05
October

Côte d’Ivoire : La direction du commerce de San-Pédro a du mal à faire respecter les prix indicatifs des produits de premières nécessités donnés par le gouvernement

Publié dans Economie - Business

San-Pedro, depuis une dizaine de jours des agents de la direction régionale de commerce sillonnent la commune dans le but de s’en quérir de l’évolution de la mise œuvre du décret portant plafonnement des prix des produits de grandes consommations, après une période de sensibilisation démarrée le 20 septembre 2017.

Le Directeur régional du commerce, Séraphin Guiragbou  nous confiais ce 03 septembre 2017 dans ses locaux que les décisions ne sont pas respectées sur le terrain mais justifie le comportement des commerçants. A titre il a indiqué que le sucre, denrée de grande consommation en Côte d’Ivoire est en hausse dans la plupart des commerces de la ville. Révélant que, le kilogramme de sucre carreaux blanc est cédé à 1000 FCFA au lieu de 750 FCFA.

« Cette situation est due au fait que les industriels ivoiriens, Sucaf Côte d’ivoire et Sucrivoire, chargées de la production et de l’importation n’ont pas pu apporter une bonne partie pour la consommation locale », a expliqué, le directeur régional de commerce qui avoue qu’il n’a pas d’autres solutions que de laisser prospérer l’indiscipline. Continuant cependant la sensibilisation, il invite les commerçants à la raison en leur demandant de vendre le sucre dans les proportions raisonnables.

Pour lui, ‘’le ministre Diarrassouba Souleymane, ayant pris conscience de la situation a ouvert l’importation du sucre aux associations des sucriers pour appuyer les 20 milles tonnes qui ont été décidé  à l’importation afin de combler dans les jours proches le déficit au niveau local’’.

Concernant, les autres denrées, notamment le riz, huile, tomate et le ciment, selon Séraphin Guiragbou, ‘’les prix sont tant bien que mal respectés’’. Aussi, a-t-il indiqué, ‘’un bilan des marchandises saisies sera fait à mi-parcours’’ de la phase de répression le vendredi 6 septembre prochain.

Zétia

16
December

Côte d’Ivoire/San-Pédro : les pêcheurs annoncent une augmentation du prix du KG du poisson à compter du 05 Janvier 2018

Publié dans Economie - Business

Le Responsable des sociétés coopératives simplifiées de pêche maritime (SCOOPS-PEMA)  de San-Pedro,  Arthur Ebenezer a affirmé mardi 12 décembre 2017 face à la presse  que le prix du kilogramme du poisson "va connaitre une hausse à partir du 05 janvier 2018" au port de pêche de la ville. 

"Le prix du kilogramme du poisson va connaitre une hausse à partir du 05 janvier 2018. Dans les jours à venir, nous allons nous réunir pour décider combien, sera ajouté  au kilogramme du poisson",  a annoncé M. Ebenezer.

Il a, par ailleurs, fait savoir que, le prix du kilogramme du poisson est resté  inchangé sur la période du mardi 7 novembre au vendredi 8 décembre 2017 dans le même port de pêche. Mais, ces prix connaîtront, insiste-t-il ‘‘une hausse à cause de la cherté du matériel de pêche.’’

Le  kilogramme du capitaine, du brochet et du sol est vendu à 1.600 FCFA.

Quant au thon, il est à 1.100 FCFA le kilogramme, la daurade à 800 FCFA, le pageot à 1.000 FCFA et la bonite à 600 FCFA.

La langouste se vend à 5.000 FCFA le kilogramme tandis que l'Aran (magne) se vend à 10.000 FCFA les 27 kilogrammes.

Ces prix sont ceux obtenus auprès des pêcheurs. Pour les détaillants, une marge de "100 à 200" FCFA est ajoutée sur le kilogramme.

Zétia

25
March

Côte d’Ivoire : les commerçants de San-pédro initient une journée de réflexion sur l’exercice du métier

Publié dans Economie - Business

La salle polyvalente « George Sangaret» de San-Pedro a abrité le jeudi 22 mars 2018 la 1ère édition de la ‘’Journée du Commerçant’’. Un événement initié par le président fondateur du

Le Conseil Ivoirien des Commerçants (CIC), a organisé le jeudi 22 mars 2018, à la salle polyvalente ‘‘George Sangaret’’ à San-Pédro la ‘‘journée du commerçant’’. Il s’agit pour le président fondateur du CIC, Konaté Laciné, au cours de cette journée, non seulement de mettre en valeur le dynamisme du commerçant dans cette localité, mais surtout de soumettre à observation le programme de son action aux acteurs du secteur.

« Cette journée sera mise à profit  par notre organisation pour définir avec la population, les autorités, mais aussi avec ceux qui nous ont mandaté afin de nous faire leurs observations sur l’action que nous comptons mener au cours de notre mandat», a-t-il indiqué.

Pour les deux premières années, la ‘‘journée du commerçant’’ servira de cadre de dialogue intense et productive entre commerçants et administrations partenaires au commerce. Il s’agira "d’aborder entre les opérateurs du secteur et les autorités, sans faut fuyant, les problèmes que rencontre les commerçants afin d’y apporter les solutions idoines qui permettront l’essor d’un commerce prospère à dans cette  région ", souligne Konaté Laciné.

Dans son discours d’ouverture, la représentante du Préfet de région de San-Pedro, Mme Nangui, saluant l’initiative de cette journée a profité de l’occasion pour sensibiliser les commerçants aux respects des règles qui régissent le secteur afin d’un mieux-être des populations mais surtout pour être en phase  avec la politique sociale du Gouvernement ivoirien.

Pour la présidente régionale de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’ivoire (CCI.CI), Mme  Linda Zraick, le commerçant est et reste un maillon important de l’économie ivoirienne. ‘’Cependant, relève-t-elle, le secteur du commerce en Côte d’ivoire est confronté à un certain nombre de  difficulté dues généralement au fait que la plus des acteurs sont analphabètes.  Le non-respect, poursuit-elle, des règles régissant ce secteur est matérialisé par de nombreuses fraudes, notamment le défaut d’affichage des prix, la vente des produits périmés, le défaut de déclaration d’existence fiscale et bien d’autres encore sont autant d’infractions que commettent au quotidien les commerçants de San-Pedro’’.

Pour elle, cette journée sera donc le moyen d’améliorer ce secteur dans la localité. Car, pense-t-elle, un accent sera mis au cours de cette journée sur la sensibilisation et l’information des commerçants sur de nombreuses manquements commise dans l’exercice du métier.

Cette 1ère édition a aussi servi de cadre  d’échange entre commerçants et administration des impôts, des douanes et du commerce de la région. Il s’est agi de faciliter le payement des taxes et impôts, de faciliter la communication entre commerçants et services financiers pour un exercice d’activités commerciales dans le respect des règles. 

Zétia

18
April

Côte d’Ivoire : Un concours de meilleur entrepreneur planteur forestier et agro-forestier lancé à San Pedro

Publié dans Economie - Business

La salle de l’alliance française de San-Pedro a abrité, mardi 17 avril 2018, la cérémonie de lancement du concours du meilleur entrepreneur planteur forestier et agro-forestier de la région de San-Pedro. Il est initié par le conseil régional de San-Pedro à l’effet de répondre au souci de préservation de l'environnement, baptisé ‘‘Chaîne d'approvisionnement zéro-déforestation’’ (CAZ).

La tâche est revenue au Directeur du développement  humain de la région, Edouard Kouassi  de présenter les objectifs en déclinant les motivations de ce concours.

« C’est une compétition qui vise à encourager les jeunes entrepreneurs à s’investir d’avantage dans les activités de planting d’arbre, de reboisement afin de contribuer de ce fait à l’augmentation de la couverture forestière  de la région de San-Pedro », a-t-il expliqué. 

Dans cette région exposée à la déforestation  et à la dégradation  du couvert forestier dû à l’exploitation agricole et à l’exploitation forestière, le reboisement, en plus  qu’il soit pourvoyeur d’emplois en occupant les  jeunes, a indiqué Donatien Beugré,  Président du conseil régional de San-Pedro, va permettre de lutter  effectivement contre le véritable  défi que connait la déforestation. Ainsi, a-t-il saisi cette occasion pour traduire sa gratitude au GIZ qui appuie sa région, notamment pour la mise en œuvre de sa stratégie nationale REDD+ et sa politique Zéro déforestation en vue de fournir des propositions  de solutions afin de sauver la forêt de certaines chaines  d’approvisionnement, notamment le cacao, le caoutchouc et l’huile de palme.

Il  a, alors, exhorté les organismes publics concernés et les chefs de village à aider son conseil à réussir en apportant leur appui en vue de la réalisation de cette grande ambition pour l’humanité.

Sont éligibles à ce concours, tout jeune entrepreneur (pépiniériste de tous domaines ; agro-forestier, étudiants etc…), âgé de 21 à 45 ans résidant dans la région de San-Pedro et disposant d’un projet de reboisement.  Les candidats, seront jugés selon les critères relatifs à la viabilité écologique et sociale du projet, le potentiel significatif de développement et de création de valeur ainsi que l’analyse de marché dans lequel évolue le projet.

Le grand gagnant de ce concours bénéficiera d’une tarière motorisée professionnelle d’une valeur d’environ deux millions de francs CFA, ensuite, de plants sélectionnés de bonne qualité pour mettre en œuvre son reboisement et d’une prestation de planting sur un terrain de près de 40 ha. La cérémonie de remise des prix aura lieu le 29 mai 2018.

Cette cérémonie a été rehaussée par la présence effective du directeur pays de la Coopération internationale allemande (GIZ) en Côte d'ivoire, Michael Dreyer, du coordinateur du projet CAZ, Yanek Décleire et de la délégation allemande conduite par Mike MÜllers du département programme agricole et standard ainsi que les chefs de services. Toutes ces personnalités ont salué l’initiative de ce concours.

Zétia

Calendrier évènement

August 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...