02
January

Côte d’Ivoire : Un député PDCI propose un seul groupe parlementaire baptisé PDCI-RDR

Publié dans Politique

L’honorable Anoblé Miézan Félix, député de San-Pedro commune, a organisé un déjeuner de presse à la veille du réveillon de la Saint Sylvestre à son domicile sis à la cité. Il s’agit de faire le bilan de ses activités politiques.

A cette occasion donc, il a dénoncé "les intérêts personnels" érigés, selon lui, en règle par certains députés de son parti (PDCI). Ces derniers, indique-t-il, préfèrent adopter la posture d’observateurs en attendant que le miel vienne à leur lèvre sans aucun effort. « Ce n’est pas un tour de passe-passe où il faut attendre patiemment que son tour arrive! Je suis cadre du PDCI et je suis à l’aise quand je parle », a-t-il critiqué l’attitude ambiguë et passive de certains cadres et militants de son parti.

Pour le député de la cité balnéaire, le PDCI a besoin d’unité en son sein s’il veut aller à la conquête du pouvoir en 2020. «Je crois que nous avons besoin d’union dans notre pays », indiqué l’honorable Anoblé invitant la classe politique du Rhdp à se concentrer sur le travail pour faire avancer le pays. Car pour lui, cela ne fait l’ombre d’aucun doute, tout est mis en place pour que le futur Président de la République soit issu du PDCI. « C’est un accord conclu entre les présidents Bédié et Ouattara. Alors arrêtons de prendre un tam-tam pour crier que ce sera grâce à X ou Y. Ce sera grâce à la volonté des présidents Bédié et Ouattara en qui je fais confiance. Cela le Président Alassane Ouattara le sait ! Nous n’avons pas besoin de le crier dans tous les forums. Il le sait bien que quiconque. Ceux qui disent qu’il dit autre chose, c’est simplement parce que dans leur esprit ils veulent trouver autre chose », a-t-il expliqué la foi qui l’habite sur le sujet.

Pour lui, le président Ouattara est un homme de parole qui ne saurait se rebiffer sur cette promesse faite à son ainé. ‘’Le Président Alassane Ouattara n’était pas obligé de désigner un cadre du PDCI comme Vice-président. C’est vrai qu’il a été élu dans le cadre d’une alliance mais il peut former un gouvernement avec qui il veut, personne ne peut l’obliger à faire quoique ce soit. Seulement il a tenu parole de ses promesses », a-t-il souligné.

L’honorable Anoblé Félix a, aussi, souhaité de tous ses vœux que, les groupes parlementaire PDCI et RDR, puissent fusionner pour devenir un seul groupe parlementaire qu’on pourrait baptiser ‘‘groupe parlementaire PDCI-RDR’’ pour se conformer à l’appel de Daoukro lancé par le Président Henri Konan Bédié en 2014.

Zétia

03
January

Côte d’Ivoire : Un Evêque demande l’amnistie pour tous les détenus politique de la crise postélectorale pour la stabilité du pays

Publié dans Politique

Le dimanche 31 décembre 2017 à la célébration de la 51e journée mondiale de la prière pour la paix, c’est à la Paroisse ‘’notre dame de Fatima’’ de Séwéké de San-Pédro que Mgr Jean Jacques Koffi Oi Koffi a dit la messe en présence du corps préfectoral, les forces de défense et de sécurité, des cadres et responsables politiques, ainsi que des opérateurs économiques de la localité.

Dans son homélie, Mgr Jean jacques Koffi Oi Koffi, Évêque du diocèse de San-Pedro, a mis l’accent sur la recommandation du saint Père faite sur les immigrants et réfugiés à travers le monde. « Chers  frères et sœurs, le Pape François nous invite à penser à la situation des immigrants et des réfugiés dans le monde. Dans son message, pour la paix 2018, intitulé ‘‘les migrants et les réfugiés, des hommes et des femmes en quête de paix’’, le Saint Père rappelle que, « plus de  250 millions d’immigrants dans le monde, parmi lesquels, on note 22,5 millions de réfugiés qui cherchent un endroit pour vivre en paix.

Sans la paix et la stabilité dans un pays, estime Mgr Jean Jacques Koffi, il y aura toujours des migrants. « Peut-on parler de paix, lorsqu’on met des hommes et des femmes en prison à la veille d’une nouvelle année au lieu d’une amnistie ?  Peut-on parler de paix quand des ivoiriens sont abandonnés où ils doivent aujourd’hui devenir des esclaves au Koweït, en Libye, au Maroc et en Algérie ? », s’est interrogé l’Evêque de San-Pédro qui a honte de son pays qui traverse en ce moment cette situation. « Frères et sœurs, beaucoup parmi nous fuient leur pays. Je le dis, c’est une honte pour la Côte d’ivoire d’apprendre que des fils et filles de ce pays, sont devenus des esclaves dans certains pays », a-t-il dénoncé.

« Beaucoup de migrants, poursuit-il, sont disposés à risquer leur vie au long des voyages  qui sont dans la plus part des cas aussi long et périlleux. Ils sont disposés à subir la fatigue, les souffrances, la noyade». Il alors invité les gouvernants, à être de véritables artisans de paix en libérant les prisonniers politiques et à être plus attentifs à la distribution équitable des fruits de la croissance économique à tous les citoyens pour éviter la dispersion et le départ des intelligences ivoiriennes vers d’autres pays pour finir comme des martyrs.

Zétia

20
January

Côte d’Ivoire/San-Pédro : les populations présentent leurs vœux au préfet et lui soumettent une pile de doléances

Publié dans Politique

Les membres de la conférence administrative, les élus, les leaders d’associations de la société civiles,  les chefs des confessions religieuses et de communautés de même que le personnel de la préfecture ont présenté leurs vœux au préfet de région Coulibaly Ousmane, le jeudi 18 janvier 2018 sur l’esplanade de la préfecture de San-Pedro.

Tour à tour, les différents corps constitués sont passées présenter leurs vœux de santé, de paix, de bonheur et de réussite  à la plus haute autorité de la ville.

Au-delà des vœux formulés, les directeurs et chefs de services de la région de San-Pedro par la voix de leur porte-parole, Kadio Jean ont saisi l’occasion pour  relever plusieurs évènements qui ont émaillés l’année 2017.  Cependant, ils ont dit fonder beaucoup d’espoir en l’année 2018.

« L’année 2017  a été riche en événement. Que 2018, par ailleurs ouvre les perspectives dans tous les secteurs. Nous saisissons donc cette occasion pour  souhaiter le relèvement de tous les  budgets de tous les services afin de nous permettre d’être plus efficace dans les activités qui nous sont dévolues », a-t-il  plaidé.

Pour les opérateurs, de la voix de leur porte-parole, Mme Zraik Rached Linda, l’annexe fiscale 2018 est asphyxiante pour les entreprises qui souhaitent, donc sa suppression.

Cependant, pour les progrès déjà enregistrés dans la ville de San-Pedro, notamment la réhabilitation des routes urbaines, elle tenu à rendre hommage au chef de l’Etat Alassane Ouattara. Pour cette ville qui abrite le premier port exportateur de cacao au monde, Mme Zraik estime qu’il faut encore plus en réhabilitant les pistes villageoises enfin de faciliter l’évacuation des produits agricoles vers le port. 

Le préfet Coulibaly Ousmane a, à son tour, souhaité à ses convives “beaucoup de bonheur, de joie et de bénédiction du Divin. Pour que leurs différentes activités, entreprise et services se déroulent dans des meilleurs conditions et que ceux-ci soient couronnés de succès ”.

Aussi, a-t-il souhaité qu’une croix soit rapidement mise sur les événements qui ont marqués l’année 2017.

Au plan politique, il s’est félicité de la franche collaboration avec les différents chefs de communautés traditionnelles, coutumières et religieuses, collaboration qui a permis de maintenir un climat de paix à San Pedro.

Au plan social, il s’est réjoui de ce qu’aucune action n’ait mis en péril la cohésion sociale.

Répondant aux préoccupations des opérateurs économiques, le représentant du Chef de l’Etat a indiqué qu’après les infrastructures réalisées en 2017 à San-Pedro, il est prévu d’autres réalisations encore pour cette année 2018. Cela permettra de réduiront  considérablement le calvaire des usagers et améliorera le visage de cette ville. La réfection de la côtière est prévue pour cette année 2018.

Aussi, le préfet de région a-t-il annoncé la fin des travaux de réhabilitation des pistes de l’aéroport pour fin janvier afin de permettre la reprise du trafic aérien qui avait été suspendu depuis le début des travaux de réhabilitation.

Zétia

12
February

Côte d’Ivoire : Le Camp Sangaré mobilise à San-Pédro pour une participation active aux élections locales à venir

Publié dans Politique

La fédération du Front Populaire Ivoirien(FPI) tendance Sangaré était en Assemblée Générale ordinaire  le samedi 11 février 2018 à la salle polyvalente ‘’Georges Sangaret’’ de San-Pedro.

Il s’est agi de la participation du parti, aux élections locales avenir était au centre  de cette rencontre.

A cette occasion, le fédéral de cette tendance, Guilé Claude a annoncé que le parti de Laurent Gbagbo, ira à ces élections que si ‘’toutes les conditions d’une élection juste, transparente et équitable sont réunies’’

«Les conditions dans lesquelles nous sommes ne nous permettent pas d’aller aux élections normalement. Le FPI ira aux élections, mais si seulement elles sont justes, transparentes et équitables», a-t-il déclaré, dénonçant, ‘’l’incompétence et l’illégalité de la CEI’’. Il a alors invité  les militants à la reprise du combat pour des élections démocratiques.

« Le camarade Aboudramane Sangaré lance cet appel à la population ivoirienne et aux militants du FPI en particulier, pour dire que nous devons lutter pour les conditions d’une élection juste et transparente. C’est ce combat que nous allons mener pour que Alassane fasse en sorte que nous ayons un commissaire électoral totalement indépendant et que les dozos qui viennent partout dans nos villes, retournent dans leur ville d’origine mais aussi que nos prisonniers militaires et civiles soient libérés pour pouvoir prendre part à ces élections », a-t-il indiqué.

 

Pour l’homme de main de Sangaré dans la ville balnéaire du sud-ouest, la mobilisation commence par la restructuration de tous les comités de bases et de sections. Et à cette occasion, 29 sections sur 43 fonctionnelles ont répondu à l’appel au cours de cette assemblée. Ils ont promis de grandes actions sur le terrain dans les jours à venir. Pour réussir ce pari, le premier responsable de cette fédération a exhorté les militants à renouer avec les cotisations pour donner les moyens au parti. 

« Chers  camarades secrétaires généraux de section, on attend de vous des résultats. Vous devez nous apporter, les listes des comités de bases avec leur OFPI et leur JFPI », a plaidé Djiro Maxime, fédéral adjoint invitant les militants du Fpi à lutter avec conviction en tuant en eux la peur. 

 

Message bien perçu à en croire les secrétaires généraux de section, Toh Emmanuel et Guédé Noel qui ont fait la promesse de poursuivre la sensibilisation auprès de leurs comités de base.

Zétia

Calendrier évènement

August 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...