27
September

Côte d’Ivoire : La convention de la société civile lance ses activités à San-Pédro

Publié dans Sociétés

La coordination de la Convention de la Société Civile Ivoirienne, (CSCI) San-Pedro, a organisé ce lundi 25 septembre 2017, une rencontre d’échange avec les organisations de la société civile (OSC) dans les locaux du CRASC à la zone industrielle. A cette occasion,  le coordonnateur de cette organisation à San-Pedro, Dagbo Serge Arthur a invité la société civile à contribuer au renforcement de la gouvernance à travers le projet dénommé, « suivi indépendant et participation de la société civile des projets issus du Contrat de Désendettement et Développement (C2D) ».

« Aujourd’hui, nous avons rencontré la société civile pour qu’elle puisse véritablement s’impliquer dans le suivi du projet du Contrat de  Désendettement et de Développement(C2D) dans la région de San-Pedro », a-t-il informé. Il a aussi indiqué que ‘‘le suivi indépendant est une action citoyenne réalisée par la société civile en collaboration avec les pouvoirs publics et les populations bénéficiaires’’.

 

Il s’agit pour la société civile de veiller à la bonne gouvernance dans l’exécution des projets C2D enfin de garantir la crédibilité, la transparence, la gestion rigoureuse des fonds, l’efficacité, l’efficience et la durabilité des projets C2D en vue d’améliorer les conditions de vie des populations et de contribuer à la réduction de la pauvreté.

 

Au cours de cette rencontre, les différents intervenants ont souhaités que la CSCI soit plus élargie à toutes les Organisations de la Société Civile pour un meilleur suivi desdits projets.

« Pour nous, la convention de la société civile doit concerner toutes les Organisations de la Société Civile. Donc les faitières, devraient faire la part belle aux structures locales notamment aux structures qui sont proches de la population et non aux seules structures basées à Abidjan », a souligné Seydou Camara, Pca du Centre Régional d’Appui à la Société Civile (CRASC-SUD).

 

La CSCI est une faitière inclusive et transversale créée en 2005 à l’initiative de la Lidho. Elle comporte 192 structures nationales reparties à travers 4 piliers majeurs entre lesquels la gouvernance se fait de façon tournante.

 

Zétia

12
December

Côte d’Ivoire/Sn-Pédro : après plusieurs jours d’arrêt des cours dans le secondaire, les enseignants annoncent la reprise

Publié dans Sociétés

Les Secrétaires Généraux des syndicats membres de l'intersyndical des enseignants de San-Pedro, ont fait le compte rendu ce lundi 11 décembre à l'EPP 8 de Séwéké de leur rencontre du mercredi 6 décembre  avec le préfet de région de San-Pedro à leurs militants après la bastonnade de leurs camarades. 

Rappelant les exigences de l’intersyndical qui se résument à la mutation sans condition des gendarmes qui ont bastonner deux des leurs, à la prise en charge médicale sur cinq ans de leurs collègues et à la courtoisie entre corps habillés et enseignants, le secrétaire général a annoncé que toutes ces revendications ont été prises en compte par le préfet de région. Les responsables syndicaux, par la voix du secrétaire général par intérim du SNEPPCI, Kouassi Bernard, ont alors annoncé la reprise des cours à compter de ce mardi 12 décembre 2017 dans tous les établissements de la ville.

« Cette reprise est due à la confiance placée en Monsieur le gouverneur qui a pris l’engagement lui-même de veiller à l’aboutissement de nos revendications.  Aillons confiance au préfet, chers camarades et reprenons les cours demain mardi », a déclaré, Gogbeu Adolphe, fédéral de la Coordination des Enseignants du Second degré de Côte d’ivoire (CES-CI), San-Pedro.

 

Zétia

13
December

Côte d’Ivoire : le conseil des jeunes de San-Pédro installé

Publié dans Sociétés

A l’occasion de l’investiture Akossi Armel ce dimanche 10 décembre 2017 en qualité de délégué du Conseil National des Jeunes  de Côte d’Ivoire (CNJCI), session San-Pédro du quartier Séwéké 3, le délégué régionale N’diaye Papa Moussa dit ‘’major’’ a invité ses pairs à se détourner de l’exode périlleux vers les pays européens.

Selon ‘‘Major’’, à travers le CJNCI, le gouvernement Ouattara veut créer un écosystème favorable à l’épanouissement et au développement humain de la jeunesse ivoirienne. Dès lors il importe que la jeunesse se saisisse de cette opportunité.

« Chers amis jeunes de San-Pedro, tournons dos aux voyages incertains et faisons confiance à nos dirigeants. C'est possible de gagner notre vie ici dans notre pays. Une jeunesse forte et responsable, c’est celle qui s’engage auprès de ses dirigeants. J’invite tous à l’unité  autour du CNJCI », a-t-il plaidé, ajoutant que la jeunesse de la cité balnéaire doit être entreprenante, battante, créatrice d’activités génératrices de revenus.

Pour M. Ekanza, chef du quartier, ces vertus s’accompagnent de courage, d’intelligence, de relations humaines et d’une intimité avec Dieu.

« A San-Pedro, notamment à Séwéké 3, nous voulons une jeunesse qui aspire au développement avec la présence de Dieu. Une jeunesse qui est une solution pour la commune et non une source de problèmes. Et je compte sur vous pour voir en cette ville tout ce qui est bon et beau », a-t-il lancé aux jeunes.

Le Conseil National des Jeunes de Côte d’Ivoire, est l'organe qui  coordonne  les organisations de jeunesse de Côte d'Ivoire. Il joue un rôle consultatif, proactif et représentatif auprès des institutions nationales et internationales en agissant sur les questions de jeunesse.

Zétia

27
September

Côte d’Ivoire : La Bad finance l’insertion de 300 jeunes à San-Pédro

Publié dans Economie - Business

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet des Travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO),  ce sont 300 jeunes, issus de la commune de San-Pedro qui seront employés à des travaux d’assainissement de la commune.

 Le projet THIMO, financé par la Banque africaine de développement (BAD), intègre les initiatives visant à résorber le problème de l’emploi des jeunes.

Ces jeunes retenus dont l’âge est compris entre 18 et 35 ans, bénéficieront donc d’un emploi temporaire rémunéré. Ceux-ci travailleront pendant six mois avec l’obligation d’épargner une partie de la solde qu’ils percevront. Cette épargne devant leur permettre de développer, à terme, une activité génératrice de revenus (AGR) de leur choix avec l’appui financier de la BAD.

Le projet a été officiellement lancé ce mardi 25 septembre à San-Pedro. Les jeunes retenus vont œuvrer dans le cadre de travaux d’utilité publique comme la gestion des ordures ménagères et des déchets, l’entretien de la voirie urbaine et des pistes rurales, l’aménagement des espaces publics.

Ils ont reçu, à l’occasion de la cérémonie de lancement qui s’est déroulée dans l’enceinte de la préfecture  en présence du Secrétaire général 1 et 2 , leurs tenues et outils de travail composés de brouettes et de pelles.

Zétia

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...