01
March

Coopération maritime entre les Etats-Unis et la Côte d’Ivoire : Un Centre Opérationnel Maritime inauguré à San Pedro

Publié dans Sociétés

Le Chargé d’Affaire de l’Ambassade des Etats-Unis, Katherine Brucker, a inauguré ce jeudi 1er mars 2018 au Port de San Pedro le Centre Opérationnel Maritime, un projet destiné à renforcer la coopération entre les Etats-Unis et la Côte d’Ivoire dans le domaine de la sécurité maritime.

La construction du Centre Opérationnel Maritime est réalisée dans le cadre du Regional Maritime Awareness Capability (RMAC) [en français : Capacité de Surveillance Maritime Régionale], un projet financé par le gouvernement américain qui fournit 552 240 000 FCFA ($1.042.000) de soutien en forme d’équipement et des formations. En décembre 2016, le RMAC a installé des systèmes radar, systèmes d’identification des navires, de communication et d’informatique au Centre Opérationnel Maritime à Abidjan permettant ainsi à la marine nationale de surveiller en temps réelles approches maritimes d’Abidjan. 

En mars 2017, des techniciens ont établi une connexion avec le radar de l’autorité portuaire du canal de Vridi élargissant ainsi la capacité de la marine nationale à surveiller ses eaux territoriales. Moins d’un an après, en janvier 2018, le RMAC a installé des radars, des systèmes d’identification des navires, des communications et des systèmes informatiques au sein du Centre Opérationnel Maritime de la marine nationale à San Pedro, créant ainsi un centre opérationnel pleinement opérationnel dans la deuxième ville portuaire de Côte d’Ivoire.

« L’ouverture du Centre Opérationnel Maritime de San Pedro marque une nouvelle étape dans les relations entre les États-Unis et la Côte d’Ivoire dans le domaine de la sécurité maritime, » a déclaré Le Chargé d’Affaire Katherine Brucker. Mme Brucker a indiqué que la construction de ce centre permettra à la Côte d’Ivoire de mettre en œuvre une stratégie maritime nationale et de renforcer la capacité de surveillance des eaux territoriales.

La mise en œuvre des Centres Opérationnels Maritimes d’Abidjan et de San Pedro permettra aux forces maritimes ivoiriennes de partager des données, de mieux identifier et stopper les menaces maritimes, et de protéger les ressources maritimes du pays en coopération avec les pays voisins.

Communiqué

11
March

Côte d’Ivoire : le coordonnateur RHDP de San-Pedro vole au secours d’une dame tailladée à la machette à Grand-Béréby

Publié dans Sociétés

C’est une patiente lucide désormais qui a  reçu la visite du coordonnateur communal du RHDP San-Pedro, Attié Yéya le vendredi 09 mars 2018 au Centre hospitalier régional (CHR). Surnommée la « miraculée » par ce dernier qui était à son chevet, Kanga Adjoua Tatiana Prisca  revient de loin.

En effet, dame Kanga Adjoua, a été tailladée à la machette le mercredi 28 Février 2018 aux environs de 18H00 à Grand-Béréby par son ex-conjoint qui avait du mal à digérer la séparation.

Accompagné de ses proches collaborateurs, Attié Yéya a exprimé sa compassion et apporté son soutien moral et financier à la victime. Il a rassuré la patiente de la disponibilité de ses services à l’accompagner. « Je suis venu ce matin, vous saluer et souhaiter un prompt rétablissement. Je suis venu avec cette somme pour vous soutenir un peu, pour payer les ordonnances », a-t-il indiqué avant d’inviter les parents de la victime au pardon. « On ne peut pas expliquer ce qu’il a fait. Seulement, je vous demande de  laissé les autorités faire leur travail. Parce que, voulant se faire justice, il aura beaucoup de problème qui peuvent entrainer d’autres morts qu’on souhaite pas à San-Pedro », a-t-il plaidé.

Il a également adressé ses vives félicitations au corps médical, pour sa promptitude et son professionnalisme. Selon le médecin traitant, Dr Gouanou, la victime, a reçu plusieurs coups de machette aux bras, à la nuque et à la lèvre supérieure. Sa vie, souligne-t-il, n’est pas en danger grâce à cet élan de solidarité.

Zétia

23
March

Côte d’Ivoire : le patron de la Gendarmerie rassure les populations et opérateurs économiques des régions de san-pédro, de la Nawa et du Gbôklè que ses hommes resteront à leur disposition

Publié dans Sociétés

Le Général Kouakou Nicolas, commandant supérieur de la Gendarmerie Nationale a entamé mardi 20 mars 2018 à San-Pedro, une tournée qui le conduira sur l’ensemble du territoire national.

Arrivée dans la matinée, il a reçu les honneurs militaires de la 5ème légion de San-Pedro, placée sous le commandement du Colonel Assandé Ferdinand. Après un entretenu avec ses hommes, le Commandant supérieur de la Gendarmerie a voulu échanger avec la chefferie traditionnelle, les organisations de jeunesse et de la société civile ainsi que les opérateurs économiques venus à cette occasion des régions San-Pedro, de la Nawa et du Gbôklè.

Il s’agit, pour lui de recueillir leurs préoccupations et recommandations afin d’améliorer la qualité du service de son commandement.

En effet, cette tournée fait suite aux récents événements qui ont lieu dans plusieurs localités du pays où les  postes de gendarmerie ont fait l’objet de violence des populations.

« J’ai voulu vous rencontrer chers parents, parce qu’au cours de ce dernier trimestre de l’année 2018, des faits assez graves ont vu le jour sur l’ensemble du territoire national », a-t-il expliqué sa démarche avant de s’interroger sur ‘’la monté de l’incivisme en Côte d’ivoire, où, lorsqu’on n’est pas content, on s’en prend aux symboles de l’Etat’’.

« Je suis venu m’enquérir de la situation, pour que nous changeons de fusil d’épaule, qu’ensemble nous cherchons les voies et moyens pour corriger le tir », a signifié le haut gradé de la gendarmerie Nationale.

Cette rencontre a  permis à plusieurs participants de s’exprimer sur ces différents événements malheureux. Pour certains, ces événements sont caractérisés par l’insatisfaction des populations pour la qualité des services rendus par les gendarmes. Pour d’autres, malgré les efforts fournis par le gouvernement, les gendarmes  font face à une insuffisance d’équipements adéquats pour mener à bien leur mission de défense et de sécurité.

Le Général KouaKou Nicolas a, alors, rassuré ses interlocuteurs et réitéré l’engagement de ses hommes  à demeurer à la disposition de la population en assurant une ‘’ police de proximité’’.

Zétia

26
March

Côte d’Ivoire : 116 jeunes entrepreneurs financés à travers le projet ''initiative San-Pedro''

Publié dans Sociétés

La troisième vague du Programme Conjoint de Réduction de la Pauvreté dans la région de San-Pedro dénommé ‘’initiative San-Pedro’’, qui a démarré samedi 10 mars 2018 dernier, a accueilli cette année 29 porteurs de projets.

Ce programme initié  en octobre 2015 par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’ivoire (CCI.CI) avec l’appui financier du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD)  a pour vocation la promotion  et le soutien à la création d'entreprises par des jeunes de la région de San-Pedro.

Lors de la cérémonie organisée le 23 mars  2018 à la salle de fête de’’ Dégny plage’’, la délégation régionale de la CCI.CI de San-Pedro a présenté les bénéficiaires, à l’issue des  deux jours de formation, au montage de plan d’affaires et d’accompagnement dont ils ont bénéficié.

A cette occasion, la présidente régionale de la Chambre de Commerce et d’Industrie, Linda Zraick, a indiqué que ce programme vise l’insertion de 350 jeunes dont 50 en emploi  salarié et 300 en auto-emploi. Ces derniers (300 jeunes) se former au montage de plan d’affaires et l’appui à la finalisation de 195 business plan. Linda Zaick a aussi précisé que pour ces trois années consécutives, se sont 116 porteurs de projets dont 59 hommes et 57 femmes qui ont été financés  à hauteur de 118 600 000 FCFA  par le PNUD.

« L’enjeu du projet ‘’initiative’’ étant la pérennisation des entreprise installées, les dispositions sont prises pour assurer le suivi post installation. Lesquelles dispositions intègrent des programmes de coaching, de mentorat, de club des entrepreneurs, de master-class, qui permettront aux jeunes entrepreneurs de garantir l’accroissement de leurs activités », a-t-elle expliqué.

Pour Komara Moussa, Chef du département ‘’Appui et conseil aux entreprises’’ de la CCI-CI, le bilan du projet est satisfaisant, au regard des résultats réalisés. Au titre de ces résultats, on peut noter  une augmentation significative des chiffres d’affaires des jeunes entrepreneurs, avec des montants ayant évolué de 2 à plus de 4 millions de FCFA, chez les femmes, et de 3 à 10 millions FCFA, chez les hommes.

 Cependant, il a déploré un faible taux de remboursement des prêts accordés aux  promoteurs, un taux estimé à 33%.

« Faites davantage d’efforts pour rembourser et garantir ainsi la pérennisation de ce projet afin d’en faire bénéficier à un plus grand nombre de jeunes de la région », a conseillé Komara Moussa.

Zétia

Calendrier évènement

October 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...