02
June

Côte d’Ivoire : La garde rapprochée retirée, Guikahué s’en prend à un membre du bureau politique du PDCI

Publié dans Politique

Le torchon brûle à nouveau entre Clément Adjouroufou dont la suspension au premier semestre 2015 et le chef du Secrétariat Exécutif, Maurice Kacou Guikahué.

Les bisbilles ont débuté le mardi 29 mai 2018 au siège du Pdci-Rda à Cocody au cours d’une réunion du parti. Ce jour-là, Clément Adjouroufou aurait vertement reproché au Secrétaire Exécutif en chef du Pdci-Rda, une conduite approximative de la politique du Parti septuagénaire qui aspire revenir aux affaires. Selon notre source, M. Adjouroufou, n’est pas passé du dos de la cuillère pour dire à M. Guikahué qui s’écarterait de la doctrine enseignée par Félix Houphouët-Boigny, doctrine qui invite ses disciples à prôner le dialogue, la tolérance, et la paix, vertus qui doivent être leurs armes. Le Secrétaire Exécutif en Chef serait, selon Clément  Adjouroufou, en train d’instrumentaliser la jeune à une radicalisation de la lutte pour la reconquête du pouvoir d’Etat.

Une critique dans un parti aussi démocratique comme le PDCI que son premier animateur, Maurice Kakou Guikahué n’aurait pas apprécié, à en croire M. Adjouroufou, joint au téléphone. Il aurait alors décidé de lui régler ses comptes.

Traitant désormais Clément Adjouroufou de bandit de grand chemin, le Secrétaire Exécutif en chef du Pdci-Rda dont la garde rapprochée lui  a été retirée, a confié la sécurité de sa résidence à des jeunes du parti qui lui sont proches avec des consignes fermes entre autre, veiller à tenir loin Clément Adjourouffou afin de l’empêcher contre l’attaque de son domicile que ce dernier mijoterait de faire. Clément Adjouroufou qui dit avoir eu vent de ces agissements, a affirmé ce samedi 2 juin 2018 qu’étant un militant qui s’est approprié les valeurs de paix du père fondateur du Pdci-Rda ne saurait s’inscrire dans un tel registre.

Pour M. Adjourouffou, cela ne fait l’ombre d’aucun doute, ces accusations portées contre sa personne, ne sont qu’un simple subterfuge utilisé par Maurice Kakou Guikahué pour l’empêcher de prendre par au prochain bureau politique qui aura lieu le 17 juin 2018. Car, à l’en croire, ce Bureau politique s’annonce houleux. Puisqu’il s’agira pour les militants membres de cette instance du parti fondé par Félix Houphouët-Boigny d’approuver ou non l’engagement du Pdci-Rda à se fondre dans un parti unifié ; le Rhdp, synonyme de sa disparition.

Voir et ne rien dire, pour laisser mourir le PDCI-RDA, serait un sacrilège pour Clément Adjourouffou, une mascarade, qu’il ne saurait cautionner en aucune façon. Mais il n’entend pas user de la violence au sein du Pdci pour le faire. Car, il est plutôt pour un Pdci-Rda uni, démocratique, de tolérance pour une Côte d’Ivoire développée et de paix. Il annonce une conférence de presse dans les jours à venir pour mieux expliquer sa position.

JEN     

17
June

Côte d’Ivoire : Le PDCI de BEDIE ne veut pas d’un RHDP avant la présidentielle de 2020

Publié dans Politique

Le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), a annoncé ce dimanche 17 Juin 2018, aux termes d’un Bureau Politique parfois houleux tenu à son siège à Cocody, qu’il endosse l’engagement de l’accord politique pris par son Président Henri Konan BEDIE en vue de la création du parti unifié baptisé Rassemblement des Houphouëtistes pour le Démocratie et la Paix (RHDP).

Le communiqué qui a sanctionné les 6 heures et demie d’horloge (16H – 22H 30 minutes) de débat entre pro-Rhdp et anti-Rhdp, donne un avis favorable à la création du RHDP, seulement après l’élection présidentielle de 2020.

Dans ce communiqué final, le Bureau Politique saluant la qualité du travail du comité de haut niveau sur les textes fondateurs du parti unifié, a cependant invité le Président BEDIE dont le mandat a été prorogé jusqu’au 13è congrès ordinaire, également prolongé après la présidentielle de 2020, à ‘‘poursuivre les discussions avec les autres partis membres du RHDP’’ à l’effet de peaufiner le document qui devrai être validé au cours d’un congrès.

« Aux termes des échanges fructueux, le bureau politique affirme son soutien au Président du Parti et endosse la signature de l’Accord Politique du RHDP relatif à la création d’un Parti Unifié; le Bureau Politique prend acte des documents tels que validés par le Comité de Haut Niveau et décide de soumettre ces documents à l’examen du prochain congrès ordinaire du PDCI-RDA », avance le communiqué qui souligne par ailleurs que le 13è congrès ne peut se tenir avant 2020. «Le Bureau politique, face aux enjeux futurs et soucieux de la préservation de l’union des militants autour du Président du Parti, décide du report du 13ème Congrès Ordinaire du PDCI-RDA après l’élection présidentielle de 2020 », mentionne le document qui invite également le Président du PDCI-RDA à poursuivre les négociations allant dans ce sens. « Le Bureau Politique donne cependant mandat au Président du Parti pour poursuivre les négociations dans le cadre du RHDP et ce, à toutes les étapes du processus de mise en œuvre du Parti unifié RHDP ».

En clair le PDCI ne veut pas d’un RHDP maintenant.

Lors due son 4è congrès extraordinaire du RDR, le Chef de l'Etat, Alassane Ouattara, président d'honneur du RDR, dans une menance à peine voilée invitait ses alliés à hâter le pas pour aller au parti unifié afin de lui permettre de remanier son gouvernement avec ceux qui prendront la barque avec lui.  

JEN   

11
July

Côte d’Ivoire : le coup d’Etat de DUNCAN à BEDIE

Publié dans Politique

Ça s’est passé en douceur, du moins sans forcing, et ça, ça s’appelle un coup d’Etat, celui que vient d’opérer le vice-président du PDCI-RDA, Daniel Kablan Duncan contre le président de son parti, Henri Konan BEDIE lors de la formation du 2è Gouvernement GON Coulibaly.

De fait, également vice-président de la République, Daniel Kablan, selon Amadou GON Coulibaly, aurait, de par cette double casquettes, proposé les cadres du PDCI-RDA nommés pour faire partie du nouveau gouvernement dans lequel le président du PDCI Henri Konan Bédié n’entendait pas y participer. « Pour la formation de ce gouvernement, le Président de la République a eu des discussions avec le vice-président qui est aussi vice-président du PDCI », a déclaré ce mercredi 11 juillet 2018 le chef du gouvernement Amadou GON Coulibaly, interrogé sur le sujet, juste après son premier conseil des ministres avec toute son équipe au grand complet.

Une démarche qui a permis au Président Ouattara non seulement de contourner le chef du parti septuagénaire pour régler le refus de ce dernier de participer à ce gouvernement RHDP dont sa formation était conditionnée par l’adhésion de tous les partis politiques membres de cette coalition au projet de parti unifié voulu par Alassane Ouattara, mais surtout de piétiner une décision de parti.

Maintenant que c’est fait, DUNCAN devra prouver sa cote de popularité au sein de son parti au risque d’être vomi par les militants qui le 17 juin dernier, lors du bureau politique déjà, avaient manifesté une hostilité à son endroit.   

JEN   

12
July

Côte d’Ivoire : Le PDCI, après une séance de travail tenue mercredi 11 juillet entre son Président et ses vices-présidents, affirme que ce gouvernement n’a pas sa caution

Publié dans Politique

                       COMMUNIQUE DU PDCI-RDA

Le mercredi 04 Juillet 2018, Son Excellence, Monsieur Amadou GON COULIBALY, Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire, a rendu la démission de son Gouvernement et a été reconduit dans ses fonctions, le même jour, par Son Excellence, Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, à l’effet de former un nouveau gouvernement.

Le mardi 10 juillet 2018, la Présidence de la République de Côte d’Ivoire a rendu publique la liste des nouveaux membres du Gouvernement.

Au cours de la séance de travail, tenue le mercredi 11 juillet 2018 de 18 h 00 à 19 h 30mn, entre Son Excellence, Monsieur Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA et ses Vices -Présidents, il a été révélé que le Président du PDCI-RDA n’a été ni consulté ni informé pour la formation de ce nouveau Gouvernement.

En conséquence, le PDCI-RDA marque son étonnement que Son Excellence, Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, élu comme Candidat unique sous la bannière du RHDP, ait formé un Gouvernement sans consulter le Président du PDCI-RDA, de surcroît, Président de la Conférence des Présidents des Partis Politiques membres du RHDP.  

Fait à Abidjan le 11 juillet 2018

  1. le président du PDCI-RDA

P/O Le secrétaire Exécutif chargé des

Commissions Technique Nationales

Porte-Parole du PDCI-RDA

N’DRI KOUADIO NARCISSE

 

Calendrier évènement

October 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...