02
October

Côte d’Ivoire : Expliquant sa rencontre avec BEDIE, KKB invite la classe politique à tenir compte des aspirations du peuple pour lequel elle se bat

Publié dans Politique

Kouadio Konan Bertin, ex-président de la jeunesse du PDCI qui a écopé une sanction disciplinaire le 16 décembre 2016 et réintégré le bureau politique debut juin 2017, est revenu ce mardi 02 octobre 2018 sur les raisons de sa rencontre avec le Président Henri Konan Bédié, président de son parti (le PDCI-RDA) afin d’éviter des amalgames qui pourraient alimenter le débat politique ivoirien sur ce rendez-vous.

« Ce n’est un secret pour personne, cela fait bientôt 7 ans, tout le monde sait que mes relations avec le Président BEDIE ne sont pas au bon fixe. Nous avions eu des divergences de vue et nous nous sommes éloignés l’un de l’autre », a avoué Kouadio Konan Bertin, l’homme qui, par deux fois, a défié Henri Konan Bédié en disputant la présidence du PDCI-RDA avec lui en 2012 et contesté le choix d’Alassane Ouattara comme candidat du PDCI à la présidentielle de 2015 bien que le bureau politique du parti ait décidé du choix d’un militant actif pour défendre les couleurs du PDCI-RDA à cette élection. Une situation qui l’a, une fois de plus, emmené à se porter candidat à la présidentielle de 2015.

Pour l’ex-président de la jeunesse du PDCI-RDA, le moment de taire les égaux et de faire la paix entre fils et filles de la Côte d’Ivoire est venu. Pour lui sa visite à la Haye pour rendre visite à Charles Blé Goudé et au Président Laurent Gbagbo, président du FPI (Front Populaire Ivoirien) s’inscrit dans sa volonté de voir la Côte d’Ivoire, son pays retrouver la paix si chère au président fondateur de la Côte d’Ivoire indépendante. « J’ai fait cette démarche pour chercher une seule chose : la Paix pour mon pays », a-t-il indiqué en soulignant l’urgence et la nécessité pour la Côte d’Ivoire d’aller à la réconciliation et la paix.  « Notre pays a trop souffert des affres de la guerre. Nous devons maintenant aller à la réconciliation », a-t-il soutenu estimant que pour qu’il y ait réconciliation, il faut que les acteurs politiques eux-mêmes se donnent les conditions pour aller à la paix en ‘‘tenant compte des aspirations du peuple pour lequel on se bat’’.

Pour être logique dans sa démarche, KKB estime qu’il est important que lui-même soit sans reproche dans ses actes. « Comment voulez-vous que j’aille à la Haye et que j’appelle la classe politique ivoirienne pour dire que l’état de belligérance est derrière nous, il faut aller à la paix si moi-même dans mon propre parti politique, je suis encore en situation de belligérance vis-à-vis du président de mon parti ? », interroge-t-il sur sa démarche et sa volonté d’allumer le calumet de la paix. « Ça veut dire donc, le Président Bédié et moi-même, avons définitivement fait la paix. Il était bon que je dise, non seulement à nos militants, l’objet de notre rencontre », a-t-il conclu.

JEN  

12
October

Côte d’Ivoire : Ce 6è congrès vise à mettre un terme aux agissements d’une justice aux ordres selon Guikahué qui invite ses militants à la sérénité

Publié dans Politique

Le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA, Maurice Kacou Guikahué a déclaré ce vendredi 12 octobre 2018, lors de la conférence de presse qu’il donnait pour annoncer les dispositions pratiques du 6è congrès extraordinaire de son parti prévu pour le 15 octobre 2018 à Daoukro, que le PDCI-RDA qui est un parti de paix ne saurait s’inscrire dans un registre de destruction du pays qu’il a lui-même bâti pendant près d’un demi-siècle.

« Ce sont ceux qui manipulent les jugent dans leurs décisions qui veulent brûler la Côte d’Ivoire », a-t-il répondu aux allégations de mettre le feu dans pays imputés à Henri Konan Bédié « Je vous l’ai dit, il y a eu des violences au cours de cette campagne mais le n’a pas répondu », a-t-il insisté soulignant que les propos de son président ne sont qu’une ‘‘mise en garde’’ afin d’éviter le pire. « A ce sujet, je félicite nos militants et candidats aux élections municipales et régionales qui ont observé un comportement exemplaire et pacifique ; refusant de répondre aux provocations et actes de violence à Port-Bouet, Duékoué, Guiglo, Bediala, Didievi pour ne citer que ces cas », a indiqué le Secrétaire Exécutif en Chef du PDCI-RDA, pour qui ce 6è congrès vise à mettre un terme aux agissements des juges qu’il qualifie ‘‘d’absurde et incompréhensible’’. « Nous allons à ce congrès parce que les décisions du congrès sont inattaquables », a-t-il confié, juste après avoir donné les dispositions pratiques de sa tenue.     

Ce congrès Extraordinaire dont le thème est : « Le PDCI-RDA: Stabilité et Clarification pour une marche harmonieuse  vers 2020 », devra, selon le conférencier, dire oui ou non, s’il entérine les résolutions du bureau politique du 24 septembre 2018 tout en examinant aussi les cas Kobénan Kouassi Adjoumani et N’Guessan Jérôme tous deux exclus temporellement du Bureau Politique pour avoir attaqué les décisions de cet organe du parti.

Invitant à la mobilisation des membres statutaires du Congrès dans la sérénité parce que toutes les dispositions sécuritaires ayant été prises M. Guikahué rappelle que les documents de ce Congrès pourront être retirés au Siège du Parti à Cocody le Dimanche 14 octobre 2018 de 09h00 à 24h00, pour tous les membres  du Bureau Politique et du Comité des Sages ainsi que les Secrétaires Généraux de Section de la Zone Sud (Régions de l’Agneby-Tiassa, des Grands Ponts, de La Me) et de la région du Sud-Comoé et à l’Hôtel de la Paix de Daoukro, le même Dimanche 14 octobre 2018 de 09h00 à 24h00, pour les Secrétaires Généraux de Section de tout le reste du territoire (Zones Centre, Est, Nord, Ouest et Ouest-Montagneux). Aussi, précise-t-il, pour tous les Congressistes qui n’auront pas pu retirer leurs documents, ils pourront le faire sur place le lundi 15 octobre 2018, jour du congrès de 06h00 à 10h00 à l’Hôtel de la Paix de Daoukro. 

 

Le retrait des documents, insiste-t-il, se fait sur présentation de la carte de membre ou du reçu de paiement des cotisations et de la carte nationale d’identité.

Pour des élections libres, transparentes, équitables, crédibles et apaisées, le Secrétaire Exécutif en Chef du PDCI-RDA qui se dit confiant à une victoire certaine de son parti appelle à la responsabilité de la Commission Electorale Indépendante et du Gouvernement en les invitant à garantir la sécurité des candidats et du scrutin.

JEN

16
October

Côte d’Ivoire : le candidat du PDCI-RDA pour 2020 connu en 2019 annonce BEDIE

Publié dans Politique

Cette fois, c’est fait et c’est définitif ! Le PDCI s’est résolument engagé dans le combat de la reconquête du pouvoir d’Etat. Il aura un candidat, militant actif ‘‘dont la loyauté et la fidélité au Parti ne souffrent d’aucun doute’’. Son président Henri Konan BEDIE en a fait une ferme recommandation ce lundi 15 octobre 2018 à l’ouverture du 6è congrès extraordinaire du parti baptisé ‘‘congrès de stabilité et clarification pour une marche harmonieuse vers 2020’’.

« J’invite le Congrès Extraordinaire à examiner l’opportunité de l’organisation et de la tenue de la Convention du PDCI-RDA au cours de l’année 2019 ; à l’effet de désigner notre candidat à l’élection présidentielle d’Octobre 2020 et également d’adopter notre programme de gouvernement quinquennal 2020/2025 », a exhorté Henri Konan BEDIE pour qui ‘‘la reconquête du pouvoir d’Etat en 2020,’’ doit être ‘‘l’objectif majeur’’ pour le PDCI-RDA. Une recommandation validée à l’issu des travaux auxquels ont pris part plus de 8.000 congressistes venus des quatre coins du territoire national.

Ce 6è congrès surtout pour examiner l’ensemble des résolutions régulièrement adoptées par le Bureau Politique du PDCI-RDA au cours de ses sessions des 24 septembre et 08 octobre 2018 a réaffirmé sa totale adhésion auxdites résolutions ;

Il s’agit du reporte du 13ème Congrès Ordinaire du PDCI-RDA pour l’après élection présidentielle de 2020 ; de la prolongation du mandat du Président du Parti jusqu’à la tenue du 13èmeCongrès ordinaire du PDCI-RDA ; de la prolongation des mandats des autres organes et des structures spécialisées du Parti ; de la dénonciation de l’Accord politique du 12 avril 2018 pour la création du Parti unifié RHDP et retire le PDCI-RDA du processus de mise en place du Parti unifié RHDP ; retire également le PDCI-RDA du Groupement Politique RHDP ; et donne mandat à Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA, pour engager des négociations afin de parvenir à la mise en place d’une plateforme de collaboration avec les forces vives de la Nation et les partis politiques qui partagent sa vision d’une Côte d’Ivoire réconciliée.

 Aussi, le congrès a-t-il réaffirmé la détermination du PDCI-RDA à reconquérir le pouvoir d’Etat en 2020.

Ce 6è congrès extraordinaire qui s’est tenu au lendemain d’un scrutin controversé dans certaines localités du pays parfois émaillé de violence, à donné l’occasion à Henri Konan BEDIE, de faire des observations sur la crédibilité des résultats mais aussi sur le déroulement du scrutin. « Je m’étonne de l’immixtion du chef de l’Etat dans les décisions de proclamation des résultats des élections », a-t-il dénoncé invitant ses militant à ‘‘être des militants courageux dans toutes les circonstances de la vie et de la marche de du PDCI’’ non sans saluer l’élection de tous les élus issus des élections municipales et régionales du 13 octobre 2018.

JEN

Calendrier évènement

October 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Video du jour

Photo du jours

A propos

L'ARTCI est une agence de communication basée en Côte d'Ivoire et a pour but de donner une information fiable et complète au publique. Lire la suite ...

 

Contactez-nous

Suivez-nous ...