11
July

Côte d’Ivoire : L’importance d’adhérer à l’UNAJCOP-CI expliquée aux correspondants de presse de San-Pedro

Publié dans Sociétés

Le samedi 08 juillet 2018, Seri Nestar Venance, Secrétaire général de l’Union Nationale des Journalistes et Correspondants de presse de Côte d’ivoire (UNAJCOP-CI), a rencontré les journalistes de différents organes de presse de la région de San-Pedro afin d’expliquer le bien-fondé de cette nouvelle organisation dans le monde de la presse.

Créée le 30 septembre 2017 à Bouaké, l’union vise, selon l’émissaire de Ladji Abou Sanogo, à lutter pour un traitement salarial décent des correspondants régionaux, à favoriser leur formation et à imposer le respect du journaliste correspondant dans les différentes rédactions à Abidjan.

« Le correspondant de presse constitue un maillon essentiel dans les différentes rédactions », souligne Séri Nestar Venance, parce que, poursuit-il, « c’est le correspondant de presse qui alimente l’information nationale dans les organes de presse ». 

Malheureusement, « Certains organes, arrivent quelques peu à s’occuper de leurs correspondants de presse, mais la majorité laisse les correspondants dans des conditions déplorable d’existence, et cela doit changer » a-t-il ajouté.

Vue la nécessité pour les correspondants de presse de se mettre en association enfin d’améliorer leur condition de vie, le SG de l’UNAJCOP-CI a invité ses confrères à prendre leur carte de membre.

Zétia

19
July

Côte d’Ivoire : La population de San-Pedro consultée sur les quatre secteurs d’évaluation du MAEP

Publié dans Sociétés

Une délégation d’experts du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP), était ce mercredi 18 juillet 2018 à San-Pedro dans le cadre d’une mission d’évaluation de la Côte d’Ivoire.

Il s’agit, pour cette délégation composée des experts en gouvernance politique, démocratique et économique, de recueillir directement auprès de la population des doléances afin de les comparer au contenu du document d’auto-évaluation réalisé par la commission nationale ivoirienne du MAEP.

« Nous sommes venus ici pour vérifier ce qui a été mis dans le rapport d’auto-évaluation avec beaucoup d’empathie, parce que nous sommes africains et nous voulons accompagner ce processus de transformation de la gouvernance dans votre pays », a indiqué le Professeur Karime Ben Kala de l’université de Tunis.

Selon lui, ‘’cet accompagnement se fait au niveau de la capitale, au niveau de l’institution centrale de l’Etat mais il se fait surtout au niveau local’’. D’où la présence de la délégation du MAEP à San-Pedro afin d’écouter les populations locales, voir comment se transforme la gouvernance locale au niveau de la Côte d’Ivoire.

« Pour nous, la gouvernance ce n’est pas le fait de l’Etat ou de l’Exécutif uniquement. C’est aussi le fait de la société civile, du secteur privé et de toutes les composantes de la société. C’est pour cela, que nous écoutons, aussi bien les officiels que la société civile. Et nous portons nos recommandations, aussi bien au Gouvernement qu’à la société civile, les secteurs privés, les entreprises pour faire preuve de bonne gouvernance », a souligné le Professeur Ben Kala.

La délégation a alors eu une rencontre avec les huit groupes majeurs de la ville de San-Pedro afin de recueillir leurs préoccupations dans les quatre secteurs d’évaluation du MAEP, que sont la démocratie et gouvernance politique, la gouvernance économique, la gouvernance des entreprises et le développement socio-économique.

Créé en 2002, le MAEP est une initiative novatrice des gouvernements africains visant à procéder toute une gamme d’évaluation notamment tous les aspects de la gouvernance, de leurs systèmes politiques, économiques, d’entreprise et de développement socio-économique. Ce mécanisme a connu l’adhésion de la Côte d’ivoire en 2015.

Zétia

23
July

Côte d’Ivoire – San Pédro : La 5è édition de ‘‘Al falah’’, a réfléchi sur les solutions  à apporter  aux problèmes de l’immigration clandestine et aux crimes rituels

Publié dans Sociétés

La 5ème édition du séminaire national de formation islamique « Al falah 2018 » de la Jeunesse Musulmane en Côte d’ivoire (JEMCI) qui s’est déroulée du 15 au 21 juillet 2018 à San-Pedro a connu un franc succès. Plus de 2000 fidèles venus des régions de la Côte d’ivoire y ont pris part.

La lutte contre l’immigration clandestine et les crimes rituels étaient au centre de cette rencontre. Autour du thème central : « l’éducation de la jeunesse ; solution aux fléaux des temps modernes : immigration clandestine, crimes rituels », les participants réfléchis pendant une semaine. 

Lors de la conférence de clôture du vendredi 20 juillet 2018, le Président de JEMCI, Dr Dosso Abdoul Karim a renouvelé toute sa gratitude aux différentes personnalités dont le soutien a permis la réussite cette activité qui a traité des sujets importants de l’actualité qui déciment la jeunesse. « L’actualité dans nos pays est marquée par la problématique de l’immigration clandestine. La méditerranée est devenue la ‘’méditerramort’’. Le crime rituel s’est invité à la table des vices », a-t-il rappelé. Pour lutter contre ces phénomènes, le Président de JEMCI estime qu’il faut un engagement citoyen. C’est-à-dire que chaque membre de la société doit apporter sa part de contribution au changement dans son milieu.

« Les actions vigoureuses menées par le Gouvernement à l’échelle nationale ne peuvent être pérennes si nous, société civile, ONG, associations religieuses ne prenions pas le relais dans nos familles, nos quartiers », a-t-il insisté affirmant que ‘’la lutte contre l’immigration clandestine et le crime rituel se gagnera par l’insertion socio-professionnelle de la jeunesse’’.

Prenant la parole, le Directeur du Fonds d’entretien routier (FER), parrain de Al Falah 2018, a félicité les initiateurs, pour le choix de ce thème. Diaby Lanciné a, alors, encouragé les initiateurs pour les efforts accomplis afin d’avoir une jeunesse bien éduquée, responsable et qui participe pleinement au développement de la Côte d’Ivoire. Il a par ailleurs, réaffirmé le soutien du chef de l’Etat Alassane Ouattara et son gouvernement, à ces actions visant à aider l’Etat à résoudre des problèmes auxquels le pays est souvent confronté. 

Cette formation était placée sous l’autorité spirituelle du Dr. Fadiga Moussa Al Farouk, sous l’égide du Président du Conseil des Imams sunnites de Côte d’ivoire (Codis), l’Imam Ishak Sidibé, Sous le patronage du Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, sous la présidence du préfet de région de San-Pedro, Coulibaly Ousmane, du parrain de Al Falah 2018, Diaby Lanciné, Directeur du Fonds d’entretien routier (FER) et la présidence d’honneur de Soumahoro Mohamed PDG de ST Transport.

Zétia

27
September

Côte d’Ivoire : La Bad finance l’insertion de 300 jeunes à San-Pédro

Publié dans Economie - Business

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet des Travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO),  ce sont 300 jeunes, issus de la commune de San-Pedro qui seront employés à des travaux d’assainissement de la commune.

 Le projet THIMO, financé par la Banque africaine de développement (BAD), intègre les initiatives visant à résorber le problème de l’emploi des jeunes.

Ces jeunes retenus dont l’âge est compris entre 18 et 35 ans, bénéficieront donc d’un emploi temporaire rémunéré. Ceux-ci travailleront pendant six mois avec l’obligation d’épargner une partie de la solde qu’ils percevront. Cette épargne devant leur permettre de développer, à terme, une activité génératrice de revenus (AGR) de leur choix avec l’appui financier de la BAD.

Le projet a été officiellement lancé ce mardi 25 septembre à San-Pedro. Les jeunes retenus vont œuvrer dans le cadre de travaux d’utilité publique comme la gestion des ordures ménagères et des déchets, l’entretien de la voirie urbaine et des pistes rurales, l’aménagement des espaces publics.

Ils ont reçu, à l’occasion de la cérémonie de lancement qui s’est déroulée dans l’enceinte de la préfecture  en présence du Secrétaire général 1 et 2 , leurs tenues et outils de travail composés de brouettes et de pelles.

Zétia

Calendrier évènement

October 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...