16
January

Côte d’Ivoire : La fondation SANA a organisé sa 2ème édition du Maoulid en faveur des tout petits à San-Pedro

Publié dans Sociétés


A l’occasion de ce mois marquant l’anniversaire de la naissance du Prophète Mahomed, la fondation SANA en collaboration avec l’ONG Islam et solidarité a organisé ce dimanche  14 janvier  2017, sa 2ème édition du Maoulid pour les tout-petits.

Cette cérémonie était placée sous le parrainage de l’Imam Traoré Mohamed Kissima,  l’imam principal de la mosquée de la Cité lac-balmer.

En effet, la fondation SANA est une organisation humanitaire musulmane dont l’objectif est la mise en place d’une cellule de réflexion afin  d'apporter soutien et appui spirituel,  intellectuel, matériel et financier aux efforts des organisations islamiques.

Dès lors, former  les enfants à mieux connaitre leur religion  et le prophète Mohamed en s’inspirant  des bons comportements de celui-ci a toujours été l’objectif principal de l’imam SANA, président fondateur de la fondation SANA.

 « Nous avons initié depuis l’année dernière (2017), l’organisation de Maoulid des tout-petits parce que, nous  avons constaté que beaucoup de manifestations s’adressent uniquement aux grandes personnes et les enfants sont presque exclues dans ces manifestations religieuses », a-t-il  expliqué avant d’ajouter qu’ « à leur bas-âge, si les enfants sont formés aux principes de l’islam, cela restera gravé dans leur mémoire. Demain, ces enfants ne deviendront pas des robots que les manipulateurs viendront manipuler », a-t-il indiqué.

Au cours de cette cérémonie commémorative,  les enfants musulmans, à travers des sketchs, des cantiques et des poèmes retraçant  l’histoire et la vie de leur prophète ont émerveillé le public sorti nombreux.

Ensuite, une compétition de questions réponse sur la vie du prophète a connu la participation de huit groupes d’enfants âgés de six à quinze ans.  A l’issu de cet exerce,  c’est le groupe du petit Samagati qui a remporté ‘’la coupe Maoulid 2017-2018’’ de la fondation SANA.

« Notre arrière, est assurée, parce que les enfants se sont montrés à la hauteur, face à ces différentes questions », a souligné Mme Diabaté Aminata, présidente d’honneur de cette cérémonie.  

Pour une valeur d’environ deux millions,  des lots de livres et de nombreux cadeaux ont été offert aux enfants. Cette cérémonie a donné l’occasion à la fondation d’offrir des vivres  à une dizaine familles démunies de la communauté.

Zétia

20
January

Côte d’Ivoire/San-Pédro : Journée carrière sur l’enseignement technique et professionnel pour mieux renseigner élèves et parents

Publié dans Sociétés

La direction régionale de l’enseignement technique et de la formation professionnelle a  organisé des journées portes ouvertes les 18 et 19 Janvier 2018 au Centre de formation professionnelle (CFP) de San-Pedro. Le thème retenu pour cette édition est : « Une Formation, des Compétences, Un Avenir Assuré ».

Pour Kadio Jeans, Directeur régional de l’ETFP de San-Pedro, avec ce thème, l’enseignement technique et la formation professionnelle viennent traiter la problématique du rapport entre formation et emploi.

« Dans le contexte  économique actuel, ce thème est pertinent quand on sait que le lien entre économie et formation professionnelle est l’une des préoccupations premières des politiques éducatives », a-t-il indiqué, avant d’ajouter que, ‘’ les évolutions permanentes du monde du travail entrainent une nécessité d’adaptation de la formation professionnelle’’ aux réalités du moment.

S’inscrivant dans la même veine, le préfet de région, Ousmane Coulibaly, a rappelé que, le Président Alassane Ouattara, dans  sa vision de faire la Côte d’ivoire, un pays émergent à l’horizon 2020, accorde du prix à l’excellence, à la formation et à l’emploi. C’est pourquoi, il multiplie les reformes dans les secteurs de l’éducation formation.

« Je saisi cette occasion pour vous demander de vouloir accorder la priorité de recrutement à ces jeunes formés dans nos structures  de formations. Et je vous rassure, que ces jeunes sont de réels compétences ! C’est une chance de les avoir  sur place », a-t-il exhorté.

Auparavant, la directrice du CFP, Mme Coulibaly Eudoxie, prenant la parole a indiqué que ces journées d’information et d’échanges sur leurs offres de formation et de production constituent une occasion d’interaction avec le public.

Ainsi, dans l’intention d’attirer plus de jeunes, une vingtaine d’établissements de la région ont animé des stands pour présenter leurs filières de formation, leurs offres de formation, leurs savoir-faire mais aussi les débouchées au terme des différentes formations.

Les CFP de San-Pedro, proposent des formations qualifiantes de différents niveaux avec un large éventail de métiers et de spécialisations. De plus en plus, ils offrent la formation continue à l’intention des personnes en activité qui désirent se perfectionner. Des différents ateliers de travail sont souvent confectionnés des ouvrages qui traduisent le savoir-faire de ces établissements.

Ces établissements ont obtenus 93,45% aux examens scolaires session 2017 tous diplômes confondus et ce résultat a permis à la Direction régionale d’être classée 2ème au plan  national

Zétia

27
January

Côte d’Ivoire : Les Jeunes de San-Pedro formés à l'entrepreneuriat à zéro franc

Publié dans Sociétés

La Fondation Africaine pour l’Entrepreneuriat et le Développement Economique (FAFEDE), en collaboration avec la Direction régionale de l’Agence Emploi Jeune, a débuté le mercredi 24 janvier 2018, à la salle polyvalente ‘’George Sangaret’’ de San-Pedro, la formation de la jeunesse de cette ville sur l’Entrepreneuriat à Zéro Franc (EZF).

Informer, sensibiliser et former les jeunes ivoiriens, sur les politiques, les opportunités et les pratiques de création d’Entreprise. Tels sont les objectifs souhaités par le Ministère de la promotion de la  jeunesse, de l’emploi et du service civique, à travers la caravane intitulée : « transformer la jeunesse ivoirienne en une armée d’entrepreneuriat de classe mondiale » qu’il a initié.

Séances de sensibilisation et gestion des finances, du management, du montage de projet et de la construction d’un business plan (plan d’affaires) sont les modules soumis aux apprenants.

« Cette formation a pour but, de briser l’obsession  du financement extérieur au démarrage des activités et permettre de gérer durablement les affaires de plus de 13000 jeunes dans presque 30 localités du pays», a indiqué, Yobou Fabrice, consultant à la FAFEDE.

Adé Dogo Christian, coach-formateur dans cette même structure, a indiqué,  qu’entreprendre à zéro franc est possible, seulement que les jeunes se servent des opportunités de marchés pour réaliser leurs projets.

Saluant cette initiative en faveur de la jeunesse, Mme Bakayoko Mariam, Directrice Régional de l'emploi jeune, a profité de ce moment pour dire merci à sa hiérarchie d'avoir inscrit son département à ce programme qui permettra aux jeunes de San-Pédro dont elle à la charge de connaitre un avenir meilleurs.

Kouamé Djamala Armel, a  pour sa part, et au nom de la Directrice région de l’AEJ,  affirmé que le Ministère à travers cette initiative, s’inscrit dans la vision du gouvernement ‘’qui veut que chaque jeune ivoirien prenne des initiatives pour construire son avenir’’. C’est pourquoi, saisissant l’occasion, il a exhorté les participants à mettre à profit cette formation pour la réalisation de leurs projets.  

Cette initiative a été saluée par le délégué régional du CNJCI, San-Pedro pour l’opportunité que le Ministre Sidi Touré offre aux jeunes pour développer en eux une culture entrepreneuriale.

Zétia

21
February

San-Pedro: Bardot, le quartier le plus peuplé de la ville bénéficie désormais d’un Centre de Santé construit au quartier DAFCI Cathédrale 2

Publié dans Sociétés

Le quartier DAFCI Cathédrale 2 était en fête le  mardi 20 février 2018. En effet, les femmes, jeunes, hommes, guides religieux ainsi que les chefs de communautés ont répondu présents à la cérémonie d’inauguration du centre de santé urbain dudit quartier.

C’est à 10 heures, que sonne le début de cette cérémonie d’inauguration sous l’air rythmé de la fanfare ‘’Sainte Fatima’’,  venue spécialement pour l’occasion. Après  l’arrivée des officiels,

C’est par une cérémonie de libation que le chef de terre, Kami Daniel a plaidé, auprès de mânes  pour la  bonne tenue de l’évènement. Mme Dan Epouse Koffi Dessi Brou, directrice exécutive de L’Association pour la promotion de santé, de la femme, de la mère, de l’enfant et de la famille (APROSAM), après le mot de bienvenu de Diarrassouba Brahima, 1er adjoint au maire, a indiqué que l’inauguration de ce nouveau centre de santé entre dans le cadre du  projet d’appui à la redynamisation du secteur de santé ivoirien(PARSSI). Elle s’est félicitée de l’ouverture de ce centre de  santé qui répond à un véritable besoin exprimé par la population.

« La construction de ce centre de santé dans la zone dite « de silence » dans le quartier DAFCI Cathédrale 2 de San-Pédro vient répondre à un besoin important d’offre de soins dans le quartier Bardot qui concentre à lui seul 90% de la population de San-Pedro estimé à 655 338 habitants selon le plan annuel santé 2014 », a indiqué Mme Bakoro Diarrassouba épse Kallo, chef d’unité à la cellule de coordination de la coopérative CI/UE. Elle a, alors, invité les autorités préfectorales et sanitaires ainsi que les élus, à soutenir d’avantage l’appui apporté par l’union européenne pour continuer à l’amélioration de l’état de santé des populations ivoirienne.

Le représentant de l’UE, Charles Raudot de Chatenay a invité l’ONG APROSAM  à bien gérer ce  centre de santé afin qu'il puisse être utilisé aux fins prévues notamment donner des soins de santé à la population. Ensuite, il a exhorté tout le personnel du centre à fournir des services de qualité à la communauté.

Il a aussi invité à la population à fréquenter ce centre construit pour elle afin qu’il serve ce à quoi, il a été construit. « Nous savons tous qu’un centre de santé est inutile s’il n’a pas de patients. Alors nous comptons sur vous pour le fréquenter comme il le mérite et être exemplaires dans vos pratiqués. Faites confiance au personnel médical », a-t-il plaidé.

Bâti sur une superficie de 8100 m² offert par la mairie, ce centre de santé comprenant un dispensaire et une maternité. Il a été construit par l’ONG  APROSAM, avec l’appui technique de la mairie et le soutien financier de l’Union Européenne. Le montant global du projet PARSSI, s’élève à 1.241 904 euros, soit 813 millions Fcfa. Pour la construction de ce bâtiment et son équipement, l’Union Européenne a investi à hauteur de 100 millions, de francs CFA.

Par  ailleurs, deux nouvelles ambulances équipées, d’une valeur de 50 millions de francs CFA ont été acquis pour faciliter l’évacuation des patients vers les hôpitaux de référence.

Zétia

Calendrier évènement

August 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...