07
November

Côte d’Ivoire : Des réfugiés libériens refusent un programme du HCR et menacent de marcher de San-Pédro à Tabou

Publié dans Politique

800 réfugiés libériens vivant à San-Pedro dans le sud-ouest ivoirien ont refusés dimanche 05 novembre 2017 de se fondre dans la population ivoirienne pour mettre fin définitivement à leur statut de réfugié. Evoquant des raisons de sécurités, ils invitent le Haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés (HCR) à assurer la protection de leur droit.

« Les réfugiés libériens exemptés vivant en Côte d’Ivoire refusent l’intégration », a déclaré Daniel Johnny Massaquoi, président de cette communauté vivant à San-Pédro. Aussi, s’est-il inquiété de leur ''sécurités'' dans cette localité. « On nous traite de mercenaires depuis la crise postélectorale de 2010 », a-t-il dénoncé

Pour M. Johnny, la proposition d’‘‘intégration’’ du HCR n’ayant pas eu l’adhésion des réfugiés, il ne devrait pas envisager la fermeture son bureau local de Tabou, projetée pour le 31 décembre 2017, sans qu’une ‘‘solution définitive’’ ait été trouvée.

En 2012, ''850 réfugiés libériens ont acceptés l’intégration locale dont 400 ont reçu la somme de 200.000 FCFA pour leur une insertion socio-économique'', un projet qui, selon leur président Johnny, n’avait ''pas donné de résultat satisfaisant''. Et toujours, selon lui, après cet échec, on a demandé aux bénéficiaires de ‘‘rentrer'' chez eux. Pour éviter pareil scénario, ils refusent de s’inscrire dans ce même programme.

Les réfugiés libériens de San-Pedro ont par ailleurs annoncé ''une marche pacifique de San-Pedro à Tabou dans les jours à  venir'' si une solution n’est trouvée à leur problème.

Zétia

05
December

Maltraitance de jeunes africains en Lybie, un député ivoirien accuse la France

Publié dans Politique

Le député de San-Pedro commune, Miézan Anoblé Félix a déploré la déshumanisation des noirs en Libye, le jeudi 29 novembre 2017, à l’occasion  de la célébration du Mahoulid qui s’est déroulée à la place ‘‘Terre Rouge’’ de la commune.

« Nous avons constaté que dans une partie de l’Afrique, où principalement des jeunes qui n’ont rien demandé que de chercher le bonheur pour leur mieux être, se retrouvent dans une  situation qu’on pensait avoir oubliée  depuis plus de 50 ans. On nous dit, et cela est confirmé, que les jeunes sont vendus aujourd’hui, mais pire, des femmes sont violées et les hommes traités en femmes en Libye », s’est indigné Félix Anoblé qui a fait cette sortie suite aux  propos tenus par le Président Français, Emmanuel Macron lors de sa récente visite au Burkina-Faso. 

En effet, le Président français,  lors de sa récente visite au  Burkina-Faso,  se prononçant sur le sujet a décliné toute responsable de son pays dans cette tragédie. Emmanuel Macron invitait alors les chefs d’état africains à prendre leur  part de responsabilité.

Mais pour l’honorable Anoblé Félix cela ne fait l’ombre d’aucun doute. La France est entièrement responsable de ce qui se passe en terre libienne. « C'est la France qui est responsable de ce qui se passe en Libye. Parce que le premier responsable de ce qui se passe là-bas, c’est celui qui a tué  Mouammar Kadhafi. Donc c’est la France qui est responsable de cela », affirme-t-il. Selon le député de la cité balnéaire, au temps de l'ex président Libyen, ce pays était un des pays les plus paisibles d’Afrique où ceux qui ne travaillaient pas,  avaient même un salaire.

S’adressant à la jeunesse ivoirienne, Félix Anoublé estimant que la Côte d’Ivoire regorgeant de nombreuses potentialités économiques, il les a invité se détourner du chemin libien qui est, selon lui, une issue dangereuse.  « Je lance un appel aux jeunes pour leur dire que notre pays a eu la chance d’avoir de la bonne terre et une bonne pluviométrie pour nous nourrir. Alors, j’invite mes jeunes frères à faire l’effort de s’investir ici, chez nous afin d’avoir une vie meilleure », a-t-il exhorté.

Aux Imams, il leur a demandé de continuer à prodiguer des conseils aux jeunes.  «Je sais chaque jour que Dieu fait, vous prodiguez des conseils à tous. Que Dieu fasse qu’en ce jour où nous nous rappelons de la naissance d’un grand homme, cela soit un jour de bonheur pour nous tous mais surtout qu’il soit un début de bénédiction  pour toute la jeunesse de la Côte d’ivoire et en particulier celle de San-Pedro»,  a indiqué le député Anoblé Félix, avant de faire don de plusieurs nattes et bouloirs à l’association Ançar-Dine.

Un geste hautement salué par l’Imam Koné Mamadou, disciple du guide Spirituel Chérif Ousmane Madani Haidara.

Zétia

09
December

Côte d’Ivoire : Un député envoie Fologo parler d’Houphouët aux populations de San-Pédro

Publié dans Politique

La délégation départementale du PDCI-RDA à San-Pedro a organisé le jeudi 7 décembre 2017 une cérémonie d’hommage à Félix Houphouet Boigny, président fondateur de ce parti. Cette journée marquant le 24ème anniversaire du décès du père fondateur de la Côte d’ivoire moderne a été marquée par une conférence publique animée par l’ex-secrétaire général du PDCI, Laurent Dona Fologo et d’une messe d’action de grâce à la cathédrale St Pierre de la cité portuaire.

« Félix Houphouet Boigny, de la création du PDCI à la Côte d’Ivoire moderne », thème qui aura permis au conférencier de rappeler les qualités du Président Félix Houphouët-Boigny qui, selon lui a tant aimé son pays, a toujours cultivé la paix et l’amour entre ses fils. « Je veux que vous reteniez, les traits caractéristiques de cet homme. Qui n’était pas ordinaire. Il était d’une grande simplicité et nous qui le fréquentions, qui le suivions, avons appris et bénéficié de ses qualités de grand rassembleur et d’homme de paix. Aujourd’hui, nous, les anciens, avons le devoir de transmettre à la jeunesse des valeurs que le Président Houphouët Boigny nous a léguées », a indiqué Laurent Dona Fologo. Selon lui, la principale de ces valeurs est la paix.

Saluant, l’initiative du député de la commune de San Pedro, Laurent Dona Fologo, a invité les jeunes à s’inspirer de la vie de Félix Houphouët-Boigny. « Nous comptons sur les jeunes pour prendre la relève demain. Il est important de dire aux jeunes ce que nous avons appris d’Houphouët-Boigny, ce sur quoi il a existé et comment il a fait pour réussir son œuvre en Côte d’Ivoire », a-t-il insisté. 

Selon le député Anoblé Félix pour qui cette journée hommage, vise à partager l’expérience d’un ancien avec la jeune génération afin que  le Président Houphouët demeure et reste dans l’histoire de la nation ivoirienne, il était important que les plus jeunes sachent ce que leurs ascendants ont fait et laissé pour eux. « Nous avons voulu la présence d’une personnalité qui a travaillé avec le président Félix Houphouët-Boigny pour parler à la jeune génération. Et vous remarquerez que 60% de la salle était donc composé de jeunes élèves. C’était donc l’occasion de faire en sorte pour que la jeune génération, la population et surtout les militants du PDCI-RDA, le parti qu’il a créé et qu’il nous a légué avant de partir, sachent qui est l’homme et ce qu’il a fait pour son peuple », a-t-il expliqué.

 

Zétia

03
December

Côte d’Ivoire : 3400 cas de séropositifs détectés en 2016 à San-Pédro dont 720 femmes enceintes

Publié dans Santé

Le Comité régional de lutte contre le Sida dans la région de San-Pedro a organisé, le samedi 2 décembre 2017 à la place de l’indépendance, la cérémonie marquant la journée mondiale de lutte contre le sida. Journée qui avait pour thème « prévention pour tous » et pour slogan « parce que, l’élimination du sida c’est maintenant ou jamais ».

Selon le directeur régional de la santé, N’dri Roger, cette pandémie demeure une grande menace pour les populations. « Selon l’enquête démographique de santé,  la région sanitaire du Gbôklè-Nawa-San-Pedro, a enregistré une hausse de sa prévalence, passée de 4,2% en 2005 à 4,3% en 2012 », a-t-il présenté le tableau clinique de cette localité dont il a en charge. Par ailleurs, au plan national, souligne-t-il, on note une régression de la prévalence allant de 8% en 2010 à 2,7% en 2016 selon les estimations de l’ONUCI-SIDA.

En terme de bilan d’action contre le VIH en 2016 dans le district sanitaire de San-Pédro, le directeur régional de la santé, a révélé que, sur les 167 milles personnes soit 93% de ceux qui ont reçu la proposition de test de dépistage du VIH-SIDA, 3400 cas ont été détectés positifs, soit un taux de prévalence de 2% de cette population.

La transmission du VIH-Sida mère-enfant (PTME), sur environ 77 milles femmes  enceintes qui ont fait le test du VIH, 720 d’entre elles ont été déclarées positives. Parmi celles qui ont été déclarées séropositives, environ 97% ont été mises sous traitements antirétroviraux  pour réduire le risque de transmission du VIH de la mère à l’enfant. Grâce donc  à cette disposition, presque la totalité des enfants nés de mère séropositive n’ont pas été contaminés  par le VIH-Sida, a indiqué le premier responsable de la santé de cette localité.

En termes de prise en charge, environ 96% des patients qui ont été mis sous traitement. Ils continus régulièrement de prendre leur médicament afin de réduire considérablement la charge virale. Mais pour plus d’efficacité dans l’action, N’DRI Roger invite à un engagement de tous dans la lutte contre cette pandémie.

« La lutte actuelle est de détecter le maximum de personnes vivant avec le VIH et de les mettre sous traitement en les sensibilisant à l’observance enfin  de briser la chaîne de transmission du VIH. Nous devons donc simplement nous mobiliser sans réserve et en nous appropriant la vision de cette 30è journée mondiale de lutte contre le SIDA. Par ce thème, la Côte d’ivoire s’engage résolument dans l’élimination du sida en donnant  accès, aux femmes, enfants, adolescents, hommes et  aux populations à clés à des services complets de prévention. Car la prévention pour tous est un aspect de droit à la santé», a-t-il rappelé.

Selon le rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS), en 2016, environ 37 millions de personnes ont été touchées dans le monde avec environ 1 million de décès  parmi lesquels on enregistre une majorité de femmes et d’enfants.

Zétia

Calendrier évènement

January 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...