16
January

Côte d’Ivoire : La fondation SANA a organisé sa 2ème édition du Maoulid en faveur des tout petits à San-Pedro

Publié dans Sociétés


A l’occasion de ce mois marquant l’anniversaire de la naissance du Prophète Mahomed, la fondation SANA en collaboration avec l’ONG Islam et solidarité a organisé ce dimanche  14 janvier  2017, sa 2ème édition du Maoulid pour les tout-petits.

Cette cérémonie était placée sous le parrainage de l’Imam Traoré Mohamed Kissima,  l’imam principal de la mosquée de la Cité lac-balmer.

En effet, la fondation SANA est une organisation humanitaire musulmane dont l’objectif est la mise en place d’une cellule de réflexion afin  d'apporter soutien et appui spirituel,  intellectuel, matériel et financier aux efforts des organisations islamiques.

Dès lors, former  les enfants à mieux connaitre leur religion  et le prophète Mohamed en s’inspirant  des bons comportements de celui-ci a toujours été l’objectif principal de l’imam SANA, président fondateur de la fondation SANA.

 « Nous avons initié depuis l’année dernière (2017), l’organisation de Maoulid des tout-petits parce que, nous  avons constaté que beaucoup de manifestations s’adressent uniquement aux grandes personnes et les enfants sont presque exclues dans ces manifestations religieuses », a-t-il  expliqué avant d’ajouter qu’ « à leur bas-âge, si les enfants sont formés aux principes de l’islam, cela restera gravé dans leur mémoire. Demain, ces enfants ne deviendront pas des robots que les manipulateurs viendront manipuler », a-t-il indiqué.

Au cours de cette cérémonie commémorative,  les enfants musulmans, à travers des sketchs, des cantiques et des poèmes retraçant  l’histoire et la vie de leur prophète ont émerveillé le public sorti nombreux.

Ensuite, une compétition de questions réponse sur la vie du prophète a connu la participation de huit groupes d’enfants âgés de six à quinze ans.  A l’issu de cet exerce,  c’est le groupe du petit Samagati qui a remporté ‘’la coupe Maoulid 2017-2018’’ de la fondation SANA.

« Notre arrière, est assurée, parce que les enfants se sont montrés à la hauteur, face à ces différentes questions », a souligné Mme Diabaté Aminata, présidente d’honneur de cette cérémonie.  

Pour une valeur d’environ deux millions,  des lots de livres et de nombreux cadeaux ont été offert aux enfants. Cette cérémonie a donné l’occasion à la fondation d’offrir des vivres  à une dizaine familles démunies de la communauté.

Zétia

27
September

Côte d’Ivoire : La Bad finance l’insertion de 300 jeunes à San-Pédro

Publié dans Economie - Business

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet des Travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO),  ce sont 300 jeunes, issus de la commune de San-Pedro qui seront employés à des travaux d’assainissement de la commune.

 Le projet THIMO, financé par la Banque africaine de développement (BAD), intègre les initiatives visant à résorber le problème de l’emploi des jeunes.

Ces jeunes retenus dont l’âge est compris entre 18 et 35 ans, bénéficieront donc d’un emploi temporaire rémunéré. Ceux-ci travailleront pendant six mois avec l’obligation d’épargner une partie de la solde qu’ils percevront. Cette épargne devant leur permettre de développer, à terme, une activité génératrice de revenus (AGR) de leur choix avec l’appui financier de la BAD.

Le projet a été officiellement lancé ce mardi 25 septembre à San-Pedro. Les jeunes retenus vont œuvrer dans le cadre de travaux d’utilité publique comme la gestion des ordures ménagères et des déchets, l’entretien de la voirie urbaine et des pistes rurales, l’aménagement des espaces publics.

Ils ont reçu, à l’occasion de la cérémonie de lancement qui s’est déroulée dans l’enceinte de la préfecture  en présence du Secrétaire général 1 et 2 , leurs tenues et outils de travail composés de brouettes et de pelles.

Zétia

05
October

Côte d’Ivoire : La direction du commerce de San-Pédro a du mal à faire respecter les prix indicatifs des produits de premières nécessités donnés par le gouvernement

Publié dans Economie - Business

San-Pedro, depuis une dizaine de jours des agents de la direction régionale de commerce sillonnent la commune dans le but de s’en quérir de l’évolution de la mise œuvre du décret portant plafonnement des prix des produits de grandes consommations, après une période de sensibilisation démarrée le 20 septembre 2017.

Le Directeur régional du commerce, Séraphin Guiragbou  nous confiais ce 03 septembre 2017 dans ses locaux que les décisions ne sont pas respectées sur le terrain mais justifie le comportement des commerçants. A titre il a indiqué que le sucre, denrée de grande consommation en Côte d’Ivoire est en hausse dans la plupart des commerces de la ville. Révélant que, le kilogramme de sucre carreaux blanc est cédé à 1000 FCFA au lieu de 750 FCFA.

« Cette situation est due au fait que les industriels ivoiriens, Sucaf Côte d’ivoire et Sucrivoire, chargées de la production et de l’importation n’ont pas pu apporter une bonne partie pour la consommation locale », a expliqué, le directeur régional de commerce qui avoue qu’il n’a pas d’autres solutions que de laisser prospérer l’indiscipline. Continuant cependant la sensibilisation, il invite les commerçants à la raison en leur demandant de vendre le sucre dans les proportions raisonnables.

Pour lui, ‘’le ministre Diarrassouba Souleymane, ayant pris conscience de la situation a ouvert l’importation du sucre aux associations des sucriers pour appuyer les 20 milles tonnes qui ont été décidé  à l’importation afin de combler dans les jours proches le déficit au niveau local’’.

Concernant, les autres denrées, notamment le riz, huile, tomate et le ciment, selon Séraphin Guiragbou, ‘’les prix sont tant bien que mal respectés’’. Aussi, a-t-il indiqué, ‘’un bilan des marchandises saisies sera fait à mi-parcours’’ de la phase de répression le vendredi 6 septembre prochain.

Zétia

16
December

Côte d’Ivoire/San-Pédro : les pêcheurs annoncent une augmentation du prix du KG du poisson à compter du 05 Janvier 2018

Publié dans Economie - Business

Le Responsable des sociétés coopératives simplifiées de pêche maritime (SCOOPS-PEMA)  de San-Pedro,  Arthur Ebenezer a affirmé mardi 12 décembre 2017 face à la presse  que le prix du kilogramme du poisson "va connaitre une hausse à partir du 05 janvier 2018" au port de pêche de la ville. 

"Le prix du kilogramme du poisson va connaitre une hausse à partir du 05 janvier 2018. Dans les jours à venir, nous allons nous réunir pour décider combien, sera ajouté  au kilogramme du poisson",  a annoncé M. Ebenezer.

Il a, par ailleurs, fait savoir que, le prix du kilogramme du poisson est resté  inchangé sur la période du mardi 7 novembre au vendredi 8 décembre 2017 dans le même port de pêche. Mais, ces prix connaîtront, insiste-t-il ‘‘une hausse à cause de la cherté du matériel de pêche.’’

Le  kilogramme du capitaine, du brochet et du sol est vendu à 1.600 FCFA.

Quant au thon, il est à 1.100 FCFA le kilogramme, la daurade à 800 FCFA, le pageot à 1.000 FCFA et la bonite à 600 FCFA.

La langouste se vend à 5.000 FCFA le kilogramme tandis que l'Aran (magne) se vend à 10.000 FCFA les 27 kilogrammes.

Ces prix sont ceux obtenus auprès des pêcheurs. Pour les détaillants, une marge de "100 à 200" FCFA est ajoutée sur le kilogramme.

Zétia

Calendrier évènement

January 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...