 élèves affectés par l’état qui lui sont ainsi arrachés. D’où sa colère !

Puisque, M. Akémou Briga Daniel,  estime que ces décisions du CIO régional ne sont justifiées car n’étant notifiée par aucune note officielle. ‘’On m’aurait à la moindre considération convoqué si l’on me reprochait quelque chose. L’on a agi comme si nous ne sommes pas dans un pays de droit’’, a-t-il dénoncé.

A Méagui, ce sont environ onze établissements privés dont nombreux appartiennent aux professeurs du seul lycée de la ville. D’où, la concurrence déloyale entre fondateurs d’établissement devient  de plus en plus rude.

La direction de ‘‘la Bonne Etoile’’ interpelle donc la ministre de l’éducation nationale afin qu’elle répare cette injustice dont est fait l’objet chaque rentrée des classes.

A ce jour environ 200 élèves inscrits, au collège ‘’La Bonne Etoile’’ figurent encore sur la plate-forme des autres établissements a-t-on appris.

Zétia

Lu 239 fois

Calendrier évènement

May 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...